Man City-Real Madrid : Hart préserve les chances de City

Copyright -Panoramic
Malgré le forfait de dernière minute de Cristiano Ronaldo et la sortie sur blessure de Karim Benzema, le Real Madrid ramène un bon match nul de son déplacement sur la pelouse de Manchester City, qui peut remercier Joe Hart. Les deux équipes ont déçu, mais la bonne opération est pour les Merengue.

Le debrief
Après une entame de match délicate, notamment en raison de l’intensité mise par la paire Fernando - Fernandinho, le Real Madrid a brièvement relevé la tête, mais cela n’aura duré que quelques minutes. Et cette première demi-finale aller de la Ligue des Champions est rapidement retombée dans un ennui profond. Les faits marquants de la rencontre ? Jusqu’à une reprise de la tête de Jesé qui a terminé sur la barre transversale de Joe Hart (71eme), il aura longtemps fallu se contenter des sorties sur blessure de David Silva et de Karim Benzema. Le tout sans oublier le forfait de dernière minute de Cristiano Ronaldo.

Mais malgré un secteur offensif amputé de sa star, ce sont paradoxalement les Merengue qui ont le mieux terminé la rencontre. Et sans un Joe Hart des grands soirs (79eme et 82eme), La Maison Blanche serait certainement repartie avec une victoire synonyme de vraie option pour la qualification pour la finale de cette édition de la C1. Contrairement au tour précédent face au PSG, City n’est pas parvenu à trouver la faille. Mais au final, les coéquipiers de Sergio Agüero se contenteront certainement de ce 0-0. Alors que le Real semblait prenable ce mardi soir, la mission s’annonce plus compliquée la semaine prochaine avec le retour d’un certain Cristiano Ronaldo au Santiago Bernabeu. Mais le principal était de rester en vie.
Le film du match
45eme minute
Décalé sur le côté droit de la surface de Manchester City, Bale centre en retrait pour Benzema qui tente sa chance instantanément du pied droit. Très largement au-dessus.

54eme minute
Sur un corner frappé côté droit par Kroos, S.Ramos échappe au marquage adverse et coupe la trajectoire au premier poteau, mais sa reprise de la tête termine sur Hart, qui peut tranquillement s’emparer du ballon.

59eme minute
Agüero réussit un grand pont sur Carvajal, mais l’Argentin vient buter sur Navas, qui est bien sorti sur le côté gauche de sa surface.

71eme minute
Sur un centre venu de la droite et signé Carvajal, Jesé gagne son duel aérien avec Fernando et place une reprise de la tête. Cette dernière termine sur la barre transversale de Hart.

75eme minute
Sur le côté droit de la surface de City, Bale se met sur son pied gauche et arme une frappe enroulée qui termine de peu à côté du poteau droit de Hart.

79eme minute
Sur un corner frappé côté gauche, Casemiro vient couper de la tête au premier poteau, mais sa tentative piquée est repoussée du pied gauche par Hart. Quel arrêt du gardien de City !

82eme minute
Sur un nouveau corner venu de la gauche, Bale place un coup de tête au premier poteau. Le ballon arrive sur Pepe, seul devant Hart. Le Portugais contrôle et frappe de pied gauche, mais le gardien des Citizens est une nouvelle fois à la parade. Le sauveur !

93eme minute
Tir cadré de De Bruyne qui enroule un coup-franc aux abords de la surface côté gauche. C'est frappé direct, mais Navas claque le ballon au-dessus de sa barre.
Les joueurs à la loupe
Lille

Manchester City

Alors que HART a sorti le grand jeu en seconde période, la charnière composée de KOMPANY et OTAMENDI a connu une soirée en deux temps. Après avoir tranquillement géré pendant une bonne partie de la rencontre, le Belge et l’Argentin ont eu quelques frayeurs dans la dernière ligne droite de la partie. Idem concernant CLICHY, qui a pourtant globalement tenu Gareth Bale, et SAGNA.

