Tunisie - Jaziri : "Priorité au Club Africain"

Le défenseur central du Club Africain, Fakhreddine Jaziri a avoué qu’il donne la priorité au Club Africain, son club actuel. 

« Malgré les nombreuses propositions reçues de Tunisie et de l’étranger, je voudrais trouver une solution à l’amiable avec mon club actuel, a-t-il affirmé. Non, je ne veux nullement perdre l’amour et la sympathie des supporters clubistes. Je vais attendre la date de l’assemblée générale du club, le 27 mai pour connaitre la position du nouveau bureau élu, et prendre une décision quant à ma prochaine destination. Bref, je veux rester avec mes coéquipiers actuels. Mais je ne dois pas être blâmé si je ne trouve pas d’accord avec le bureau directeur rouge et blanc. Je suis fier de porter les couleurs du CA, mais j’ai une famille à nourrir ».

« J’ai prévenu mes dirigeants »

Revenant sur sa décision de s’adresser à la commission des litiges relevant de la fédération (FTF) pour solliciter la résiliation unilatérale de son contrat, Jaziri a indiqué qu’il a été poussé à cette extrémité par l’indifférence montrée par le bureau directeur devant son cas.
« J’ai à plusieurs reprises demandé vainement aux dirigeants d’établir un nouvel échéancier de versement de mes émoluments en retard consistant en six salaires et aux primes de rendement des deux dernières saisons, rappelle-t-il. Je les ai prévenus que j’allais réclamer la résiliation du contrat. J’ai même demandé à la commission compétente de différer le verdict pour après le match contre le CS Sfaxien et la finale de la coupe de Tunisie. Voilà pourquoi je suis vraiment étonné par les déclarations de certains dirigeants qui soutiennent qu’ils n’étaient pas au courant de mon intention de m’adresser à la commission des litiges. Or, ces dirigeants ont démontré une totale indifférence concernant le renouvellement de mon contrat ».

« Je fais mon deuil de la sélection »

Enfin, au sujet de sa non convocation en sélection, l’ancien axial du Club Athlétique Bizertin se montre tranchant.
« J’ai fermé le chapitre de la sélection nationale. C’est un sujet dont j’ai fini par faire mon deuil. Même si je termine la saison comme meilleur buteur, je suis certain qu’on ne me convoquera pas non plus parmi les Aigles de Carthage. Maâloul ne s’est jamais intéressé à la belle forme que je traverse avec mon coéquipier à l’axe au CA, Seif Tka », conclut-il.