Maroc : Renard tourne la page de Guendouzi

Copyright -Via Twitter des Merlus
Mattéo Guendouzi ne portera pas le maillot de la sélection marocaine, lui qui était dans le viseur de la FRMF et de Hervé Renard depuis plusieurs mois.

En effet, le père du joueur du FC Lorient a posé un lapin au technicien français qui allait le rencontrer lors de son séjour à Paris, selon le journal "Almountakhab".

Agacé par ce comportement, Hervé Renard a décidé, en collaboration avec Nasser Larguet, de passer à autre chose.

A noter que Mattéo Guendouzi évolue avec les réserves des Merlus en CFA.

Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (60-51)

D.Amokachi - J.Bocandé T.Bwanga Copyright -OFC
Orange Football Club se propose de vous faire redécouvrir les 100 valeureux chevaliers du ballon rond qui ont fait la gloire et la fierté du football africain au cours des dernières décennies. Ce n’est pas sans une certaine nostalgie que l’on peut se remémorer une pléiade d’hommes exceptionnels qui se sont distingués tant sur le plan africain qu’au niveau international grâce à leur charisme et à leurs qualités techniques hors pair. Les antres mythiques de Dakar, Yaoundé, Kinshasa, Abidjan ainsi que les célèbres Arènes de Paris, Rome ou Londres continuent aujourd’hui de vibrer au rythme des cavalcades effrénées des guerriers africains des temps modernes. Samuel Eto’o, Didier Drogba, Georges Weah ou encore El-Hadji Diouf y sont certainement pour quelque chose. Fidèles lecteurs, à vos marques pour une rétrospective des joueurs ciblés par le Top 100 proposé (Partie 5 - De 60 à 51) : A lire aussi : >> Partie 1: de 100 à 91 >> Partie 2: de 90 à 81 >> Partie 3: de 80 à 71 >> Partie 4: de 70 à 61

60) Sunday Oliseh - 🇳🇬 Nigeria

La carte de visite du roc nigérian Sunday Oliseh ? C’est avant tout l’homme qui, un après-midi de juin 1998, a terrassé la sélection espagnole grâce à une surpuissante demi-volée à plus de 25 mètres. Une réalisation historique qui élimina la Roja dès le premier tour de la Coupe du Monde 1998 par les Supers Eagles (3-2). Mais l’homme aux 63 capes avec la sélection, c’est également un titre de meilleur joueur de la Coupe d’Afrique des Nations 1994, une médaille d'or aux Jeux Olympiques d’Atlanta 1996 ainsi que deux participations à la Coupe du Monde (1994/1998) avec la génération dorée du Nigeria des années 90. En clubs, l’infatigable milieu de terrain défensif s’est aussi distingué avec des passages remarqués à Liège (Belgique) à la Reggina (Italie), au FC Cologne (Allemagne) et au Borussia Dortmund. Il a même remporté un titre de champion de Bundesliga sous le maillot des Jaune et Noir et disputé une finale de Ligue Europa.

59) Ahmed Hassan - 🇪🇬 Egypte

Recordman absolu de sélections en Egypte et dans le monde (184 sélections), l’ex maître à jouer d’Al Ahly SC, Ahmed Hassan, possède un impressionnant palmarès avec les Pharaons, riche de quatre Coupes d’Afrique des Nations (1998, 2006, 2008, 2010) – un record en Afrique. Le légendaire égyptien fut même élu meilleur joueur lors des deux éditions 2006 et 2010. En clubs, et malgré un remarquable périple en Europe où il a exercé en Turquie (1998-2006 au Beşiktaş) puis en Belgique (2006-2008), ses principaux exploits sont liés à son pays d’origine avec notamment trois titres de champion d’Egypte ainsi que deux Ligues des Champions de la CAF remportés sous les couleurs d’Al Ahly.

58) Tshimen Bwanga – 🇨🇩 RD Congo

Surnommé le « Beckenbauer noir », l’emblématique libéro du TP Mazembe et des Léopards de la République Démocratique du Congo est considéré par plusieurs observateurs comme étant le meilleur défenseur central que le « Continent-mère » ait jamais enfanté. Elu Ballon d’or africain en 1973, puis joueur du siècle de la RDC en 2000 par l’IFFHS, le natif de Lubumbashi a fait les beaux jours des Corbeaux entre 1969 et 1982. Il fut également le leader de la génération exceptionnelle des Léopards qui ont représenté pour la première fois l’Afrique sub-saharienne en Coupe du Monde lors de la 10ème édition de 1974 en Allemagne de l’Ouest.

