Saint-Etienne ramène Guingamp sur terre

L’embellie est déjà finie pour Guingamp. L’En Avant, qui restait sur quatre matchs sans défaite toutes compétitions confondues et un exploit contre le PSG en Coupe de la Ligue dans la semaine (1-2), est retombé dans ses travers du championnat ce samedi.

Le debrief


Il s’est incliné à domicile contre Saint-Etienne (0-1), la faute à un but très précoce de Wahbi Khazri sur coup-franc direct (6eme), et reste ainsi à la dernière place de la L1. Encore plus inquiétant que sa situation comptable, le club breton n’a toujours pas gagné à domicile cette saison, avant de recevoir Rennes dans le derby mercredi et de se rendre de nouveau à Paris le week-end prochain. Les Stéphanois restent eux sur leur lancée et rejoignent Lyon à la 3eme place, avant une semaine décisive, qui les verra recevoir successivement l’OM… et l’OL à Geoffroy-Guichard.

Les Verts n’ont pas eu à forcer réellement leur talent pour cueillir des Bretons qui ont cette fois essayé de jouer davantage qu’au Parc des Princes. Sans succès. Il faut dire que les hommes de Jocelyn Gourvennec se sont mis la tête à l’envers eux-mêmes, en concédant très rapidement une ouverture du score évitable. Les Stéphanois, faciles lors du premier acte grâce à un excellent pressing et une vraie mainmise technique, ont contrôlé les événements sans chercher nécessairement à se mettre à l’abri. En laissant Guingamp dans le match, ils ont joué à se faire peur, et l’En Avant a obtenu des occasions pour revenir au score au cours d’une seconde période plus équilibrée. Mais soit Stéphane Ruffier, soit son poteau, se sont opposés aux meilleures opportunités costarmoricaines.

Malgré leurs bons résultats récents, il a suffi d’un faux-départ pour réinstaller le doute dans les têtes des Guingampais, qui ont multiplié les erreurs techniques et fait preuve d’une réelle fébrilité défensive dès que l’ASSE a appuyé sur l’accélérateur. Heureusement pour l’EAG, dont l’apport des recrues hivernales n’était pas flagrant pour cette première de 2019 en championnat, entre la titularisation mitigée de Johan Larsson et l’entrée catastrophique de Didier Ndong, c’est arrivé assez rarement dans cette soirée à Roudourou. Mais il ne faut pas s’y tromper : les Verts ont tout d’un prétendant sérieux à une place européenne, tant ils maîtrisent leur sujet et paraissent sûrs de leurs forces, y compris chez une équipe en lutte pour son maintien. La semaine olympique qui les attend, bien plus que ce galop de reprise, permettra de les situer pour de bon sur l’échiquier des candidats au podium.

Le film du match


6eme minute (0-1)
Coup-franc pour Saint-Etienne suite à une faute grossière de Coco sur Cabella. A 25 mètres, Khazri voit l’ouverture sur le côté fermé de Caillard, mal placé derrière son mur. Le gardien de Guingamp est trop court pour sortir la frappe enroulée tranquillement au ras du poteau par l’attaquant stéphanois.

34eme minute
Selnaes s’infiltre dans le bloc guingampais avec beaucoup de finesse technique et adresse un excellent centre fuyant dans la surface bretonne. Le ballon passe devant le but pour arriver jusqu’à Diony, qui reprend dans un angle très fermé au second poteau. Caillard est bien placé pour repousser.

37eme minute
Coup-franc excentré pour Guingamp. Décalé sur la droite, Rebocho dépose un centre vicieux dans la surface stéphanoise. Roux est légèrement trop court pour dévier de la tête et Ruffier repousse d’un réflexe, directement sur M.Thuram, tout proche de marquer involontaire. Mais Kolodziejczak intervient sur sa ligne pour éloigner le danger et sauver les siens.

52eme minute
Rodelin change d’aile pour J.Larsson, qui lance N.Roux dans le dos de la défense stéphanoise. Dans un angle fermé, l’attaquant de l’En Avant allume du droit en pivot, mais Ruffier s’envole pour enlever le ballon de sa lucarne au premier poteau.

