Mputu, Adams, Kallon… ou les illusions perdues de joueurs de génie

Trésor Mputu - TP Mazembe Copyright -StarAfrica.com
Ils auraient pu être les stars d'aujourd'hui mais ils ne seront plus que les regrets de demain. Stars précoces du football africain, leurs étincelles embrasaient les stades et leur promettaient une carrière brillante. Mais c'est dans l'ombre que ces joueurs au don extraordinaire ont progressivement sombré dans l’oubli.

Mauvais choix de carrière, blessures récurrentes, manque d’application ou tout simplement trop grande pression, nombreux sont les enfants prodiges du « Continent-mère » qui n'ont pas réussi à exploser. Top 10 des joueurs africains de génie qui ont gâché leur talent :

10- Kevin-Prince Boateng (Ghana)


Considéré comme l'un des meilleurs joueurs de sa génération, le fantasque milieu de terrain offensif des Black Stars du Ghana, Kevin-Prince Boateng, n'aura finalement jamais réussi à s'imposer comme un élément majeur du football mondial.

Talent gâché ? Peut-être bien. Indolent à Schalke 04, indiscipliné à Tottenham et viré du Milan AC, le demi-frère de Jérôme Boateng, connu pour ses frasques en tout genre, évolue désormais sous les couleurs les plus anonymes de Sassuolo (Serie A italienne). Il bénéficie d'une petite année de contrat... avec un an de bonus en fonction du nombre de matchs joués et de… son comportement.

 

9- El-Hadji Diouf (Sénégal)


L’ex star des Lions du Sénégal fait partie de ces prodiges dotés d'un indéniable talent qui laisseront une fois leur carrière de footballeur achevée, un grand sentiment de gâchis.

Double ballon d'or africain en 2001 et en 2002 à seulement 21 printemps, l’enfant de Balacoss pouvait avoir un palmarès plus reluisant sans son caractère de Bad boy qui lui a sans doute porté préjudice dans sa carrière.

Adulé par le grand public pour son talent, décrié par certains pour ses déboires extra-sportifs, le héros de la glorieuse épopée du Sénégal lors du Mondial 2002, a toutefois marqué toute une génération en Afrique et dans le monde entier.

 

8- Ahmed Hossam “Mido” (Egypte)


L’ex-attaquant de la sélection égyptienne Ahmed Hossam “Mido” a laissé plus de mauvais souvenirs conséquences d'un comportement lunatique que de bons malgré un talent tangible.

L’homme aux 51 capes avec les Pharaons a traversé la première décennie des années 2000 comme une étoile filante. Destiné à devenir l’un des meilleurs attaquants de la planète-foot, celui qui a évolué sous les couleurs de l’Ajax Amsterdam, de l’OM, de l’AS Rome ou encore de Tottenham, ne s’est finalement imposé nulle part, affichant une préférence pour les soirées mondaines et les coups de gueule.

 

7- Emmanuel Amunike (Nigeria)


Ballon d’or africain 1994, Emmanuel Amunike, alias « la mobylette », a brillé au sein d’une génération dorée de Super Eagles composée des Jay-Jay Okocha, Amokachi et Yekini. Le véloce ailier nigérian a régné en maître sur le « Continent-mère », en remportant notamment la Coupe d'Afrique des Nations 1994.

Doté d’une accélération foudroyante et d’un pied gauche redoutable, Amunike a même rejoint le grand Barça en 1996. Hélas, et après un premier exercice plutôt réussi sous le maillot blaugrana, il passa les trois saisons suivantes sans disputer un seul match en raison d'une grave blessure au genou, qui le priva d'ailleurs de la Coupe du monde 1998.

 

6- Nii Lamptey (Ghana)


L’ex attaquant des Black Stars du Ghana dans les années 1990, Nii Lamptey, aurait dû devenir une superstar mondialement reconnue mais, au final, peu connaissent son histoire.

