Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (100-91)

T. Lahzami - P. Feindouno - H. Lalmas Copyright -OFC
Orange Football Club se propose de vous faire redécouvrir les 100 valeureux chevaliers du ballon rond qui ont fait la gloire et la fierté du football africain au cours des dernières décennies.

Ce n’est pas sans une certaine nostalgie que l’on peut se remémorer une pléiade d’hommes exceptionnels qui se sont distingués tant sur le plan africain qu’au niveau international grâce à leur charisme et à leurs qualités techniques hors pair.

Les antres mythiques de Dakar, Yaoundé, Kinshasa, Abidjan ainsi que les célèbres Arènes de Paris, Rome ou Londres continuent aujourd’hui de vibrer au rythme des cavalcades effrénées des guerriers africains des temps modernes. Samuel Eto’o, Didier Drogba, Georges Weah ou encore El-Hadji Diouf y sont certainement pour quelque chose.

Fidèles lecteurs, à vos marques pour une rétrospective des joueurs ciblés par le Top 100 proposé (Partie 1 - De 100 à 91) :

100) Temime Lahzami - ?? Tunisie


Ce fut un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître. Un temps où les accélérations foudroyantes du virevoltant ailier de l’Espérance Sportive de Tunis Temime Lahzami haranguaient les foules déchainées des années 70.

L’enfant terrible d’Hammam Lif (banlieue sud de Tunis), fit ses premières armes à l’école de la rue et des terrains vagues. En 1970, il rejoint l’ES Tunis et conquiert rapidement les cœurs des fidèles de la prestigieuse écurie de la capitale tunisienne grâce à ses performances de haute volée.

Un gabarit réduit, des jambes puissantes et un caractère bien trempé font de Témime, un ailier aux démarrages dévastateurs sur la droite, un dribbleur exceptionnel. Un maestro du contre-pied inventif et rusé.

Lors du Mondial 1978 en Argentine, Témime alias « le 7 de carreau » crève l’écran face à la sélection allemande, championne du monde en titre. Ce jour-là, l’ailier tunisien, a donné le tournis à la défense de la Mannschaft, devant une assistance emballée. N’est-ce pas Herr Berti Vogts ? (défenseur latéral allemand) ?

A lire aussi >> Il était une fois l'Afrique au Mondial: Tunisie 1978



 

99) Mohamed Kallon - ?? Sierra Leone


Né le 6 octobre 1979 à Kenema au Sierra Leone, le surdoué Mohamed Kallon a débuté en Première division locale à l'âge de 14 ans ! Plus jeune joueur à inscrire un but lors d'un match international (à l’âge de quinze ans), le Sierra-Léonais possède une carrière footballistique absolument inédite.

Dix-huit clubs sur son curriculum vitæ (dont l’Inter Milan et l’AS Monaco), dix pays différents : celui qui a disputé trois saisons sous les couleurs de l’Inter est une véritable idole dans son pays. A tel point qu'en 2001, il rachète le club local Sierra Ficheries qu’il rebaptise Kallon FC. Il y évoluera pendant quatre saisons, devenant ainsi le premier joueur professionnel de l'histoire à jouer dans un club portant son nom. Rien que ça !



 

98) Driss Bamous - ?? Maroc


Capitaine de la sélection marocaine lors de la belle épopée de la Coupe du Monde de 1970 au Mexique, Driss Bamous a été certainement l’un des meilleurs techniciens de toute l'histoire du football marocain et africain.

Avec son sens de l’organisation comme maestro, l’emblématique maître à jouer des FAR (Maroc) a révolutionné le poste de milieu de terrain dans les années 60 au Maroc.


97) Papa Bouba Diop - ?? Sénégal


Si plusieurs observateurs évoquent, à raison, El-Hadji Diouf pour symboliser la remarquable performance des Lions de la Téranga lors du Mondial 2002, il convient de ne pas oublier le géant de la Tanière Papa Bouba Diop (195 centimètres pour 95 kilogrammes).

En effet, auteur du but victorieux lors du succès historique du Sénégal face à l’équipe de France en match d’ouverture, le premier buteur sénégalais en Coupe du Monde a parachevé son œuvre en terminant meilleur artificier de son équipe (3 unités). Celui-ci aura d’ailleurs contribué à la qualification de son équipe en quarts de finale.