57) Chérif Souleymane - 🇬🇳 Guinée

Seul joueur de Guinée à avoir été sacré Ballon d’Or africain (1972), le légendaire canonnier du Hafia FC de Conakry, Chérif Souleymane, a été l’acteur majeur des plus beaux succès du football guinéen. Leader incontesté d'une génération dorée, qui a dominé le Continent africain durant les années 1970, il remporta notamment trois Coupes d'Afrique des clubs champions en 1972, 1975 et 1977. L’enfant de Kindia (Guinée) mena également le Syli National vers une deuxième place historique lors de la Coupe d’Afrique des Nations 1976 en Ethiopie (remportée par le Maroc).

56) Daniel Amokachi - 🇳🇬 Nigeria

Celui qu'on surnommait « le Buffle » en raison de sa puissance physique et ses qualités athlétiques hors du commun, a été l’un des joueurs les plus adulés de son époque au Nigeria et en Afrique. Vainqueur de la CAN 1994 et des Jeux Olympiques de 1996 sous le maillot des Super Eagles, l’homme aux 51 capes avec le Nigeria (14 buts) formait une triplette létale avec Yekini et Amunike. L’ancien buteur d’Everton, du FC Bruges et du Besiktas avait tout pour s’imposer comme étant l'un des meilleurs attaquants de sa génération mais une grave blessure au genou l’a contraint à arrêter le football prématurément en 1999. Le meilleur souvenir que l’on garde de lui est sans doute sa magnifique réalisation signée face à la Grèce lors de la Coupe du Monde 1994.

55) Jules Bocandé - 🇸🇳 Sénégal

Idole de toute une génération au Sénégal au cours des années 80, l’illustre «serial-buteur» du FC Metz et du Paris Saint-Germain, Jules Bocandé, a massacré bien des défenses sur les terrains de la Ligue 1 française, finissant même meilleur buteur du championnat, avec 23 réalisations lors de l’exercice 1985-86. En 223 matchs en L1, il a inscrit 69 buts. Le buteur aux dreadlocks a également contribué en 1984 à l'un des plus grands exploits du football français avec la qualification du FC Metz face au FC Barcelone en Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes grâce à une victoire 4-1 sur les terres catalanes, après avoir perdu le match aller 4-2. Joueur clé des Lions de la Téranga, il mena également son pays vers une mémorable qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 1986 en signant notamment un triplé historique face au Zimbabwe (3-0) lors des qualifications.

54) George Finidi - 🇳🇬 Nigeria

Vainqueur de la Ligue des Champions UEFA en 1995 sous les couleurs de l’Ajax Amsterdam, Finidi George, plus connu sous le nom de « Finidi » (futur rayonnant en nigérian) fut l’un des cadres de la prestigieuse écurie néerlandaise aux côtés des Kanu, Rijkaard, Overmars, Davids, Seedorf et Litmanen au cours des années 90. Mais c'est surtout sous le maillot de sa sélection nationale que sa légende sera forgée. L’homme aux 62 sélections avec les Super Eagles a été l'un des leaders de la fantastique génération qui a remporté la Coupe d’Afrique des Nations en 1994 et qui a assuré deux brillantes participations aux Coupes du Monde 1994 et 1998.

53) Ahmed Faras - 🇲🇦 Maroc

Ballon d'or africain en 1975 et meilleur buteur de l’histoire de la sélection du Maroc avec 42 réalisations en 77 sélections, Ahmed Faras est considéré comme étant le meilleur attaquant marocain de tous les temps. Le légendaire buteur du SCC Mohammédia, seul club qu’il connut durant sa riche carrière, a mené une génération exceptionnelle de Lions vers leur premier et unique sacre africain remporté en Ethiopie en 1976. Faras était également le buteur vedette de l’équipe nationale marocaine ayant disputé la Coupe du Monde de 1970 au Mexique, une première pour le Maroc et l’Afrique.

52) Ilunga Mwepu – 🇨🇩 RD Congo

Pilier défensif des glorieuses épopées du football zaïrois des années 60, Joseph Mwepu Ilunga a remporté la Ligue des Champions africaine à deux reprises avec le F.C Englebert, en 1967 et 1968, triomphant également à la CAN 1974 avec les Léopards. Mais c’est lors de la Coupe du Monde 1974 en Allemagne de l’Ouest que sa légende se sera forgée à travers une curieuse séquence qui aura marqué l’histoire de la compétition. Face au Brésil, et alors que les joueurs de la Seleçao se préparaient à tirer un coup franc, l’illustre défenseur central du TP Mazembe jaillit de son mur, se rua vers le ballon et tira de toutes ses forces pour le dégager devant les yeux ébahis de Jairzinho, Rivelino et l’arbitre, tous trois médusés. Il écopa alors d’un carton jaune, provoquant la stupéfaction de ses partenaires et l’hilarité des 35000 supporters du Waldstadion de Francfort. Si son geste atypique a été longtemps considéré comme étant une méconnaissance des règles, il s’est avéré que l’action était parfaitement volontaire selon les explications d’Ilunga lui-même. L’intéressé a déclaré par la suite qu’il a cherché en fait à se faire expulser pour exprimer son désaccord avec certains dirigeants de la Fédération zaïroise de football.

