Stars africaines du Mondial 2018 : John Obi Mikel - Nigeria

John Obi Mikel - Nigeria Copyright -StarAfrica.com
Alors que l’ouverture du Mondial 2018 approche à grands pas, Orange Football Club vous propose de découvrir une série de portraits consacrés aux joueurs africains les plus attendus de la compétition suprême. Focus aujourd’hui sur le capitaine des Super Eagles du Nigeria John Obi Mikel.

On ne présente plus le maître à jouer de la sélection nigériane John Obi Mikel. Capitaine des Super Eagles depuis 2015 mais aussi l’idole de tout un pays, tous les espoirs du Nigeria reposent sur ses épaules et son expérience au plus haut niveau. Pièce maîtresse de l’effectif pléthorique de Gernot Rohr pour le Mondial 2018, le milieu central de 31 ans ne cesse de faire étalage de tout son talent sous le maillot de la sélection nigériane qui disputera en Russie son troisième Mondial consécutif.

A lire aussi >> Russie 2018 - Présentation des équipes: le Nigeria (Les Super Eagles)

Carrière en club


Fils de Michael Obi, travaillant dans une compagnie de transports, Mikel est originaire de Jos, capitale de l’État du Plateau situé au centre du Nigéria.

Né le 22 avril 1987, John Michael Nchekube Obinna de son vrai nom, a fait ses débuts au Plateau United FC alors qu’il avait douze ans. Faisant très tôt preuve d’un talent certain, il fut repéré en 1999 parmi 3000 jeunes joueurs pour intégrer la prestigieuse écurie nigériane.

Doté d’une aisance dans la maîtrise du ballon et dans les dribbles malgré son gabarit imposant (1,88m pour 82 kilos), Obi Mikel a été très vite sélectionné avec l'équipe du Nigeria U17 pour disputer la Coupe du Monde des moins de 17 ans en 2003 en Finlande. Il se fait alors remarquer durant la compétition et rejoint l'Afrique du Sud pour être formé à l'académie de l'Ajax Cape Town en 2004.

Attiré par le jeune prodige et flairant le bon coup, le club norvégien du FK Lyn Oslo obtiendra la signature du surdoué nigérian en juillet 2005. Obi Mikel a alors très tôt fait étalage d’un talent certain en D1 norvégienne.

Onze titres en dix saisons passées à Chelsea !

Grâce à ses prouesses, il attira l’attention des dirigeants de Chelsea, qui décaissent en juillet 2006 pas moins de 23 millions d’euros pour s’attacher ses services à seulement 19 ans. Mikel n’a pas tardé à justifier le montant faramineux de son transfert et son parcours avec le club londonien a été très riche en succès. L'homme aux 382 rencontres avec le maillot des Blues a notamment remporté l'impressionnant total de 11 titres en 10 ans passés du côté du Stamford Bridge !

Débarqué au Tianjin Teda (D1 chinoise) en janvier 2017, le "Super Eagle" fait désormais partie de ces stars africaines qui ont donné une nouvelle dimension au championnat chinois.

A lire aussi >> La Chine, nouvel Eldorado des footballeurs africains

 

Carrière en sélection


John Obi Mikel a débuté sa carrière internationale en août 2005 lors d’un match amical contre la Libye. Il inscrit son premier but avec sa sélection face au Zimbabwe lors de la phase de poules de la Coupe d'Afrique des Nations 2006, disputée en Egypte.

Retenu dans la liste des 23 nigérians devant prendre part au Mondial 2010, il est contraint de déclarer forfait en raison d'une blessure à la cheville contractée lors d'un entraînement. Il est alors remplacé par Brown Ideye.

En février 2013, il remporte la Coupe d'Afrique des Nations en Afrique du Sud ce qui lui permet d'écrire une nouvelle ligne à son impressionnant palmarès.

Le milieu de terrain de 31 ans comptabilise aujourd’hui 88 capes et 7 réalisations sous le maillot des Super Eagles.

 

Actualité avant le Mondial 2018


Alors que des rumeurs de transfert évoquaient son grand retour en Premier League cet été, l’international nigérian a juré fidélité au Tianjin TEDA.

Annoncé à Everton lors de l'actuel mercato estival, l'ancienne star des Blues ne quittera finalement pas la Chine: "Je ne sais pas d’où viennent ces informations, mais c’est faux" a confié Obi Mikel à Tianjin TV la semaine dernière "Je veux rester en Chinese Super League."

Kevin-Prince Boateng rejoint le FC Barcelone (officiel)

Révélée par Sky Italia ce lundi après-midi, l’arrivée de Kevin-Prince Boateng (31 ans) a été officialisée par le FC Barcelone en soirée.
C’est le transfert surprise de ce Mercato hivernal. A la recherche d’un nouvel attaquant pour jouer les doublures derrière Luis Suarez suite au départ de Munir El-Haddadi à Séville, le FC Barcelone a jeté son dévolu sur Kevin-Prince Boateng. Ce dernier est prêté jusqu’à la fin de la saison par Sassuolo jusqu’à la fin de la saison, avec une option d’achat de 8 millions d’euros, comme révélé par le club catalan lui-même sur son site Internet. L’ancien Milanais sera présenté sur la pelouse du Camp Nou mardi à la mi-journée, avant une conférence de presse pour dévoiler les motivations du Barça dans ce recrutement que personne n’avait vu venir.

