Stars africaines du Mondial 2018 : John Obi Mikel - Nigeria

John Obi Mikel - Nigeria Copyright -StarAfrica.com

Alors que l’ouverture du Mondial 2018 approche à grands pas, Orange Football Club vous propose de découvrir une série de portraits consacrés aux joueurs africains les plus attendus de la compétition suprême. Focus aujourd’hui sur le capitaine des Super Eagles du Nigeria John Obi Mikel.

On ne présente plus le maître à jouer de la sélection nigériane John Obi Mikel. Capitaine des Super Eagles depuis 2015 mais aussi l’idole de tout un pays, tous les espoirs du Nigeria reposent sur ses épaules et son expérience au plus haut niveau. Pièce maîtresse de l’effectif pléthorique de Gernot Rohr pour le Mondial 2018, le milieu central de 31 ans ne cesse de faire étalage de tout son talent sous le maillot de la sélection nigériane qui disputera en Russie son troisième Mondial consécutif.

A lire aussi >> Russie 2018 – Présentation des équipes: le Nigeria (Les Super Eagles)

Carrière en club

Fils de Michael Obi, travaillant dans une compagnie de transports, Mikel est originaire de Jos, capitale de l’État du Plateau situé au centre du Nigéria.

Né le 22 avril 1987, John Michael Nchekube Obinna de son vrai nom, a fait ses débuts au Plateau United FC alors qu’il avait douze ans. Faisant très tôt preuve d’un talent certain, il fut repéré en 1999 parmi 3000 jeunes joueurs pour intégrer la prestigieuse écurie nigériane.

Doté d’une aisance dans la maîtrise du ballon et dans les dribbles malgré son gabarit imposant (1,88m pour 82 kilos), Obi Mikel a été très vite sélectionné avec l’équipe du Nigeria U17 pour disputer la Coupe du Monde des moins de 17 ans en 2003 en Finlande. Il se fait alors remarquer durant la compétition et rejoint l’Afrique du Sud pour être formé à l’académie de l’Ajax Cape Town en 2004.

Attiré par le jeune prodige et flairant le bon coup, le club norvégien du FK Lyn Oslo obtiendra la signature du surdoué nigérian en juillet 2005. Obi Mikel a alors très tôt fait étalage d’un talent certain en D1 norvégienne.

Onze titres en dix saisons passées à Chelsea !

Grâce à ses prouesses, il attira l’attention des dirigeants de Chelsea, qui décaissent en juillet 2006 pas moins de 23 millions d’euros pour s’attacher ses services à seulement 19 ans. Mikel n’a pas tardé à justifier le montant faramineux de son transfert et son parcours avec le club londonien a été très riche en succès. L’homme aux 382 rencontres avec le maillot des Blues a notamment remporté l’impressionnant total de 11 titres en 10 ans passés du côté du Stamford Bridge !

Débarqué au Tianjin Teda (D1 chinoise) en janvier 2017, le « Super Eagle » fait désormais partie de ces stars africaines qui ont donné une nouvelle dimension au championnat chinois.

A lire aussi >> La Chine, nouvel Eldorado des footballeurs africains

 

Carrière en sélection

John Obi Mikel a débuté sa carrière internationale en août 2005 lors d’un match amical contre la Libye. Il inscrit son premier but avec sa sélection face au Zimbabwe lors de la phase de poules de la Coupe d’Afrique des Nations 2006, disputée en Egypte.

Retenu dans la liste des 23 nigérians devant prendre part au Mondial 2010, il est contraint de déclarer forfait en raison d’une blessure à la cheville contractée lors d’un entraînement. Il est alors remplacé par Brown Ideye.

En février 2013, il remporte la Coupe d’Afrique des Nations en Afrique du Sud ce qui lui permet d’écrire une nouvelle ligne à son impressionnant palmarès.

Le milieu de terrain de 31 ans comptabilise aujourd’hui 88 capes et 7 réalisations sous le maillot des Super Eagles.

 

Actualité avant le Mondial 2018

Alors que des rumeurs de transfert évoquaient son grand retour en Premier League cet été, l’international nigérian a juré fidélité au Tianjin TEDA.

Annoncé à Everton lors de l’actuel mercato estival, l’ancienne star des Blues ne quittera finalement pas la Chine: « Je ne sais pas d’où viennent ces informations, mais c’est faux » a confié Obi Mikel à Tianjin TV la semaine dernière « Je veux rester en Chinese Super League. »