Angélique Kidjo: "La voix est le miroir de l'âme"

Copyright - Facebook Angélique Kidjo

« La voix est le miroir de l’âme » est le titre de livre de la diva de la musique africaine Angélique Kidjo paru il y a quelques temps chez Fayard. Dans son livre, l’artiste aux trois Grammy Awards raconte son parcours, comment partie de son Cotonou natale, elle a pu remplir toutes les grandes salles du monde.

Outre son parcours à elle, Angélique Kidjo a surtout fait ce livre pour parler de son continent : « j’ai fait ce livre pour pouvoir parler de l’Afrique, mais y’a plus que ça…  » affirme-t-elle lors d’un entretien à ledevoir.com à Montréal. Justement, parlant de son Afrique, elle déclare lors de cet entretien: « j’admire la résilience des enfants et de leurs parents. Je dis tout le temps : en Afrique, nous sommes des survivants. On a tout fait pour nous détruire et pourtant, on est toujours là. Et on ne nous détruira pas parce qu’au fond de nous, y’a pas de haine. On n’en veut à personne. Partout sur le continent, nous sommes très accueillants, et c’est justement cette faculté d’être si accueillant qui fait en sorte qu’on a ouvert la porte à ceux qui nous ont fait du mal… »

Chanteuse, compositrice, activiste engagée pour la cause des enfants, spécialement des jeunes filles, Angélique Kidjo est aussi très horrifiée par l’histoire de l’esclavage et la cruauté de l’apartheid, elle croit dans le pouvoir qu’a la musique de rapprocher les gens et de lutter pour la paix. Et elle n’a pas hésité à passer à l’action, en devenant ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF, puis en créant sa fondation, Batonga, qui donne aux filles dans plusieurs pays d’Afrique une éducation secondaire.

La voix est le miroir de l’âme. Mémoires d’une diva engagée
Angélique Kidjo, Fayard, Paris, 2017, 288 pages

Angélique parle de son livre à TV5MONDE