51) Mahmoud Al Khatib - 🇪🇬 Egypte

Ballon d'or africain en 1983 et élu Sportif Arabe du 20ème siècle, le mythique buteur d’Al Ahly du Caire, son club de toujours, aura tout gagné sur le Continent africain. Considéré par plusieurs observateurs comme étant le meilleur joueur égyptien de tous les temps, Al-Khatib, alias « Bibo », a glané pas moins de dix championnats nationaux ainsi que deux Ligues des Champions d'Afrique (1982, 1987) en seize années passées sous les couleurs des ‘Diables Rouges’. Deuxième meilleur buteur de l’histoire des Pharaons (39 buts en 60 sélections) après Hossam Hassan, Al Khatib a mené sa nation au sacre continental en 1986 où il signa deux magnifiques réalisations lors de la finale de la CAN qui a vu les Egyptiens triompher aux tirs au but face au Cameroun.

Mercato : Yacine Brahimi affole les équipes de Premier League

Brahimi Copyright -AFP
L'international algérien de 28 ans, Yacine Brahimi attise les convoitises en Angleterre. O Jogo rapporte que plusieurs écuries de Premier League sont sur les rangs. Everton, West Ham et Newcastle souhaiteraient voir Brahimi arriver chez eux gratuitement cet été Auteur de 3 buts et 2 passes décisives en 16 matchs toutes compétitions confondues cette saison, Brahimi pourrait quitter le Portugal dès cet hiver, sinon Porto ne gagnera rien de la transaction. Le joueur est également pisté en France où Monaco, l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais le veulent...

Premier League : Tottenham : 40 M€ pour un espoir italien ?

Selon les informations du Sun, Tottenham pourrait transmettre une offre XXL pour Nicolo Barella, le milieu de terrain de Cagliari (Serie A).
Sous contrat jusqu’en juin 2022 avec Cagliari, le milieu de terrain international italien Nicolo Barella (21 ans) serait dans le viseur de Tottenham. Privés pour un moment de Mousa Dembélé (cheville), les Spurs pourraient transmettre une offre de quarante millions d’euros pour le Sarde, qui figurerait aussi dans les petits papiers des plus grosses formations de Serie A.

Real Madrid : Sergio Ramos, le roi des Panenka

Sergio Ramos Copyright -AFP
Entré dans la légende de football suite à un penalty vainqueur en finale de l’Euro avec la Tchécoslovaquie face à la RFA (2-2, 5-3 aux tirs au but), Antonin Panenka a inventé un geste qui traverse les générations. Sergio Ramos est l'un des principaux adeptes. Il a marqué 16 penaltys dont 6 d’entre eux ont été inscrits de cette manière. Quand Goal a parlé de la technique du défenseur Espagnol à Antonín, il n'a pas lésiné sur les compliments. "J'aime. Et je pense qu'il l'a déjà fait plusieurs fois de plus, comme lors de l'EURO 2012. Je pense qu'il pourrait être mon meilleur 'imitateur', celui qui tire le mieux les penalties en Panenka. Parce qu'il l'a fait plus souvent, les gens le savent et il réussit encore à le faire. C'est génial". Parole de Panenka. Le professeur désigne son meilleur "disciple".

Mercato : le Real Madrid aurait bouclé l'arrivée d'Exequiel Palacios

Real Madrid Copyright -AFP
Le Real Madrid aurait bouclé l'arrivée de sa première recrue sur le mercato hivernal. Il s'agit d'Exequiel Palacios, promesse argentine âgée de 20 ans qui évolue à River Plate. Selon Marca,  le milieu offensif âgé de 20 ans s’apprête à devenir la première recrue du Real Madrid lors du mercato hivernal qui ouvrira ses portes en janvier. Le président des Millonarios, Rodolfo D’Onofrio a confié à la radio espagnole Cadena SER qu'il y aurait un accord entre les deux clubs aux alentours de 20 M€. La transaction deviendra officielle une fois que le match retour de la Copa Libertardores (24 novembre) sera terminé. Le joueur devrait signer un contrat jusqu'en juin 2024. Après le Brésilien Vinicius Junior, le Real Madrid est visiblement décidé à poursuivre de recruter en Amérique du Sud.
28b0aea8766224f4b81a7abefd40bba6AAAAAAA