53eme minute
Bien servi par Kolodziejczak, Cabella se met dans le sens du but et délivre une ouverture pour Diony. Ce dernier passe devant Eboa Eboa et tente de piquer le ballon au-dessus de Caillard, qui accompagne sa bonne sortie d’un excellent réflexe pour éviter le break.

63eme minute
Coup-franc pour Guingamp dans une position similaire à celui gagnant pour Khazri en début de match. Rodelin enroule bien au-dessus du mur stéphanois et laisse Ruffier sans réaction, mais le ballon échoue sur le poteau. Il revient sur M.Thuram, mais L.Perrin revient de nulle part pour sauver les siens.

91eme minute
Kerbrat négocie mal un ballon aérien et le remet dans la course d’Hamouma, qui fixe bien la défense de Guingamp avant de jouer en retrait pour Cabella. Ce dernier arrive lancé, mais vendange cette balle de break en envoyant un tir puissant qui s’envole largement au-dessus du mur breton.

92eme minute
Rodelin centre pour Ngbakoto, qui remise de la poitrine pour A.Mendy, dont la demi-volée en pivot est parfaitement réalisée malgré la difficulté du geste. Le ballon va se loger au ras du poteau, mais Ruffier se couche bien sur sa gauche pour repousser avec la main opposée.

Tops et flops


Top
TOP 3

Concentré jusqu’au bout, RUFFIER a sorti la parade décisive qu’il fallait dans le temps additionnel pour préserver le succès de son équipe, avant une énième sortie aérienne. Avant cela, il avait claqué un gros arrêt face à Roux. Et comme les grands gardiens provoquent parait-il la réussite, il a été sauvé par son poteau sur un coup-franc de Rodelin. Il est de retour à son meilleur niveau ces derniers mois.

a probablement débouché sur sa prestation la plus accomplie. Costaud dans les duels et appliqué dans la relance, sans pour autant s’empêcher de prendre des risques, le défenseur stéphanois a pris la mesure de M.Thuram au fil des minutes et minimisé l’influence de la star guingampaise. Un vrai bon match pour ce joueur de seulement 17 ans.

a encore étalé son activité et sa justesse sur son côté gauche. Le latéral portugais ne s’est jamais privé de se projeter vers l’avant et a régulièrement amené le danger, y compris sur coups de pied arrêtés. Sérieux aussi en phase défensive, ce qui n’est pas toujours son point fort.

Flop
FLOP 3

N.ROUX a souffert pour première titularisation en championnat depuis fin septembre. En dehors d’une occasion en début de seconde période, il n’a pas bénéficié d’une foule de munitions et n’a absolument pas pesé dans le jeu, au contraire d’un Rodelin qui a décroché pour aider les siens au cours du deuxième acte. Mais la paire de l’En Avant a globalement vécu une soirée compliquée.

J.LARSSON vivait son vrai baptême du feu avec Guingamp, après des premières minutes en Coupe de France face aux amateurs du Stade Pontivyen. Encore en phase d’adaptation, le latéral suédois était perdu dans son positionnement défensif et a laissé des boulevards dans son dos, tout en étant maladroit sur ses quelques montées. Seule recrue hivernale à débuter ce match du côté de l’En Avant, il n’a pas rassuré sur sa capacité à avoir rapidement un impact sur le rendement breton.

avait fait mal au PSG par sa vitesse et sa vivacité dans la semaine en Coupe de la Ligue, autant il a vécu une rencontre bien plus difficile. Il s’est fait très discret dans son couloir et s’est rapidement frustré devant son incapacité à créer des différences. Pas un hasard s’il était le premier Guingampais à être remplacé par Gourvennec.

Monsieur l’arbitre au rapport


Toujours bien placé et impeccable dans ses interprétations, Karim Abed a réalisé un match impeccable. Il a jugé habilement quelques situations litigieuses dans les surfaces, en prenant les bonnes décisions et en montrant une grande assurance. Un seul avertissement de sorti, ce qui est aussi un signe positif de sa maîtrise des événements.

