Salah affole les compteurs, le Barça roi du derby, le River sacré face à son rival Boca Juniors

River Plate - M. Salah - L. Messi Copyright -OFC
Vous êtes atteint du syndrome du lundi matin ? Orange Football Café vous prescrit un excellent remède qui vous aidera à attaquer de plain-pied la semaine qui s’annonce.

Il suffit tout simplement de vous déconnecter et de passer en revue en notre compagnie les divers événements qui ont marqué le week-end footballistique écoulé.

Entre le Derby Catalan qui a vu le Barça triompher face à son grand rival l'Espagnol et les gros chocs de Premier League, on a pu apprécier le magnifique triplé de la super star égyptienne de Liverpool Mohamed Salah face à Bournemouth, sans oublier la grande finale de la Copa Libertadores qui a mis aux prises River Plate et Boca Juniors et qui a tenu en haleine tous les férus du football sud-américain. Voici donc un récap succinct concernant les cinq infos footballistiques que la rédaction a retenu pour vous :

Copa Libertadores : triomphe historique pour River Plate, sacré face à son rival Boca Juniors


Une finale éternelle... qui s'est éternisée ! Il était écrit qu’il faudrait verser jusqu’à la dernière goutte de sueur pour sortir vainqueur de cette interminable finale de Copa Libertadores. Quatre semaines pile après le match aller (2-2) et au bout de 120 minutes d’un combat encore épique, River Plate a terrassé Boca Juniors, son rival historique (3-1 ap).

Entré à l’heure de jeu et déjà impliqué sur l’égalisation, Juan Quintero a inscrit le but de la victoire d’un enchaînement ultra-rapide (109eme). Un bijou de l’international colombien qui a fait basculer dans l’ivresse une moitié de Santagio-Bernabéu, tout en lui offrant une place pour la postérité dans son cœur.

Boca a jeté toutes ses forces dans la bataille, Leonardo Jara trouvant même le poteau de Franco Armani à la 120eme minute. Dans la foulée, Gonzalo Martinez a tué tout suspense en réalisant le break dans le but vide suite à un corner repoussé par sa défense (122eme). Avec là encore Quintero à la dernière passe.

Avec cinq Copa Libertadores à son palmarès désormais, River n’est plus qu’à une longueur de sa victime du soir.


Espagne (J15): Le Barça s'envole grâce à un Messi de gala


Depuis quatorze journées, les favoris de la Liga jouaient au chat et à la souris. Samedi après-midi encore, plusieurs équipes avaient l’occasion de prendre la tête du championnat. Le FC Barcelone occupait déjà cette position au début de la quinzième journée. Et en profitant d’un derby largement remporté sur la pelouse de l’Espanyol Barcelone (0-4), les Blaugrana sont assurés de rester au sommet du football espagnol pendant au moins deux semaines.

Vu le récital proposé par Lionel Messi et ses partenaires, il semblerait que la récréation soit terminée. >> Le résumé complet de la rencontre


Angleterre (J16) : Chelsea fait tomber Manchester City pour la première fois de la saison


Il a donc fallu attendre la 16eme journée pour voir Manchester City goûter à la défaite. Après avoir réalisé un début de championnat proche de la perfection, avec treize victoires et deux nuls, les joueurs de Pep Guardiola sont donc (enfin) tombés samedi après-midi à Stamford Bridge face à Chelsea (2-0).

Pourtant, les champions d'Angleterre en titre avaient idéalement débuté sur la pelouse londonienne mais ont souvent été mal inspirés. >> Le résumé complet de la rencontre


Angleterre (J16) : Liverpool corrige Bournemouth grâce à un triplé de Salah


Moins en vue en ce début de saison au point que certains se demandaient ce qui lui était arrivé pendant l’été, Mohamed Salah a offert la meilleure réponse possible en inscrivant un triplé avec Liverpool samedi face à Bournemouth en ouverture de la 16eme journée de Premier League (4-0). >> Le résumé complet de la rencontre


Allemagne (J14) : Le Borussia s’offre le derby de la Ruhr


Le conte de fée de Lucien Favre avec le Borussia Dortmund n’est pas prêt de s’arrêter et les Marsupiaux ne comptent pas descendre de leur nuage comme c’est le cas depuis le début de la saison.