En Italie depuis l'été dernier


Le leader de la Liga le présente en tout cas comme « un joueur qui saura vite s’adapter » à sa nouvelle équipe, capable d’apporter son « expérience » et sa « polyvalence ». Il n’empêche qu’à 31 ans, l’international ghanéen n’est clairement plus dans la meilleure période de sa carrière. Révélé en Allemagne au milieu des années 2000, Boateng a enchaîné les pépins physiques ces dernières années et a logiquement reculé sur l’échiquier européen, passant de Tottenham et Milan à des clubs de seconde zone comme Las Palmas, Francfort et dernièrement Sassuolo, où il évolue depuis l’été dernier.

Guingamp : Gourvennec tend la main à Benezet

Meilleur joueur de Guingamp avant le renvoi d’Antoine Kombouaré en novembre, Nicolas Benezet a vu son temps de jeu descendre en flèche depuis l’arrivée sur le banc de Jocelyn Gourvennec.
Apparu à quatre reprises seulement sous les ordres de l’ancien coach bordelais, le milieu de terrain de 27 ans est même écarté du groupe professionnel depuis le début de l’année. Caen s’intéresse à son profil, mais un départ n’est pas inéluctable qu’on pouvait le penser. C’est le message qu’a fait passer Jocelyn Gourvennec en conférence de presse lundi, après une rencontre avec l’intéressé plus tôt dans la journée. « Je voulais le voir et faire le point parce que je ne suis pas pleinement satisfait de ce qu’il fait. On s’est expliqué. A lui, à présent de monter plus de choses, et de se remettre dans le bon sens », a expliqué l’entraîneur guingampais. Nicolas Benezet n’a pas été retenu dans le groupe pour le déplacement à Nancy en Coupe de France mardi (18h30), mais la porte ne lui est pas fermée, assure son coach. « Ça dépend de lui. Je n’ai pas changé de discours vis-à-vis du groupe, ni vis-à-vis de l’environnement. Le plus important, c’est le club. Je m’appuie sur les joueurs qui n’ont pas d’états d’âme et qui se donnent. Si Nico n’est pas dans le groupe depuis un moment, c’est qu’il y a des raisons. Je ne suis pas débile au point de me passer d’un joueur qui peut apporter quelque chose à l’équipe. Mais s’il ne montre pas plus, il ne jouera pas plus. C’est aussi simple que ça. »

Lens : Arrivée d'un défenseur de L1

Le défenseur toulousain Steven Fortes va rejoindre Lens en prêt pour la deuxième partie de saison.
Peu utilisé à Toulouse cette saison (3 apparitions en Ligue 1), et ce en dépit de nombreuses absences en défense centrale ces dernières semaines, Steven Fortes va aller chercher du temps de jeu ailleurs. Le défenseur de 26 ans va être prêté à Lens pour la deuxième partie de saison, sous réserve de la visite médicale que le joueur passera dans les prochaines heures. Pour l’ancien Havrais, il s’agit d’un retour en Ligue 2, un an et demi après son départ de Normandie.

Lyon : Lopes raconte sa métamorphose

Souvent critiqué pour son comportement sur le terrain depuis ses débuts professionnels, Anthony Lopes s’est assagi cette saison. Au lendemain de sa performance XXL à Saint-Etienne, le gardien de Lyon a évoqué ce changement d’attitude sur les antennes de RMC.
Ces deux dernières années, Anthony Lopes aurait pu faire parler de lui uniquement pour ses très bonnes prestations dans le but de l’Olympique Lyonnais. Au lieu de cela, le gardien portugais a souvent dû composer avec une image de perturbateur sur les terrains de Ligue 1. Il faut dire que le portier lyonnais s’est souvent retrouvé directement impliqué dans des incidents, comme avant le match (finalement reporté) à Bastia 2016-17, lors du déplacement européen sur la pelouse d’Everton il y a un an, ou à l’occasion de la bagarre générale à la fin du match contre Marseille en mars dernier. Pas toujours responsable, mais trop fréquemment présent au mauvais endroit au mauvais moment, le portier de l’OL se fait plus discret cette saison.

Un déclic au Vélodrome


Un changement qu’il a évoqué au micro de RMC lundi, au lendemain de la victoire de Lyon à Saint-Etienne (1-2). « Avant, je gaspillais mon énergie sur des bêtises. Cela me privait par moment de faire les bons arrêts, d’être performant ou serein dans mon jeu. Ça a été un gros travail, surtout après Marseille. J’en ai eu plein sur le dos. Ça m’a permis de me remettre en question. (…) L’homme que l’on voit aujourd’hui est l’homme que je suis dans la vie de tous les jours. Je suis toujours à fond dans tout ce que j’entreprends. Les personnes qui me connaissent savent que je suis une personne sympathique », a déclaré Anthony Lopes.