La feuille de match


L1 (20eme journée) / GUINGAMP - SAINT-ETIENNE : 0-1


Roudourou (12 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse bonne
Arbitre : M.Abed (7)

But : Khazri (6eme) pour Saint-Etienne

Avertissement : Khazri (56eme) pour Saint-Etienne

Expulsion : Aucune

Guingamp
Guingamp
Caillard (5) - J.Larsson (4), Kerbrat (cap) (5), Eboa Eboa (5), Rebocho (6) - Coco (4) puis Ngbakoto (64eme), Blas (5), Didot (5) puis Ndong (78eme), M.Thuram (5) - N.Roux (3) puis A.Mendy (78eme), Rodelin (4)

N'ont pas participé : K.-J.Johnsson (g), Sorbon, C.Traoré, Phiri
Entraîneur : J.Gourvennec

Saint-Etienne
Saint-Etienne
Ruffier (6) - Saliba (6), L.Perrin (cap) (5), Kolodziejczak (4) - Monnet-Paquet (5), Selnaes (5), M’Vila (6), G.Silva (5) puis Polomat (69eme) - Khazri (6) puis Salibur (83eme), Cabella (6) - Diony (5) puis Hamouma (72eme)

N'ont pas participé : J.Moulin (g), Diousse, Nordin, Beric
Entraîneur : J.-L.Gasset

Mario Balotelli (Nice) à l’OM dans les 24 heures ?

Selon les informations de L’Equipe, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier de l’attaquant italien de Nice, Mario Balotelli. Le club du président Jacques-Henri Eyraud pourrait boucler dans les 24 heures la venue de l'ancien joueur de l'Inter Milan ou encore de Liverpool, auteur de... zéro but cette saison en championnat.
Et si c’était la bonne ? Après de longues discussions, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier de l’attaquant international italien de Nice, Mario Balotelli (28 ans). Selon les informations de nos confrères de L’Equipe, le club du président Jacques-Henri Eyraud aurait accepté les demandes salariales du natif de Palerme. En passe de résilier son engagement qui court jusqu’en juin prochain, le protégé de Mino Raiola devrait ainsi bénéficier du même salaire qu’avec les Aiglons.

Balotelli qualifié pour le choc de vendredi entre Marseille et Lille ?


Alors que Valère Germain, Clinton Njie et Kostas Mitroglou pourraient faire leurs valises avant le terme de ce Mercato d’hiver, les dirigeants phocéens se donneraient 24 heures pour arriver à un accord définitif pour la signature de l’ancien joueur de l’Inter Milan ou encore de Liverpool. Et, dans le meilleur des mondes, Super Mario pourrait être qualifié pour le choc de vendredi prochain contre Lille (22eme journée de Ligue 1). Une information confirmée par La Provence. A moins d'un nouveau micmac, l'ex-sociétaire de Manchester City, qui est aussi passé par le Milan AC, devrait bel et bien s'engager avec la formation entraînée par Rudi Garcia (qui pourrait aussi recruter un latéral gauche avant le terme du Mercato d'hiver). Après sa vraie-fausse arrivée de l'été dernier, Mario Balotelli devrait effectivement venir épauler les coéquipiers de Dimitri Payet .



Lyon : L'émotion de Genesio après la victoire dans le derby

Bruno Genesio était aux anges après la victoire au forceps de l’Olympique Lyonnais à Saint-Etienne dimanche soir (1-2). L’entraîneur lyonnais a confié avoir plus vibré que lors du succès 5-0 en 2017-18.
Bruno Genesio, que ressentez-vous après ce derby remporté au bout du suspense ?

Beaucoup de joie. On fait ce métier pour ce genre d’émotion. Je félicite mes joueurs à qui j’avais dit que nous avions rendez-vous avec nous-mêmes. Et ils ont été au rendez-vous. Lors de la victoire 5-0, nous avions eu une fin de match tranquille. Là, c'était comme en 2013, quand Briand avait marqué dans le temps additionnel. Ou comme en 2008, quand Benzema avait égalisé sur coup-franc. C'est une sorte de délivrance exceptionnelle. Ce soir, il y a plus d'émotion que lors du 5-0, mais autant de fierté.

Quels ont été les tournants de ce match selon vous ?

C’était un beau derby. Les deux équipes se sont livrées pleinement. Il y a eu des arrêts de gardiens et je pense notamment à Antho (Lopes) qui a encore fait des parades déterminantes et notamment en fin de match. Il y a eu des gestes extraordinaires du sang froid notamment de la part de Nabil (Fekir) sur le penalty. Nous avons eu de la réussite et un peu plus de chance que Saint-Etienne.