Leader incontesté et incontestable depuis le début de la saison, le BvB a poursuivi son invincibilité dans le derby de la Ruhr. Les coéquipiers de Marco Reus ont dû s’employer face à Schalke 04 mais ramène une victoire importante de chez le voisin de toujours (1-2). >> Le résumé complet de la rencontre

Mario Balotelli (Nice) à l’OM dans les 24 heures ?

Selon les informations de L’Equipe, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier de l’attaquant italien de Nice, Mario Balotelli. Le club du président Jacques-Henri Eyraud pourrait boucler dans les 24 heures la venue de l'ancien joueur de l'Inter Milan ou encore de Liverpool, auteur de... zéro but cette saison en championnat.
Et si c’était la bonne ? Après de longues discussions, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier de l’attaquant international italien de Nice, Mario Balotelli (28 ans). Selon les informations de nos confrères de L’Equipe, le club du président Jacques-Henri Eyraud aurait accepté les demandes salariales du natif de Palerme. En passe de résilier son engagement qui court jusqu’en juin prochain, le protégé de Mino Raiola devrait ainsi bénéficier du même salaire qu’avec les Aiglons.

Balotelli qualifié pour le choc de vendredi entre Marseille et Lille ?


Alors que Valère Germain, Clinton Njie et Kostas Mitroglou pourraient faire leurs valises avant le terme de ce Mercato d’hiver, les dirigeants phocéens se donneraient 24 heures pour arriver à un accord définitif pour la signature de l’ancien joueur de l’Inter Milan ou encore de Liverpool. Et, dans le meilleur des mondes, Super Mario pourrait être qualifié pour le choc de vendredi prochain contre Lille (22eme journée de Ligue 1). Une information confirmée par La Provence. A moins d'un nouveau micmac, l'ex-sociétaire de Manchester City, qui est aussi passé par le Milan AC, devrait bel et bien s'engager avec la formation entraînée par Rudi Garcia (qui pourrait aussi recruter un latéral gauche avant le terme du Mercato d'hiver). Après sa vraie-fausse arrivée de l'été dernier, Mario Balotelli devrait effectivement venir épauler les coéquipiers de Dimitri Payet .



Lyon : L'émotion de Genesio après la victoire dans le derby

Bruno Genesio était aux anges après la victoire au forceps de l’Olympique Lyonnais à Saint-Etienne dimanche soir (1-2). L’entraîneur lyonnais a confié avoir plus vibré que lors du succès 5-0 en 2017-18.
Bruno Genesio, que ressentez-vous après ce derby remporté au bout du suspense ?

Beaucoup de joie. On fait ce métier pour ce genre d’émotion. Je félicite mes joueurs à qui j’avais dit que nous avions rendez-vous avec nous-mêmes. Et ils ont été au rendez-vous. Lors de la victoire 5-0, nous avions eu une fin de match tranquille. Là, c'était comme en 2013, quand Briand avait marqué dans le temps additionnel. Ou comme en 2008, quand Benzema avait égalisé sur coup-franc. C'est une sorte de délivrance exceptionnelle. Ce soir, il y a plus d'émotion que lors du 5-0, mais autant de fierté.

Quels ont été les tournants de ce match selon vous ?

C’était un beau derby. Les deux équipes se sont livrées pleinement. Il y a eu des arrêts de gardiens et je pense notamment à Antho (Lopes) qui a encore fait des parades déterminantes et notamment en fin de match. Il y a eu des gestes extraordinaires du sang froid notamment de la part de Nabil (Fekir) sur le penalty. Nous avons eu de la réussite et un peu plus de chance que Saint-Etienne.