A Saint-Etienne, un record d’arrêts depuis 2015


Une attitude différente qui correspond aussi à la prise de fonction de Grégory Coupet au poste d’entraîneur des gardiens. Et Lopes enchaîne les prestations de très haut niveau dans le but de l’OL en 2018-19. A Geoffroy-Guichard dimanche, il a été le grand artisan du succès lyonnais dans le derby, en réalisant plusieurs arrêts décisifs. Au total, sept arrêts, son meilleur total dans un match de Ligue 1 depuis le 15 mars 2015 à Marseille. Voilà aussi pourquoi le club rhodanien songe déjà à prolonger Anthony Lopes, dont le contrat court jusqu’en 2020. « C’est un formidable négociateur comme un formidable gardien. Il vaut mieux prendre son temps. J’ai la conviction que ça se terminera bien », a indiqué Jean-Michel Aulas dimanche soir.

Boateng, Kodjia, Balotelli… toutes les infos mercato du 21 janvier

K. Boateng - J. Kodjia - M. Balotelli Copyright -OFC
Kevin-Prince Boateng serait parti pour s’engager en faveur du FC Barcelone, Jonathan Kodjia en passe de retrouver la Ligue 1 française, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier Mario Balotelli... Voici notre bulletin mercato du jour:

Kevin-Prince Boateng va signer au FC Barcelone !

A la recherche du successeur de Munir El Haddadi, qui a été transféré au FC Séville, le FC Barcelone aurait décidé de miser sur l’attaquant international ghanéen Kevin-Prince Boateng (31 ans, Sassuolo), auteur de quatre buts cette saison en Serie A (+ deux passes décisives). Selon les informations de nos confrères de Sky Sport Italia, l’ancien joueur de Las Palmas serait parti pour effecteur son retour en Liga. Lié jusqu’en juin 2021 avec l’écurie italienne, le Black Star (15 sélections) devrait faire l’objet d’un prêt payant avec option d’achat. Un renfort improbable pour le Barça, mais un accord aurait été trouvé entre les deux écuries. Son profil correspondrait avec celui recherché pour renforcer le secteur offensif d’Ernesto Valverde.

Kodjia de retour à Angers ?

Angers cherche à enrôler un attaquant avant la fin du mercato d'hiver. Et la priorité des dirigeants du SCO est un nom bien connu dans la Maine : Jonathan Kodjia. La situation du buteur international ivoirien est suivie avec attention par le 14eme de Ligue 1. Il est sous contrat avec Aston Villa jusqu'en 2020 mais souffre de la concurrence de Tammy Abraham et ses 17 buts en Championship. Remplaçant ou aligné sur un côté, il a marqué six buts toutes compétitions confondues depuis le début de la saison. Une offre de prêt pourrait être formulé dans les prochains jours selon le Birmingham Live.

Mario Balotelli (Nice) à l’OM dans les 24 heures ?

Et si c’était la bonne ? Après de longues discussions, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier de l’attaquant international italien de Nice, Mario Balotelli (28 ans). Selon les informations de nos confrères de L’Equipe, le club du président Jacques-Henri Eyraud aurait accepté les demandes salariales du natif de Palerme. En passe de résilier son engagement qui court jusqu’en juin prochain, le protégé de Mino Raiola devrait ainsi bénéficier du même salaire qu’avec les Aiglons. Alors que Valère Germain, Clinton Njie et Kostas Mitroglou pourraient faire leurs valises avant le terme de ce Mercato d’hiver, les dirigeants phocéens se donneraient 24 heures pour arriver à un accord définitif pour la signature de l’ancien joueur de l’AC Milan ou encore de Liverpool.

Hambourg prolonge Bakery Jatta, l'ancien réfugié gambien passé pro

En tête de la Bundesliga 2, Hambourg prépare l'avenir. Le club hanséatique annonce ce lundi que son ailier droit gambien, Bakery Jatta, a prolongé son contrat en faveur du HSV jusqu'en juin 2024. Auteur de prestations prometteuses avec 2 buts et 1 passes décisives en 9 apparitions dans l'antichambre de l'élite allemande, l'ailier droit de 20 ans voit là se poursuivre sa belle histoire. Arrivé clandestinement en Allemagne après avoir fui la Gambie en 2015, l'adolescent avait signé son premier contrat professionnel à Hambourg en juin 2016.

Accord entre le Real Madrid et Eder Militao (FC Porto)

Le Real Madrid n’a pas encore raflé la mise. Mais il a fait un pas de plus que les autres. Intéressé, comme de très nombreux grands clubs européens, par le profil d’Eder Militao, la Casa Blanca aurait noué un accord avec le défenseur du FC Porto, comme l’affirme AS. La suite ne devrait être qu’une formalité, puisque le triple champion d’Europe aurait aussi décidé de régler la clause libératoire du joueur, fixée à 50 millions d’euros. Ainsi, le mastodonte espagnol continue d’appliquer sa stratégie de recrutement de jeunes joueurs à fort potentiel. Comme pour Vinicius Junior, il y a mis le prix. Il le fallait pour écarter la concurrence de Manchester United, Liverpool ou encore Chelsea.