L'Institut africain de musique lance ses activités

L’Institut africain de musique (African Music Institute) a lancé ses activités du côté de Libreville au Gabon. Dédiée à l’apprentissage moderne de la musique, cette école supérieure a tenu son premier worshop du 9 au 13 janvier dernier.

Organisé en partenariat avec Berklee college of music de Boston aux Etats-Unis, ils étaient une centaine de musiciens, chanteurs et instrumentistes venus d’environ 20 pays d’Afrique pour suivre ces premiers ateliers qui se déroulaient à l’Ecole Ruban Vert de Libreville. Cette première université d’éducation musicale contemporaine a été dirigée par le directeur académique du corps professoral de l’établissement américain, M. Alain Mallet.

Institut-africain-de-musique_M

Ouverts aux artistes dits amateurs ou professionnels, ces ateliers avaient pour objectif principal de vulgariser les techniques d’interprétation de la musique contemporaine. Harmonie, improvisation et de la théorie étaient au programme. «On a la chance de rencontrer des professionnels qui sont très humbles. Qui prennent le temps pour nous expliquer les bases et répondre à nos questions, aussi, bizarres soient-elles», a déclaré Kevin Lewis Mintsa Mebale, responsable de l’école musicale gabonaise Awax Music School. «Les formations comblent nos attentes pour la simple raison que les formateurs nous enseignent le rythme, comment un artiste doit développer son art, avoir le sens du rythme. Les formateurs nous apprennent à composer un texte, selon qu’il s’agit du jazz ou du blues», s’est félicité un participant.

Outre le Gabon, le programme «Berklee on the road (BOR)» a touché d’autres pays tels que le Cap Vert, la Chine, l’Inde et le territoire de Porto Rico.