A la récupération, la paire FERNANDO - FERNANDINHO a su marquer son territoire malgré une infériorité numérique contre les Merengue. Même si cela manque clairement de génie pour cette association 100% brésilienne. Un cran plus haut, NAVAS a été trop prévisible sur le flanc droit, DE BRUYNE n’arrivant pas à créer de vraies différences ce mardi. Touché derrière la cuisse droite, DAVID SILVA a lui été contraint de céder sa place dès la première période. Remplacé par IHEANACHO (40eme) qui a pris place aux côtés de l’Argentin AGUERO. Un passage en 4-4-2 qui n’a pas permis de faire basculer la rencontre. L’ancien joueur de l’Atlético Madrid est apparu un poil plus incisif en deuxième mi-temps, mais sans incidences au tableau d’affichage. Auteur le week-end dernier d’un doublé contre Stoke City, le Nigérian n’a pas connu la même réussite. Loin de là…

 

Lille

Real Madrid

En l’absence de Cristiano Ronaldo (cuisse), Zinédine Zidane avait choisi de titulariser LUCAS VAZQUEZ (24 ans), auteur de quatre buts et sept passes décisives cette saison en Liga. Mais préféré à Isco ou encore à James, l’ancien joueur de l’Espanyol Barcelone n’a pas pesé sur les débats malgré une grosse dépense d’énergie. Un constat qui vaut malheureusement aussi pour BENZEMA et pour BALE. Sans « CR7 », le Français et le Gallois ne sont pas parvenus à hausser leur niveau de jeu, même si ce dernier s’est battu jusqu’au bout. Et pour ne rien arranger, le Tricolore a été contraint de céder sa place à la pause. Touché à la cuisse droite, l’ancien Lyonnais a été remplacé par JESE (46eme), qui a eu le mérite de se procurer la première vraie occasion de la rencontre.

Mais on ne peut pas non plus dire que les attaquants madrilènes aient été mis dans les meilleures conditions par leurs milieux de terrain. Comme trop souvent, MODRIC et KROOS sont apparus extrêmement neutres ce mardi soir. Alors que CASEMIRO continue de composer avec les moyens du bord au poste de sentinelle, les deux hommes n’ont pas assez pesé sur les débats. L’Allemand termine avec un excellent ratio de passes réussies, mais c’est plus simple lorsqu’on ne joue quasiment jamais vers l’avant…

MARCELO et CARVAJAL ont eux limité la casse sur les côtés, alors que PEPE a effectué certains sauvetages décisifs aux côtés d'un petit SERGIO RAMOS. Logiquement averti pour un tacle sur Kevin De Bruyne (24eme), le Portugais a néanmoins été d’une faiblesse rare dans la relance. Mais compte-tenu de la pauvreté de la rencontre, c’était suffisant pour protéger NAVAS, vigilant sur les rares tentatives anglaises.
Monsieur l’arbitre au rapport
Une bonne prestation de la part de M.Cakir, qui n’a pas hésité à sortir les cartons pour se faire respecter lors de cette demi-finale aller. L’arbitre turc de la rencontre a notamment vu juste en ne désignant pas le point de penalty à la suite d’une intervention d’Otamendi sur Bale (47eme). Idem concernant une nouvelle action impliquant l'Argentin et L.Vazquez (76eme).
Ça s’est passé en coulisses…
- Zinédine Zidane, le coach du Real Madrid, a finalement été contraint de composer sans Cristiano Ronaldo pour cette première manche face aux Citizens. Victime d’une élongation au niveau de la cuisse droite, l’attaquant international portugais a effectué un dernier test non concluant avant la partie. L’ancien joueur de Manchester United était déjà forfait le week-end dernier contre le Rayo Vallecano (3-2, 35eme journée de la Liga).

- Manuel Pellegrini, le manager de Manchester City, était privé de Yaya Touré (adducteurs), alors que Samir Nasri n’est tout simplement pas qualifié pour la seconde phase de la Ligue des Champions.

- Lors du tour précédent, Manchester City avait sorti le Paris Saint-Germain, alors que le Real Madrid avait éliminé le VfL Wolfsburg.