« C’est quelque chose qui marquera ma vie pour toujours. Personne n’oubliera jamais ce moment au Sénégal. C’était la folie » se remémore l’ancien canonnier de Fulham et du RC Lens.



 

96) Essam El Hadary - ?? Egypte


C’est certainement l’un des derniers monuments du football africain à être encore en activité. A 45 ans, « l’éternel » dernier rempart de la sélection égyptienne Essam El-Hadari, n’est pas encore décidé à ranger ses gants.

Il était là avant les débuts de Didier Drogba avec la Côte d’Ivoire ou de Samuel Eto’o avec le Cameroun. Les deux stars africaines ont depuis pris leur retraite internationale, le portier des Pharaons, lui, n'a pas abdiqué.

Mieux encore, l’homme aux 800 apparitions et aux 37 trophées dans sa carrière (club et sélection nationale confondus) a marqué l’histoire du football lors de la Coupe du Monde 2018 en Russie. A 45 ans, il est devenu le joueur le plus âgé à avoir participé à un Mondial… 22 ans après avoir fait ses débuts en équipe nationale.



 

95) Siphiwe Tshabalala – ?? Afrique du Sud


Mondial 2010 en Afrique du Sud. 11 juin 2010. 56ème minute et dans un Soccer City de Johannesburg assourdissant de Vuvuzelas, le véloce ailier gauche des Bafana Bafana Siphiwe Tshabalala, reçoit un ballon en profondeur, contrôle le cuir, avant de fusiller du pied gauche le portier mexicain Oscar Pérez. Ce jour-là, le monde entier a fait la connaissance de l’emblématique capitaine du Kaizer Chiefs.

L’homme aux 88 sélections avec l’Afrique du Sud (12 buts), auteur du premier but inscrit sur le continent africain dans une Coupe du Monde, a ainsi marqué à jamais de son empreinte l’histoire du football sud-africain.



 

94) Hédi Berrekhissa - ?? Tunisie


C’était le 4 janvier 1997, sur le terrain du Stade Chedly-Zouiten à Tunis lors d’un match amical contre l’Olympique Lyonnais. L’Espérance Sportive de Tunis perdait l’un de ses plus grands joueurs qui ont contribué aux multiples succès du club de la capitale.

Ce soir-là, le légendaire Hédi Berrekhissa, surnommé affectueusement « Balha » par les supporters de l’EST nous quittait à jamais, victime d’un arrêt cardiaque en plein match.

Malgré sa disparition à l’âge de 24 ans, le talentueux latéral gauche, élu meilleur joueur arabe en 1995, compte un palmarès très éloquent avec pas moins de huit trophées remportés avec son club.

Les exploits footballistiques de l’homme qui a porté les Aigles de Carthage jusqu’en finale de la CAN 1996 resteront à jamais gravés dans l’histoire du football tunisien.



 

93) Hacène Lalmas - ?? Algérie


Considéré par plusieurs observateurs comme étant le meilleur joueur algérien de tous les temps, le maître à jouer de l'équipe nationale algérienne des années soixante Hacène Lalmas, alias « El Kebch » (le bélier), a indéniablement marqué toute une génération en Algérie et en Afrique.

Celui qui détient toujours le record du nombre de buts marqués dans le championnat algérien (avec plus de 150 buts), se fit connaître au monde entier en signant un but historique en novembre 1964 face au meilleur gardien de but de tous les temps, Lev Yachine, lors d’un match amical face à l’URSS.



 

92) Stephen Appiah - ?? Ghana


Emblématique numéro 10 et capitaine des Black Stars du Ghana, Stephen «Tornado» Appiah a fait le bonheur de sa sélection pendant 14 années (77 sélections pour 14 buts).

Après avoir glané les principaux trophées en compétition dans son pays natal (championnats et coupes nationales), l’infatigable milieu de terrain, élu meilleur sportif ghanéen en 2007, a fait étalage de tout son talent du côté de l’Italie.