Votre coaching s’est révélé gagnant avec les entrées de Dembélé et de Dubois…

Cela montre que ce groupe a de la ressource, que ceux qui ont moins de temps de jeu ne lâchent pas. Tout le monde est présent dans le projet collectif. À Toulouse, les trois entrants ont été déterminants. Ce soir, c'est encore le cas. L'objectif de l'entrée de Moussa Dembélé était d'amener du poids et de la puissance. Il manque sa première occasion et il aurait pu douter. Mais il met la deuxième, la plus dure. C'est très important pour lui.

Lyon : Le bonheur contenu du président Aulas

Après la victoire de Lyon à Saint-Etienne dimanche (1-2), Jean-Michel Aulas a tiré un coup de chapeau à ses joueurs et surtout à son entraîneur Bruno Genesio.
On pouvait les penser en froid après les déclarations contradictoires des dernières semaines sur la prolongation ou non de Bruno Genesio. Mais Jean-Michel Aulas reste le premier fan de son entraîneur. Il l’a rappelé dimanche soir après la victoire de Lyon à Saint-Etienne dans un derby d’un très haut niveau (1-2). « Notre équipe a livré un bon match. Bruno (Genesio) a fait un choix stratégique très intéressant puisqu’on jouait à cinq derrière jusqu’à maintenant, et face à une équipe qui n’avait pas perdu à domicile en championnat, il a aligné un 4-4-1-1 de grande qualité. Comme le coaching a été gagnant, il faut lui tirer un grand coup de chapeau », a déclaré le président lyonnais zone mixte après la rencontre.

Le président distribue les bons points


Au rayon des satisfactions, Jean-Michel Aulas a distribué les bons points dans les travées de Geoffroy-Guichard. « Nabil (Fekir) a été extraordinaire comme très souvent, Anthony (Lopes) a fait les arrêts qu’il fallait au bon moment, et je suis très heureux que Moussa (Dembélé) ait marqué le but de la victoire car je le sentais en pleine progression. » Maintenant, le patron de l’OL attend de la régularité sur les prochaines journées pour que son équipe ne chute plus du podium. « Mission accomplie, maintenant c’est un match qu’il faudra renouveler. Je suis satisfait. On avait dû jouer trois fois en sept jours après les vacances, ce qui n’est pas normal. On a aussi eu des difficultés d’interprétation avec le VAR avec les arbitres. J’espère qu’on va entrer dans une période plus sereine. Je suis très confiant pour la suite », a conclu Aulas.

Le mal de tête de Jean-Louis Gasset (Saint-Etienne)

Jean-Louis Gasset a la tête des mauvais jours après la défaite de dimanche soir contre l’OL (2-1, 21eme journée de Ligue 1), mais le coach de Saint-Etienne assure que son équipe peut se relever.
Jean-Louis Gasset, que vous inspire cette défaite dans les arrêts de jeu ?

C’est un gros coup sur la tête. Je savais que ce métier était cruel. Aujourd’hui, c’est un petit KO. Il y a de la frustration. Les deux équipes ont eu les occasions. C’est un match qui méritait de se finir à égalité.

Vous avez forcément des regrets compte tenu de la prestation de votre équipe et du scénario de ce derby…

On a fait le match que l’on voulait faire. J’avais promis aux supporters que l’état d'esprit serait là. On a tout donné. Il y a eu un beau match, avec de belles occasions. On se demande encore comment on n’a pas marqué sur certaines situations.

Comment avez-vous trouvé vos joueurs dans les vestiaires ?

Les joueurs sont KO, je leur parlerai demain (lundi). La saison n’est pas finie, il reste beaucoup de points à prendre pour remplir nos objectifs. Je sais que ce derby était important pour nos supporters, j’espère qu’ils ont vu que l’on a tout donné. On se relève de tout.

Frenkie de Jong au PSG ? La pépite de l’Ajax apporte des précisions

En contacts avancés avec le Paris Saint-Germain, le milieu de terrain international néerlandais Frenkie de Jong (Ajax Amsterdam) apporte quelques précisions sur son avenir.


A voir aussi : 
>>> Toutes les news du Mercato