La feuille de match
C1 (Demi-finales aller) / MANCHESTER CITY - REAL MADRID : 0-0
City of Manchester Stadium (45 000 spectateurs environ)

Temps nuageux - Pelouse excellente

Arbitre : M.Cakir (TUR) (6)

But : Aucun

Avertissements : David Silva (38eme) pour Manchester City - Pepe (24eme) et Carvajal (91eme) pour le Real Madrid

Expulsion : Aucune

Lille

Manchester City

Hart (8) - Sagna (5), Otamendi (5), Kompany (cap) (5), Clichy (6) - Fernando (5), Fernandinho (6) - Navas (3) puis Sterling (77eme), D.Silva (Non noté) puis Iheanacho (40eme - 3), De Bruyne (4) - Agüero (4)

N'ont pas participé : Caballero (g), Zabaleta, Kolarov, Delph, Mangala

Entraîneur : M.Pellegrini

Lille

Real Madrid

Navas (6) - Carvajal (5), Pepe (6), S.Ramos (cap) (5), Marcelo (5) - Modric (4), Casemiro (4), Kroos (3) puis Isco (90eme) - Lucas Vazquez (3), Benzema (3) puis Jesé (46eme -4), Bale (4)

N'ont pas participé : Casilla (g), Varane, J.Rodriguez, Kovacic, Danilo

Entraîneur : Z.Zidane

Joey Barton: «Neymar est le Kim Kardashian du football» !

Nommé en juin dernier sur le banc du Fleetwood Town FC, en troisième division anglaise, Joey Barton est revenu dans les colonnes de l'Equipe sur sa nouvelle vie de coach... et il s'est surtout payé Neymar, le "Kim Kardashian du football"...! « Mon fils de six ans, quand il joue il veut être le meilleur joueur, Messi, Ronaldo, Salah, surtout pas Neymar, Kane... a confié Joey Barton. Nous ne prononçons pas ce nom (Neymar) à la maison (…) Je pense qu’il est le Kim Kardashian du football. Neymar n’est pas le meilleur joueur du monde, on l’a encore vu en Russie. Il n’est pas au niveau de Ronaldo et Messi, et il y a beaucoup d’autres joueurs devant lui. Neymar, plus qu’un phénomène de football, c’est un phénomène de pub, comme les Kardashian. Quand tu vois le PSG avec un maillot Jordan ! Sérieusement ? Hey, les gars, c’est une marque de basket ! Et vous êtes un club de foot ! C’est bizarre ou c’est moi? » a lâché l'ex footballeur controversé.

LDC Afrique: le TP Mazembe prend la porte, l’Espérance sort l’ES Sahel, l’ES Sétif élimine le WAC…

Espérance - Mazembe - Sétif Copyright -StarAfrica.com
Au menu d'Orange Football Café ce samedi: l’Espérance de Tunis sort le grand rival l’ES Sahel au terme d’un quart de finale de Ligue des champions 100% tunisien, le Wydad Casablanca, tenant du titre, prend la porte face à l’ES Sétif, le TP Mazembe éliminé par Primeiro de Agosto… Retour sur une passionnante journée de Ligue des champions qui a tenu en haleine tous les férus du football africain:

Le TP Mazembe accroché et éliminé par Primeiro de Agosto (1-1)

Stupeur à Kamalondo vendredi en quarts de finale de la Ligue des Champions. Le TP Mazembe, triple vainqueur de l'épreuve, a été éliminé devant son public par le Primeiro de Agosto, venu chercher un match nul (1-1). Synonyme de qualification après le nul vierge de l'aller, ce score est le fruit d'une héroïque résistance des Angolais, et de leur gardien Tony Cabaça. Tout avait mal pourtant commencé pour les hommes de Zoran Manojlovic, sous pression dès l'entame et menés rapidement sur un but du jeune Jackson Muleka, sur un bon service de Kouamé (11eme, 1-0). Lancé au but par Mputu, Ben Malango manquait la balle de break en butant sur Cabaça (23eme). L'attaquant allait s'en mordre les doigts, quand son compatriote du camp d'en face, Lompala Bokamba rétablissait l'équilibre du gauche sur coup franc en trouvant la lucarne de Gbohouo (33eme, 1-1). Les Corbeaux ne se laissaient pas abattre par cette égalisation. Avant la pause, Malango était fauché par Musunguna et obtenait un penalty. L'avant-centre tentait de se faire justice mais voyait Cabaça repousser sa frappe (44eme). Le show de "Tony" (son surnom, ndlr) ne faisait que commencer. Au retour des vestiaires, le portier angolais s'illustrait de nouveau sur un penalty, en sortant la tentative de Mputu (47eme). En état de grâce, Cabaça s'interposait encore sur un coup de tête de Sinkala (82eme). Entre-temps, l'arbitre de la rencontre avait provoqué la colère du public en revenant sur une faute alors que Mputu avait enfin trompé la vigilance du gardien adverse. Peine perdue : le TP Mazembe était éliminé par la faute de son manque de sang froid face au but.  