Ses treize saisons passées en Serie A ont été une franche réussite. A Parme d’abord, où il a remporté la Coupe nationale en 2002, puis à la Juventus Turin, avec laquelle il a été sacré champion en 2005.



 

91) Pascal Feindouno - ?? Guinée


Surnommé le «Zidane africain», l’ex capitaine du Sily National de la Guinée, Pascal Feindouno, a fait le bonheur des Girondins de Bordeaux et de l'AS Saint-Étienne, avec deux passages exotiques du côté du Qatar et des Emirats.

Technicien génial, numéro 10 fantasque, insaisissable dribbleur, Feindouno a été le héros du titre bordelais lors de la saison 1999 en Ligue 1, et ce, en inscrivant notamment un but historique face au PSG au Parc des Princes, offrant ainsi le sacre à son club.

L’homme aux 82 apparitions avec la sélection guinéenne détient toujours le titre du meilleur buteur de l’histoire du Syli (30 buts).

Boateng, Kodjia, Balotelli… toutes les infos mercato du 21 janvier

K. Boateng - J. Kodjia - M. Balotelli Copyright -OFC
Kevin-Prince Boateng serait parti pour s’engager en faveur du FC Barcelone, Jonathan Kodjia en passe de retrouver la Ligue 1 française, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier Mario Balotelli... Voici notre bulletin mercato du jour:

Kevin-Prince Boateng va signer au FC Barcelone !

A la recherche du successeur de Munir El Haddadi, qui a été transféré au FC Séville, le FC Barcelone aurait décidé de miser sur l’attaquant international ghanéen Kevin-Prince Boateng (31 ans, Sassuolo), auteur de quatre buts cette saison en Serie A (+ deux passes décisives). Selon les informations de nos confrères de Sky Sport Italia, l’ancien joueur de Las Palmas serait parti pour effecteur son retour en Liga. Lié jusqu’en juin 2021 avec l’écurie italienne, le Black Star (15 sélections) devrait faire l’objet d’un prêt payant avec option d’achat. Un renfort improbable pour le Barça, mais un accord aurait été trouvé entre les deux écuries. Son profil correspondrait avec celui recherché pour renforcer le secteur offensif d’Ernesto Valverde.

Kodjia de retour à Angers ?

Angers cherche à enrôler un attaquant avant la fin du mercato d'hiver. Et la priorité des dirigeants du SCO est un nom bien connu dans la Maine : Jonathan Kodjia. La situation du buteur international ivoirien est suivie avec attention par le 14eme de Ligue 1. Il est sous contrat avec Aston Villa jusqu'en 2020 mais souffre de la concurrence de Tammy Abraham et ses 17 buts en Championship. Remplaçant ou aligné sur un côté, il a marqué six buts toutes compétitions confondues depuis le début de la saison. Une offre de prêt pourrait être formulé dans les prochains jours selon le Birmingham Live.

Mario Balotelli (Nice) à l’OM dans les 24 heures ?

Et si c’était la bonne ? Après de longues discussions, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier de l’attaquant international italien de Nice, Mario Balotelli (28 ans). Selon les informations de nos confrères de L’Equipe, le club du président Jacques-Henri Eyraud aurait accepté les demandes salariales du natif de Palerme. En passe de résilier son engagement qui court jusqu’en juin prochain, le protégé de Mino Raiola devrait ainsi bénéficier du même salaire qu’avec les Aiglons. Alors que Valère Germain, Clinton Njie et Kostas Mitroglou pourraient faire leurs valises avant le terme de ce Mercato d’hiver, les dirigeants phocéens se donneraient 24 heures pour arriver à un accord définitif pour la signature de l’ancien joueur de l’AC Milan ou encore de Liverpool.

Hambourg prolonge Bakery Jatta, l'ancien réfugié gambien passé pro

En tête de la Bundesliga 2, Hambourg prépare l'avenir. Le club hanséatique annonce ce lundi que son ailier droit gambien, Bakery Jatta, a prolongé son contrat en faveur du HSV jusqu'en juin 2024. Auteur de prestations prometteuses avec 2 buts et 1 passes décisives en 9 apparitions dans l'antichambre de l'élite allemande, l'ailier droit de 20 ans voit là se poursuivre sa belle histoire. Arrivé clandestinement en Allemagne après avoir fui la Gambie en 2015, l'adolescent avait signé son premier contrat professionnel à Hambourg en juin 2016.