Annoncé par le Roi Pelé lui-même comme son successeur, il est finalement devenu un joueur anonyme dont l’histoire sert à prévenir les jeunes talents en herbe : à 19 ans, le Ghanéen avait le monde à ses pieds mais, à cause de mauvais choix de carrière et de blessures à répétition, il n’a jamais percé.

 

5- Asamoah Gyan (Ghana)


Le meilleur buteur de l'histoire de la sélection ghanéenne aurait pu sans doute devenir l’égal d’un Didier Drogba ou d’un Samuel Eto’o. Mais l’emblématique numéro 3 des Black Stars n’a pas fait les mêmes choix de carrière que l’Ivoirien et le Camerounais, passés par les plus grands clubs du « Vieux Continent ».

Le Ghanéen, lui, a opté pour une voie exclusivement lucrative, enchaînant les destinations exotiques du côté de la Chine ou encore des Emirats.

 

4- Obafemi Martins (Nigeria)


Débarqué à l’Inter Milan à seulement 17 ans, l’ex attaquant des Super Eagles n’a pas tardé à faire ses preuves en Serie A, inscrivant 49 réalisations avec les Nerazzurri et remportant notamment 4 titres, dont un championnat lors de la saison 2005-2006.

Présenté alors par les médias comme le futur « George Weah », le prodige des Super Eagles n’a ensuite jamais réussi à confirmer son talent. De 2006 à 2016, il a été constamment en mode transfert, enchaînant pas moins de sept clubs ! Il termine actuellement sa carrière du côté de l’Empire Celeste sous les couleurs du Shanghai Shenhua.

 

 3- Mohamed Kallon (Sierra Leone)


Le surdoué Mohamed Kallon a débuté en Première division locale à l'âge de 14 ans ! Plus jeune joueur à inscrire un but lors d'un match international (à l’âge de quinze ans), le Sierra-Léonais possède une carrière footballistique absolument inédite.

Dix-huit clubs sur son curriculum vitæ (dont l’Inter Milan et l’AS Monaco), dix pays différents : celui qui a disputé trois saisons sous les couleurs de l’Inter est une véritable idole dans son pays.

Mais hélas, en 20 ans de carrière, il n’arrivera jamais à se hisser à la hauteur de son potentiel.  En effet, entre graves blessures et une suspension pour dopage, l’attaquant Sierra-Léonais a eu un parcours beaucoup trop instable. Personne ne pouvait croire qu’un tel talent finirait sans avoir un ballon d’or africain, pire encore avec un seul titre gagné en 20 ans de carrière !

 

2- Sadick Adams (Ghana)


Et une nouvelle étoile filante du football africain qui a brillé de mille feux le temps de nous faire plaisir avant de disparaître brusquement. Grande révélation de la Coupe du Monde U17 en 2007, le prodige des Black Stars Sadick Adams attisait alors les convoitises des plus grosses écuries européennes.

Auteur de 4 buts lors de la prestigieuse compétition mondiale, le natif d’Accra s’était alors engagé avec l’Atletico Madrid en novembre 2007. Toutefois, celui qui était promis à un avenir doré n’aura jamais réussi à s’imposer chez la prestigieuse écurie espagnole.

Il a ensuite eu une carrière pour le moins tortueuse. Transféré en Serbie au FK Vojvodina en décembre 2009, il portera ensuite les couleurs de l’Etoile Sportive du Sahel (Tunisie) , d’Al Nasr en Arabie Saoudite (Al-Ansar) avant de retourner au Ghana au Berekum Chelsea et d'enchaîner avec deux nouvelles expériences en Arabie Saoudite.

 

1- Trésor Mputu (RD Congo)


Le jeu de mots est facile mais approprié et nullement exagéré : Trésor Mputu Mabi est un trésor, un joyau pur, une technique exceptionnelle, bref, un joueur qu’on admire regarder jouer.