L'Espérance gagne à Sousse (0-1) et sort l'Etoile

L'Espérance de Tunis sait voyager. A Sousse, les "Sang et Or" l'ont emporté face à l'Etoile du Sahel (0-1), vendredi en quarts de finale retour de la Ligue des Champions, décrochant ainsi leur qualification pour les demi-finales, qui les verra affronter les Angolais du Primeiro de Agosto. Déjà vainqueurs de la manche aller à Radès la semaine passée, les hommes de Khaled Ben Yahia ont fait la décision en fin de match par leur milieu défensif ivoirien Fousseny Coulibaly (87eme, 0-1). Tendue, la rencontre avait commencé par une double sortie sur blessure (Zied Boughattas et Maher Hannachi) dans les rangs étoilés, et s'est achevée par une double expulsion (Ammar Jemal et Khaled Ben Yahia).  

L'ES Sétif résiste au WAC (0-0) et sort le tenant du trophée

Ni le soutien du public du stade Mohammed V, ni la nette domination n'auront suffi au WAC Casablanca pour venir à bout de l'ES Sétif, vendredi en quart de finale retour de la Ligue des Champions. Accroché chez lui sur un score nul et vierge (0-0), le tenant du trophée cède sa couronne dès les quarts de finale. Le vainqueur de l'édition 2014 doit une fière chandelle à son portier Mustapha Zeghba, infranchissable dans ses buts. En demi-finales, les Algériens affronteront le vainqueur de la double confrontation entre Al-Ahly et le Horoya AC. Lors de la première manche disputée à Conakry, les deux équipes avaient fait match nul (0-0).

L1 (J6) : Les compos probables de Reims - Dijon

Ce sera le premier affrontement entre Reims et Dijon en Ligue 1 ce samedi soir (20h00). Deux équipes qui connaissent un mois de septembre difficile sans la moindre victoire.

Les trois derniers matchs de Reims


16/09/2018 : Nantes – Reims (0-0)
01/09/2018 : Reims – Montpellier (0-1)
25/08/2018 : Amiens – Reims (4-1)

Les trois derniers matchs de Dijon


15/09/2018 : Dijon – Angers (1-3)
01/09/2018 : Dijon – Caen (0-2)
25/08/2018 : Nice – Dijon (0-4)

Les équipes probables


Reims : E.Mendy - Foket, Engels, Abelhamid, Konan - Cafaro, Romao (cap), Chavalerin - Ojo, Chavarria, M.Doumbia

Dijon : Runarsson - Chafik, Ciman, Lautoa, Haddadi - Marié, R.Amalfitano, Abeid - Jeannot, Tavares (cap), Sliti

Les groupes


Reims : Carrasso, Mendy - Abdelhamid, Disasi, Engels, Fontaine, Foket, Kamara, Konan, Metanire - Cafaro, Chavalerin, Martin, Mbemba, Ndom, Romao - Chavarria, M. Doumbia, Ojo, Oudin, Suk.

Dijon : Allain, Runarsson - Chafik, Ciman, Coulibaly, Haddadi, Lautoa, Rosier, Yambéré - Abeid, Amalfitano, Loiodice, Marié - Sliti, Jeannot, Keita, Saïd, Tavares.

Les stats à retenir (avec OPTA)



  • Ce sera le tout premier affrontement entre Reims et Dijon en Ligue 1. Les 2 équipes se sont affrontées 22 fois toutes compétitions confondues précédemment, pour un bilan de 10 victoires dijonnaises, 8 nuls et 4 victoires rémoises.

  • Dijon affiche 29% de victoires face à des clubs promus en Ligue 1 (4/14), c’est le plus mauvais ratio parmi les équipes actuellement dans l’élite face à des équipes promues.

  • Reims reste sur 3 matches sans victoire en Ligue 1 (1 nul, 2 défaites) après avoir gagné chacun des 3 précédents.

  • Aucun des 10 derniers matches de Dijon en Ligue 1 ne s’est terminé sur un score nul (5 victoires, 5 défaites), après que le DFCO ait partagé les points lors de 5 de ses 8 précédents (2 victoires, 1 défaite).

  • Aucun des 9 derniers matches à domicile de Reims en Ligue 1 ne s’est terminé sur un score nul (5 victoires, 4 défaites), après que les Champenois aient partagé les points 4 fois lors de leurs 5 précédents (1 défaite).