Accord entre le Real Madrid et Eder Militao (FC Porto)

Le Real Madrid n’a pas encore raflé la mise. Mais il a fait un pas de plus que les autres. Intéressé, comme de très nombreux grands clubs européens, par le profil d’Eder Militao, la Casa Blanca aurait noué un accord avec le défenseur du FC Porto, comme l’affirme AS. La suite ne devrait être qu’une formalité, puisque le triple champion d’Europe aurait aussi décidé de régler la clause libératoire du joueur, fixée à 50 millions d’euros. Ainsi, le mastodonte espagnol continue d’appliquer sa stratégie de recrutement de jeunes joueurs à fort potentiel. Comme pour Vinicius Junior, il y a mis le prix. Il le fallait pour écarter la concurrence de Manchester United, Liverpool ou encore Chelsea.

Memphis Depay se paye Saint-Etienne

Memphis Depay n'a pas aimé la banderole à son encontre brandie par les supporters de l'AS Saint-Etienne dimanche. Il a répondu sur les réseaux sociaux, s'en prenant aux supporters comme aux niveaux des joueurs stéphanois.
Memphis Depay n’est pas vraiment du genre à se laisser faire. Le joueur lyonnais a réagi vivement à une banderole érigée par les supporters des Verts à son intention lors du derby dimanche, remporté par les Gones (2-1). « 5 millions de followers (sur les réseaux sociaux), mais toujours pas de père », pouvait-on lire. Le Néerlandais a été abandonné par son père et c’est d’ailleurs pour cela qu’il a souhaité inscrire uniquement « Memphis » sur son maillot et non « Depay ». Alors, ce lundi, le Néerlandais a laissé quelques messages pour les Stéphanois sur les réseaux.










« Ils n’ont pas un seul joueur avec les mêmes qualités que moi »


« 5,9 en passant », a-t-il d’abord noté, expliquant qu’il avait plus de « followers » (suiveurs) que le chiffre indiqué sur la banderole. Après ce trait d’humour, il a poursuivi. « Je n’ai rien contre ces personnes-là, je pense surtout qu’ils m’aiment », a-t-il assuré, avant de monter d’un ton et de s’en prendre au club de l’ASSE et aux joueurs. « Je pense aussi qu’ils sont énervés, ils sont juste énervés car ils n’ont pas un seul joueur avec les mêmes qualités que moi. Cela ne m’a pas touché une seule seconde, je voulais juste dire quelque chose là-dessus. 0 point contre nous cette saison, je peux imaginer ce qu’on peut ressentir. Devrais-je continuer ? ». De quoi ébouillanter un peu plus les prochaines confrontations...

Rennes : Inquiétude pour Johansson

Il y a un peu plus d’un an, Jakob Johansson avait été victime d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche avec la sélection suédoise.
Arrivé à Rennes en début de saison, le milieu de terrain a terminé sa rééducation en Bretagne avant de retrouver les terrains en octobre. Aligné à 10 reprises par Sabri Lamouchi puis Julien Stéphan, le joueur de 28 ans était titulaire la semaine dernière lors de la défaite des Rouge et Noir à Guingamp (2-1). Mais dimanche, il ne figurait pas dans le groupe rennais pour la réception de Montpellier (0-0). La raison ? Une blessure au genou survenue lors du déplacement dans les Côtes d’Armor mercredi dernier. C’est le Suédois qui l’a lui-même confié à Fotbollskanalen ce lundi. Dans les colonnes du média suédois, Jakob Johansson explique avoir eu « mal au genou après le match » à Guingamp. « C’est le ligament qui est un peu tendu, je me suis un peu tordu le genou pendant le match et j’ai ressenti une douleur après », explique-t-il. Quelques mois seulement après son retour de blessure, l’international suédois ne cache pas que ce nouveau pépin physique n’est « pas amusant », même s’il rassure en précisant que « cela ne devrait pas être aussi grave » que la première fois. Reste que l’ancien joueur de l’AEK Athènes estime quand même son absence à plusieurs semaines.