Considéré comme le meilleur footballeur évoluant en Afrique depuis plusieurs années, le maître à jouer du TP Mazembe est aussi génial qu’ingérable. L’enfant de Kinshasa détient en effet une liste de coups de sang aussi longue que celle de ses exploits footballistiques avec, notamment, une suspension d’un an décrétée par la Fifa en août 2010, pour avoir tenté de piétiner un arbitre.

Sa réputation de Bad Boy a été certainement la raison principale pour laquelle aucun club européen n’a jamais pris le risque de l’enrôler.

Mario Balotelli (Nice) à l’OM dans les 24 heures ?

Selon les informations de L’Equipe, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier de l’attaquant italien de Nice, Mario Balotelli. Le club du président Jacques-Henri Eyraud pourrait boucler dans les 24 heures la venue de l'ancien joueur de l'Inter Milan ou encore de Liverpool, auteur de... zéro but cette saison en championnat.
Et si c’était la bonne ? Après de longues discussions, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier de l’attaquant international italien de Nice, Mario Balotelli (28 ans). Selon les informations de nos confrères de L’Equipe, le club du président Jacques-Henri Eyraud aurait accepté les demandes salariales du natif de Palerme. En passe de résilier son engagement qui court jusqu’en juin prochain, le protégé de Mino Raiola devrait ainsi bénéficier du même salaire qu’avec les Aiglons.

Balotelli qualifié pour le choc de vendredi entre Marseille et Lille ?


Alors que Valère Germain, Clinton Njie et Kostas Mitroglou pourraient faire leurs valises avant le terme de ce Mercato d’hiver, les dirigeants phocéens se donneraient 24 heures pour arriver à un accord définitif pour la signature de l’ancien joueur de l’Inter Milan ou encore de Liverpool. Et, dans le meilleur des mondes, Super Mario pourrait être qualifié pour le choc de vendredi prochain contre Lille (22eme journée de Ligue 1). Une information confirmée par La Provence. A moins d'un nouveau micmac, l'ex-sociétaire de Manchester City, qui est aussi passé par le Milan AC, devrait bel et bien s'engager avec la formation entraînée par Rudi Garcia (qui pourrait aussi recruter un latéral gauche avant le terme du Mercato d'hiver). Après sa vraie-fausse arrivée de l'été dernier, Mario Balotelli devrait effectivement venir épauler les coéquipiers de Dimitri Payet .



Lyon : L'émotion de Genesio après la victoire dans le derby

Bruno Genesio était aux anges après la victoire au forceps de l’Olympique Lyonnais à Saint-Etienne dimanche soir (1-2). L’entraîneur lyonnais a confié avoir plus vibré que lors du succès 5-0 en 2017-18.
Bruno Genesio, que ressentez-vous après ce derby remporté au bout du suspense ?

Beaucoup de joie. On fait ce métier pour ce genre d’émotion. Je félicite mes joueurs à qui j’avais dit que nous avions rendez-vous avec nous-mêmes. Et ils ont été au rendez-vous. Lors de la victoire 5-0, nous avions eu une fin de match tranquille. Là, c'était comme en 2013, quand Briand avait marqué dans le temps additionnel. Ou comme en 2008, quand Benzema avait égalisé sur coup-franc. C'est une sorte de délivrance exceptionnelle. Ce soir, il y a plus d'émotion que lors du 5-0, mais autant de fierté.

Quels ont été les tournants de ce match selon vous ?

C’était un beau derby. Les deux équipes se sont livrées pleinement. Il y a eu des arrêts de gardiens et je pense notamment à Antho (Lopes) qui a encore fait des parades déterminantes et notamment en fin de match. Il y a eu des gestes extraordinaires du sang froid notamment de la part de Nabil (Fekir) sur le penalty. Nous avons eu de la réussite et un peu plus de chance que Saint-Etienne.



