Mondial 2018: est-ce enfin l'heure de la RD Congo?

Tunisie-RD Congo lors de la CAN 2015 Copyright -starafrica

L’histoire est simple. Tout ce qu’a bâti Florent Ibenge avec la République Démocratique du Congo depuis quelques années se jouera en quatre jours.

Deux dates fatales, le 28 août et le 2 septembre, nous dévoileront le nom du pays qui représentera l’Afrique en Russie lors du Mondial 2018, entre la Tunisie, et les Léopards.

Six points pour chaque équipe après deux matchs, les deux nations se disputeront la qualification pour la Coupe du Monde, tout d’abord à Radès, puis à Kinshasa.

Si les Congolais résistent à l’assaut des Aigles lors du premier Round et repartent avec un match nul, l’occasion sera plus qu’historique au mois de septembre, mais…

Pour y parvenir, les Leopards doivent se montrer plus matures tactiquement, face à une Tunisie très organisée et bourrée de talent,à l’instar de Youssef Msakni et Naim Sliti.

Et si au niveau des stars, la RD Congo est mieux lotie, la Tunisie représente un collectif plus soudé, basé sur des joueurs locaux qui se connaissent très bien et évoluent pour la plupart ensemble, à l’Espérance Sportive de Tunis.

Ibenge est prévenu, il doit trouver la bonne combine pour réussir le match en Tunisie avant de recevoir la bande à Nabil Mâaloul.

La dernière confrontation entre les deux pays remonte à la CAN 2015 ( 1-1 lors de la troisième journée, un score qui a permis aux deux équipes de rejoindre les quarts de finale ).

L’occasion n’a jamais été aussi belle pour la RD Congo…