Messi sauve le Barça à Séville, le Real déroule à Las Palmas, le PSG s'offre un huitième sacre en Coupe de la Ligue…

PSG - Benzema- Messi Copyright -StarAfrica.com

Au menu d’Orange Football Café ce dimanche: Lionel Messi sauve le FC Barcelone in extremis à Séville et préserve l’invincibilité blaugrana, le Real Madrid déroule à Las Palmas, le Paris Saint-Germain s’offre un huitième sacre en Coupe de la Ligue et la Juventus Turin bat l’AC Milan et file vers le titre…

Ci-après un récap des faits saillants ayant marqué hier le monde du football:

Le Barça arrache le nul à Séville et reste invincible grâce à Lionel Messi

Tout le public de Sanchez Pizjuan pensait tenir l’exploit de cette saison en Liga. A cinq minutes du terme de la rencontre contre le Barça, le FC Séville menait 2-0 et n’était qu’à quelques minutes de mettre un terme à l’invincibilité des Catalans en Liga.

Mais, en bons leaders qu’ils sont, les Blaugranas ont trouvé les ressources nécessaires pour revenir au score et décrocher un nul inespéré (2-2). Luis Suarez et Lionel Messi ont joué une nouvelle fois les sauveurs pour sortir le Barça d’un mauvais pas et poursuivre les 37 matchs sans défaites du groupe catalan.

En effet, le génie argentin, qui n’avait pas participé aux matchs avec sa sélection durant la trêve internationale, a joué les chefs d’orchestre sur l’égalisation de Luis Suarez (87eme) avant de crucifier Rico et Séville d’un enroulé du gauche à une minute du terme (2-2).

Les Catalans gardent la tête de la Liga mais peuvent voir l’Atletico Madrid revenir à 9 points en cas de succès des Colchoneros dimanche contre La Corogne.

 

Le Real Madrid facile à Las Palmas sans Cristiano Ronaldo

Même sans son membre le plus éminent, la BBC porte le Real Madrid. En l’absence de Cristiano Ronaldo, ménagé avant le quart de finale aller de Ligue des Champions contre la Juventus Turin, les Merengue n’ont pas forcé pour s’imposer à Las Palmas samedi (0-3).

Un succès acquis dans le sillage de Gareth Bale et de Karim Benzema, auteur des trois buts du match. Les hommes de Zinedine Zidane reviennent ainsi sur les talons de l’Atlético Madrid pour la deuxième place en Liga, objectif fixé par l’entraîneur du Real en championnat.

Les Colchoneros seront ainsi sous pression lors de la réception du Deportivo La Corogne ce dimanche, même si les Galiciens sont actuellement avant-derniers.

 

Intraitable face à Monaco, le PSG s’offre un huitième sacre en Coupe de la Ligue

On connait la chanson. Vingt minutes ont suffi pour comprendre que cette fois encore, le PSG allait remporter la Coupe de la Ligue. Un cinquième sacre de suite. Et, au passage, une 40eme victoire consécutive en coupe. Le club de la Capitale a beau avoir un budget largement supérieur à ceux de ses rivaux, il ne faut pas banaliser pareille performance. Dans les coupes nationales, il y a Paris et les autres.

Comme l’année dernière, Monaco a été balayé samedi soir au Matmut-Atlantique (3-0 : buts de Cavani 8eme sp et 85eme et Mbappé 22eme). C’est tout juste si l’ASM a eu l’occasion d’y croire, avec un face-à-face raté par Rony Lopes, ou une frappe du Portugais qui a léché la barre de Kevin Trapp. C’est tout. Le reste, c’est le PSG qui s’en est occupé, avec des individualités en grande forme, à l’instar de Kylian Mbappé, Edinson Cavani et Thiago Silva.

Avec davantage de réalisme et sans une baisse de régime assez logique dans la dernière demi-heure, le club de la Capitale aurait même pu rendre l’addition plus salée. On pourra toujours débattre de l’intérêt de ce titre pour une équipe qui était surtout taillée pour aller loin en Ligue des Champions. Mais Paris a au moins le mérite de prendre au sérieux toutes les compétitions nationales. Même quand celles-ci n’ont qu’une saveur très limitée.

 

Serie A : La Juventus mate le Milan AC et creuse l’écart en tête

La course au titre entre la Juventus Turin et Naples a connu un nouveau tournant samedi. Les Bianconeri ont fait tomber le Milan AC qui restait sur dix matchs sans défaite et cinq victoires de suite (3-1). Gianluigi Buffon et ses équipiers comptent désormais quatre points d’avance sur Naples, tenu en échec par Sassuolo dans l’après-midi (1-1). Dans un match d’une haute intensité, qui fleure bon le retour d’une Serie A à un haut niveau, les Milanais ont rendu une nouvelle belle copie, mais ils ont goûté à la redoutable efficacité des Turinois.(score final 3-1 en faveur de la Juve).

Au classement les Milanais occupent toujours la sixième place, synonyme de tour préliminaire pour la Ligue Europa mais ils sont sous la menace de l’Atalanta. Alors le derby face à l’Inter mercredi sera très important. Quant aux Bianconeri, ils peuvent sereinement se tourner vers leur quart de finale de Ligue des champions contre le Real Madrid.

 

Premier League (J32) : Pour City, l’heure du sacre approche !

Intercalé entre le retour des internationaux et un quart de finale aller de Ligue des Champions contre Liverpool, ce match face à Everton pouvait être délicat à négocier pour Manchester City. Mais il faut se rendre à l’évidence : Pep Guardiola n’a pas dû trembler très longtemps, samedi à Goodison Park.

Ultra-dominateur en première période (3-0: buts de Leroy Sané, Gabriel Jesus et Raheem Sterling), City s’est contenté de sereinement gérer son avantage au retour des vestiaires.

S’ils ont eu la maîtrise du cuir pendant la majeure partie de la rencontre, les Skyblues se sont toutefois fait surprendre à l’heure de jeu, quand une frappe de l’extérieur de la surface signée Yannick Bolasie a heurté les deux poteaux avant de franchir la ligne de but (1-3, 63eme). 

Les Toffees ont timidement essayé de surfer sur ce léger temps fort, mais les Mancuniens ont assez vite repris le contrôle des opérations et n’ont quasiment plus été mis en danger.

Ce succès, qui ne souffre d’aucune contestation (1-3), permet à Manchester City de prendre seize longueurs d’avance en tête du championnat. Le titre pourrait même être mathématiquement acquis dès samedi prochain (16h30 GMT). Pour cela, les hommes de Guardiola devront s’imposer face à… Manchester United.