Tresor Mputu: la renaissance du Phoenix congolais

Copyright -AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

Auteur d’une magnifique réalisation à la 52ème minute et d’une lumineuse passe décisive pour le deuxième but de Kalaba lors du Derby Katangais, Tresor Mputu a signé définitivement son retour au premier plan.

Pourtant, rien n’a été simple pour l’un des meilleurs joueurs du continent ( quand il n’est pas suspendu ). Un joyau pur, une technique exceptionnelle, bref, un joueur qu’on admire regarder jouer….

A 31 ans, il aura connu le meilleur, mais surtout le pire. en 2007, il a fait un test à Arsenal mais aucune suite n’a été donnée.

En 2010, il a été approché par Chelsea et devait aussi rallier l’Europe, mais là encore, et pour des raisons non connues, le transfert a caopté.

Mputu était au Top de sa carrière. Il venait d’être élu meilleur joueur du CHAN 2009, remporté par les Leopards, haut la main.

Premier fait négatif, À la suite d’événements violents, il est suspendu 12 mois par la FIFA en août 2010. Lors d’un tournoi amical disputé au Rwanda en mai 2010, Mputu et son coéquipier Guy Lusadisu agressent l’arbitre de la rencontre pour leur avoir refusé un but. Ce match opposait leur équipe du TP Mazembe à l’APR FC.

C’est un coup dur pour son club qui se retrouve en pleine ligue des champions africaine sans son capitaine et meilleur joueur, ainsi que pour son équipe nationale qui commence juste sa campagne de matchs éliminatoires pour la CAN 2012.

Un an plus tard, il revient, en forme, et marque au bout de 46 secondes de jeu. Il est par ailleurs capitaine lors de la CAN 2013 et là encore fait étaler toute sa technique.

Kabuscorp, l’épisode à oublier:

En 2014, Tresor Mputu fait le mauvais choix de rejoindre l’Angola, chez le richissime club de Kabuscorp.  Cela lui a coûté Deux années durant lesquelles il n’aura pas joué, et passé à coté du Zenith de sa carrière.

S’entraînant avec Mazembe, et touchant son salaire, le Corbeau était revanchard, et reconnaissant envers son club de toujours « Mazembe m’attend et je dois le servir. Mazembe a patienté depuis bientôt deux ans. Je ne jouais pas, mais je touchais le salaire et des primes. En ce moment si pars ailleurs, là, je dois avoir un problème dans ma tête. C’est ainsi que je dis, je ne pense pas quitter mon club pour un autre.

J’ai fait une bêtise qui m’a beaucoup coûté. J’ai fait presque deux ans de chômage et je ne pense pas le refaire.  »

La suite, on la connaît! Un retour en grâce à l’occasion du Derby, et surtout une folle envie de retrouver tout son potentiel, et pourquoi pas disputer la Coupe du Monde, dans un an…