Manchester United : Wayne Rooney mérite une sortie digne de ce nom

De retour après une blessure à une cheville, Wayne Rooney devrait être sur le banc lors du quart de finale retour de la Ligue Europa contre Anderlecht jeudi soir. Alors que son aventure avec Manchester United n’a jamais été aussi proche de la fin, l’attaquant anglais pourrait s'offrir une dernière parenthèse enchantée en guise d’adieu dans cette Ligue Europa qui tend les bras à MU.

Il ne fait plus vraiment partie du paysage quotidien de Manchester United, mais il est difficile d’oublier Wayne Rooney. Car les légendes ont toujours leur place dans l’imaginaire commun et le natif de Liverpool en est une, une vraie. A Manchester, on a de la mémoire, comme dans tous les grands clubs. Et même si Zlatan Ibrahimovic, Anthony Martial et Paul Pogba ont débarqué à Old Trafford, le buteur de 31 ans sera toujours le chouchou du « théâtre des rêves ». Son histoire, longue de treize saisons, est riche en succès. Rooney pourrait s’en offrir un dernier en remportant la Ligue Europa avant de s’en aller comme un prince.
La saison de Rooney est un paradoxe
Depuis qu’il est professionnel, Wayne Rooney n’a jamais si peu joué dans une saison. 31 matchs toutes compétitions confondues, 19 seulement en Premier League (9 titularisations), et quelques rencontres par ci par là sur la scène européenne ou dans les coupes, l’attaquant anglais a été relégué à un rôle de doublure… quand il n’est pas blessé. Et ça n’a rien d’illogique. José Mourinho lui a laissé sa chance en début d’exercice. Mais face à l’évidence, même le Portugais a fini par se faire une raison en le faisant sortir du onze progressivement. Le rendement du meilleur buteur de la sélection anglaise (53 buts en 119 sélections) n’est plus ce qu’il était (5 buts et 10 passes décisives toutes compétitions confondues). Paradoxalement, c’est cette saison que Rooney a encore un peu étoffé sa légende avec les Red Devils. En atteignant la barre des 250 buts toutes compétitions confondues grâce à un magnifique coup-franc face à Stoke City le 21 janvier dernier (1-1), « Shrek » est devenu le meilleur buteur de MU dépassant la légende Bobby Charlton (249).
Le chant du cygne
Ses meilleures années, elles sont derrière lui. Même si Rooney n’a que 31 ans, les jambes et la tête sont fatiguées. Il ne faut pas oublier que l’Anglais gambade sur les pelouses de Premier League depuis qu’il a 16 ans. Visage et leader de cette équipe de MU pendant plus d’une décennie, l’ancien joueurs des Toffees n’est plus indispensable chez les Red Devils. D’autres ont repris le flambeau et forcément, cela démontre que l’influence de Rooney n’est plus la même. Depuis qu’il est sorti de l’équation, Manchester United a appris à vivre sans lui. Sportivement, c’est comme s’il n’était déjà plus là. MU le lui a indirectement fait comprendre en recrutant des joueurs de classe mondiale pour mener son attaque. Evoqué depuis plusieurs années, son départ devrait devenir une réalité lors de la prochaine période de mutations. Avant d’exporter les dernières bribes de son talent ailleurs, « Roo » aura probablement l’occasion de s’offrir et d’offrir aux supporters de MU un dernier grand frisson sur la scène européenne. Un théâtre qui lui a toujours plutôt bien réussi. Ce serait une conclusion digne et savoureuse pour un joueur qui a embrassé sa génération comme peu d’autres.