Votre coaching s’est révélé gagnant avec les entrées de Dembélé et de Dubois…

Cela montre que ce groupe a de la ressource, que ceux qui ont moins de temps de jeu ne lâchent pas. Tout le monde est présent dans le projet collectif. À Toulouse, les trois entrants ont été déterminants. Ce soir, c'est encore le cas. L'objectif de l'entrée de Moussa Dembélé était d'amener du poids et de la puissance. Il manque sa première occasion et il aurait pu douter. Mais il met la deuxième, la plus dure. C'est très important pour lui.

Lyon : Le bonheur contenu du président Aulas

Après la victoire de Lyon à Saint-Etienne dimanche (1-2), Jean-Michel Aulas a tiré un coup de chapeau à ses joueurs et surtout à son entraîneur Bruno Genesio.
On pouvait les penser en froid après les déclarations contradictoires des dernières semaines sur la prolongation ou non de Bruno Genesio. Mais Jean-Michel Aulas reste le premier fan de son entraîneur. Il l’a rappelé dimanche soir après la victoire de Lyon à Saint-Etienne dans un derby d’un très haut niveau (1-2). « Notre équipe a livré un bon match. Bruno (Genesio) a fait un choix stratégique très intéressant puisqu’on jouait à cinq derrière jusqu’à maintenant, et face à une équipe qui n’avait pas perdu à domicile en championnat, il a aligné un 4-4-1-1 de grande qualité. Comme le coaching a été gagnant, il faut lui tirer un grand coup de chapeau », a déclaré le président lyonnais zone mixte après la rencontre.

Le président distribue les bons points


Au rayon des satisfactions, Jean-Michel Aulas a distribué les bons points dans les travées de Geoffroy-Guichard. « Nabil (Fekir) a été extraordinaire comme très souvent, Anthony (Lopes) a fait les arrêts qu’il fallait au bon moment, et je suis très heureux que Moussa (Dembélé) ait marqué le but de la victoire car je le sentais en pleine progression. » Maintenant, le patron de l’OL attend de la régularité sur les prochaines journées pour que son équipe ne chute plus du podium. « Mission accomplie, maintenant c’est un match qu’il faudra renouveler. Je suis satisfait. On avait dû jouer trois fois en sept jours après les vacances, ce qui n’est pas normal. On a aussi eu des difficultés d’interprétation avec le VAR avec les arbitres. J’espère qu’on va entrer dans une période plus sereine. Je suis très confiant pour la suite », a conclu Aulas.

Le mal de tête de Jean-Louis Gasset (Saint-Etienne)

Jean-Louis Gasset a la tête des mauvais jours après la défaite de dimanche soir contre l’OL (2-1, 21eme journée de Ligue 1), mais le coach de Saint-Etienne assure que son équipe peut se relever.
Jean-Louis Gasset, que vous inspire cette défaite dans les arrêts de jeu ?

C’est un gros coup sur la tête. Je savais que ce métier était cruel. Aujourd’hui, c’est un petit KO. Il y a de la frustration. Les deux équipes ont eu les occasions. C’est un match qui méritait de se finir à égalité.

Vous avez forcément des regrets compte tenu de la prestation de votre équipe et du scénario de ce derby…

On a fait le match que l’on voulait faire. J’avais promis aux supporters que l’état d'esprit serait là. On a tout donné. Il y a eu un beau match, avec de belles occasions. On se demande encore comment on n’a pas marqué sur certaines situations.

Comment avez-vous trouvé vos joueurs dans les vestiaires ?

Les joueurs sont KO, je leur parlerai demain (lundi). La saison n’est pas finie, il reste beaucoup de points à prendre pour remplir nos objectifs. Je sais que ce derby était important pour nos supporters, j’espère qu’ils ont vu que l’on a tout donné. On se relève de tout.

Frenkie de Jong au PSG ? La pépite de l’Ajax apporte des précisions

En contacts avancés avec le Paris Saint-Germain, le milieu de terrain international néerlandais Frenkie de Jong (Ajax Amsterdam) apporte quelques précisions sur son avenir.


A voir aussi : 
>>> Toutes les news du Mercato