Votre coaching s’est révélé gagnant avec les entrées de Dembélé et de Dubois…

Cela montre que ce groupe a de la ressource, que ceux qui ont moins de temps de jeu ne lâchent pas. Tout le monde est présent dans le projet collectif. À Toulouse, les trois entrants ont été déterminants. Ce soir, c'est encore le cas. L'objectif de l'entrée de Moussa Dembélé était d'amener du poids et de la puissance. Il manque sa première occasion et il aurait pu douter. Mais il met la deuxième, la plus dure. C'est très important pour lui.

Lyon : Le bonheur contenu du président Aulas

Après la victoire de Lyon à Saint-Etienne dimanche (1-2), Jean-Michel Aulas a tiré un coup de chapeau à ses joueurs et surtout à son entraîneur Bruno Genesio.
On pouvait les penser en froid après les déclarations contradictoires des dernières semaines sur la prolongation ou non de Bruno Genesio. Mais Jean-Michel Aulas reste le premier fan de son entraîneur. Il l’a rappelé dimanche soir après la victoire de Lyon à Saint-Etienne dans un derby d’un très haut niveau (1-2). « Notre équipe a livré un bon match. Bruno (Genesio) a fait un choix stratégique très intéressant puisqu’on jouait à cinq derrière jusqu’à maintenant, et face à une équipe qui n’avait pas perdu à domicile en championnat, il a aligné un 4-4-1-1 de grande qualité. Comme le coaching a été gagnant, il faut lui tirer un grand coup de chapeau », a déclaré le président lyonnais zone mixte après la rencontre.

Le président distribue les bons points


Au rayon des satisfactions, Jean-Michel Aulas a distribué les bons points dans les travées de Geoffroy-Guichard. « Nabil (Fekir) a été extraordinaire comme très souvent, Anthony (Lopes) a fait les arrêts qu’il fallait au bon moment, et je suis très heureux que Moussa (Dembélé) ait marqué le but de la victoire car je le sentais en pleine progression. » Maintenant, le patron de l’OL attend de la régularité sur les prochaines journées pour que son équipe ne chute plus du podium. « Mission accomplie, maintenant c’est un match qu’il faudra renouveler. Je suis satisfait. On avait dû jouer trois fois en sept jours après les vacances, ce qui n’est pas normal. On a aussi eu des difficultés d’interprétation avec le VAR avec les arbitres. J’espère qu’on va entrer dans une période plus sereine. Je suis très confiant pour la suite », a conclu Aulas.

Le mal de tête de Jean-Louis Gasset (Saint-Etienne)

Jean-Louis Gasset a la tête des mauvais jours après la défaite de dimanche soir contre l’OL (2-1, 21eme journée de Ligue 1), mais le coach de Saint-Etienne assure que son équipe peut se relever.
Jean-Louis Gasset, que vous inspire cette défaite dans les arrêts de jeu ?

C’est un gros coup sur la tête. Je savais que ce métier était cruel. Aujourd’hui, c’est un petit KO. Il y a de la frustration. Les deux équipes ont eu les occasions. C’est un match qui méritait de se finir à égalité.

Vous avez forcément des regrets compte tenu de la prestation de votre équipe et du scénario de ce derby…

On a fait le match que l’on voulait faire. J’avais promis aux supporters que l’état d'esprit serait là. On a tout donné. Il y a eu un beau match, avec de belles occasions. On se demande encore comment on n’a pas marqué sur certaines situations.

Comment avez-vous trouvé vos joueurs dans les vestiaires ?

Les joueurs sont KO, je leur parlerai demain (lundi). La saison n’est pas finie, il reste beaucoup de points à prendre pour remplir nos objectifs. Je sais que ce derby était important pour nos supporters, j’espère qu’ils ont vu que l’on a tout donné. On se relève de tout.

Frenkie de Jong au PSG ? La pépite de l’Ajax apporte des précisions

En contacts avancés avec le Paris Saint-Germain, le milieu de terrain international néerlandais Frenkie de Jong (Ajax Amsterdam) apporte quelques précisions sur son avenir.


A voir aussi : 
>>> Toutes les news du Mercato