Sortie musclée : Kara Mbodji torpille sa carrière internationale

Kara Mbodj Copyright -StarAfrica.com

Ce matin, les Sénégalais se sont réveillés avec les propos chocs de Kara Mbodji dans les colonnes du quotidien sportif, Stades.L’international Sénégalais s’en est, virilement pris aux dirigeants du football et au staff technique de l’équipe nationale du Sénégal. 

Kara Mbodji est connu de par son franc-parler. Le vice-capitaine des lions de la Téranga en a fait la démonstration dans les colonnes de Stades. Le défenseur, invité à réagir sur le mondial raté du Sénégal, a exposé ses frustrations. En effet, il n’a joué aucun des trois matchs des lions, à la coupe du monde 2018. Maladroitement, le joueur d’Anderlecht a accusé le staff technique des lions « je suis un homme honnête, mais dans cette équipe nationale du Sénégal, il y a beaucoup de faux-type, trop d’hypocrites. Certains étaient là pour leurs propres intérêts, mais je n’étais pas blessé. J’ai respecté le choix de l’entraîneur, mais je veux juste que les Sénégalais sachent que je n’étais pas blessé », a déclaré le joueur.

Ces propos sanglants du vice-capitaine des lions peuvent créer des dissensions au sein de la sélection sénégalais. En effet, Kara Mbodjia perdu sa place, oui à cause de sa blessure, mais aussi parce que Salif Sané a été exceptionnel cette saison en Bundesliga. Le nouveau joueur de Shalke 04 fait même partie de l’équipe type de la saison en Allemagne. 

Ces déclarations vont peut-être mettre fin à la carrière de Kara Mbodji en équipe nationale sous l’ère Aliou Cissé. Ce dernier est strict et ne badine pas avec les écarts de langage et de comportements desinternationaux Sénégalais. Diao Baldé Keita en a déjà fait les frais. Kara Mbodji devrait être le suivant si les propos qui lui sont attribués sont les siens malheureusement pour ce n’est pas la première fois que le roc sénégalais étale sa frustration dans les journaux. Cependant, il a démenti ses propos sur les réseaux sociaux « Je tenais juste à démentir les propos du journal stade selon lesquels j’aurais dit que l’on m’a sacrifié pour l’intérêt de certains au mondial. J’ai dit que j’étais prêt à 100%  pour défendre les couleurs de mon pays, maisque le coach a fait des choix que je respecte. »

La question qu’on se pose et de savoir si Aliou Cissé fera l’impasse. Rendez-vous en septembre et la première liste post coupe du monde du Sénégal.