Un an de plus pour Kenny Lala (Strasbourg)

Kenny Lala, le latéral droit de Strasbourg, a prolongé son engagement jusqu’en juin 2021. Le deal a été officialisé ce lundi soir par le Racing.
Après avoir obtenu le prêt de l’attaquant monégasque Samuel Grandsir (22 ans), Strasbourg vient d’annoncer la prolongation de contrat de Kenny Lala. Auteur de trois buts et sept assists cette saison en championnat, le latéral droit de vingt-sept ans a rempilé pour une saison. Soit jusqu’en juin 2021. Et ceci malgré l’intérêt de plusieurs clubs comme le Betis Séville et Saint-Etienne. « J’ai de l’ambition, j’ai envie d’aller chercher certaines choses, a expliqué le week-end dernier l’ancien joueur de Valenciennes et de Lens sur Canal+. Jouer dans des grands clubs. Strasbourg m’aide très bien à ça, je suis très bien ici. Et puis, j’en ai déjà parlé un peu, il y a l’équipe de France. Je pense qu’à un moment donné, il ne faut pas se cacher. Ça vient, ça vient, ça ne vient pas, ça ne vient pas… c’est la vie. Ce que je veux, c’est de ne pas avoir de regrets. »

Matt Miazga quitte Nantes, Vahid Halilhodzic n’était pas au courant

Présent ce lundi en conférence de presse, Vahid Halilhodzic, le coach de Nantes, a fait part de sa déception quant à l’attitude Matt Miazga. Prêté depuis l’été dernier chez les Canaris, le défenseur central américain a décidé de retourner à Chelsea.
Après les départs avec Kara Mobdj et Emiliano Sala, voici un nouvel épisode du feuilleton de Vahid Halilhodzic sur le banc du FC Nantes. Présent ce lundi en conférence de presse, le successeur de Miguel Cardoso a tout simplement indiqué ne pas être courant du départ de son défenseur central international américain Matt Miaga (23 ans), qui était prêté depuis l’été dernier par Chelsea. « Le chantage dont je parlais hier (dimanche), c'était à propos de lui. Il m'a assuré qu'il avait mal au dos. Après examens, il n'y avait pourtant pas de problème... Il voulait juste quitter le club. Ce matin, il était en Angleterre, à Chelsea. Il n'a prévenu personne. (...) Ces choses-là me gênent. Mais il faut faire avec, même si ça m'a beaucoup déçu.  Un joueur qui ne veut pas être dans le club, on ne peut pas lui faire confiance pour jouer un match important. Il ne mérite pas de jouer, je préfère mettre un gamin et faire le match avec lui. Il y a de l’honneur et de la dignité à avoir, Nantes ce n’est pas n’importe qui, merde ! »

Halilhodzic s’accroche… et tacle Sigthorsson


Malgré les difficultés, Vahid Halilhodzic n’a pas l’intention de rendre les armes, même si le club du président Waldemar Kita va clairement devoir faire un effort avant la fin du Mercato d’hiver. « Les journalistes, vous me voyez partir, poursuit l’ancien coach de Lille, de Rennes et de Paris. Mais j'aime ce club, donc je me bats pour celui-ci. (…) Cela fait six mois que Marseille cherche un attaquant. Ils ont l'argent et pourtant... C'est compliqué de trouver. » Et du côté du FCN, il ne faut pas compter sur un éventuel come-back de Kolbeinn Sigthorsson pour booster le secteur offensif : « Depuis deux ans, il est en dehors du rythme de compétition. Bizarrement, il est toujours sélectionné et il a même une dizaine de minutes. On m’a dit de ne pas compter sur lui. J’ai eu une discussion deux fois avec lui. Il m’a demandé d’intégrer le groupe et j’ai voulu qu’il travaille avec la réserve. Malheureusement, c’est un vrai problème pour le club. Il ne court pas, il s'entraîne quand il veut. On pourrait écrire un livre sur toutes ces histoires. J’ai d’autres problèmes à régler avant celui de Sigthorsson ».