  • Dijon a remporté ses 2 derniers déplacements en Ligue 1, c’est autant que lors de ses 27 précédents (9 nuls, 16 défaites). C’est d’ailleurs la seule fois de son histoire dans l’élite que le DFCO est parvenu à enchaîner 2 succès consécutifs hors de ses bases.

  • Reims a gardé sa cage inviolée à 3 reprises en Ligue 1 cette saison, plus que toute autre équipe.

  • Reims reste sur 2 matches de suite sans marquer dans l’élite, une 1ère depuis octobre 2015 (4).

  • Dijon a trouvé le fond des filets lors de 16 de ses 17 derniers matches de Ligue 1, la seule exception étant face à Caen le 1er septembre dernier (0-2).

  • 6 joueurs différents de Reims sont impliqués dans les 3 buts rémois cette saison en L1 : Doumbia, Chavarria et Cafaro buteurs, Oudin, Konan et Fontaine passeurs décisifs.

  • Marvin Martin a disputé 3 matches avec Reims en Ligue 1 cette saison (0 but, 0 assist), lui dont la dernière saison dans l’élite remontait à 2016/17 avec… Dijon (12 matches, 0 but et 1 passe décisive).

  • Julio Tavares reste sur 3 matches sans marquer en Ligue 1, après avoir marqué 4 buts lors des 3 précédents.

  • Yoann Gourcuff n’a plus démarré un match de Ligue 1 depuis le 14 avril dernier, avec Rennes contre Metz. Il faut remonter encore un an plus tôt pour le voir disputer un match de L1 dans son intégralité, le 29 avril 2017 avec Rennes contre Bastia. Il a disputé 4 matches cette saison dans l’élite, mais jamais en tant que titulaire, pour un total de 42 minutes.

L1 (J6) : Les compos probables de Lille - Nantes

Battu une seule fois lors de ses 18 dernières réceptions de Nantes, le LOSC entend continuer sa belle série face aux Canaris ce samedi (17h00). Ce serait aussi une manière de poursuivre ce très bon début de saison, marqué par la réussite de Nicolas Pepe, impliqué sur sept des huit derniers buts lillois en Ligue 1.

Les trois derniers matchs de Lille


15/09/2018 : Amiens – Lille (2-3)
01/09/2018 : Angers – Lille (1-0)
26/08/2018 : Lille – Guingamp (3-0)

Les trois derniers matchs de Nantes


16/09/2018 : Nantes – Reims (0-0)
01/09/2018 : Strasbourg – Nantes (2-3)
25/08/2018 : Nantes – Caen (1-1)

Les équipes probables


Lille : Maignan - Celik, Fonte, Soumaoro (cap), Ballo-Touré - Thiago Mendes, Xeka - Pépé, Ikoné, Bamba - Rui Fonte

Nantes : Tatarusanu - Kwateng, Miazga, Diego Carlos, Lima - Lucas Evangelista, Khrin, Rongier (cap), Moutoussamy, Waris - Sala

Les groupes


Lille : Maignan, Jakubech - Ballo-Touré, Soumaoro, J.Fonte, Celik, Dabila, Ié - Thiago Maia, Xeka, Soumaré, Thiago Mendes, Ikoné - R.Fonte, Araujo, Rémy, Bamba, Pépé.

Nantes : Dupé, Tatarusanu, Olliero - Diego Carlos, Kwateng, Lucas Lima, Mbodji, Miazga, Traoré - Boschilia, Evangelista, Krhin, Limbombe, Moutoussamy, Rongier, Touré - Coulibaly, Sala, Waris.

Les stats à retenir (avec OPTA)



  • Lille n’a perdu qu’un seul de ses 18 derniers matches contre Nantes en Ligue 1 (10 victoires, 7 nuls), c’était le 29 septembre 2015 au stade Pierre-Mauroy (0-1).

  • Nantes est resté muet lors de 10 de ses 13 derniers matches contre Lille en Ligue 1, n’inscrivant que 4 buts durant cette période.

  • Lille n’a perdu que 2 de ses 9 derniers matches de Ligue 1 (6 victoires, 1 nul), après n’avoir gagné aucun des 11 précédents (4 nuls, 7 défaites).

  • Lille enregistre 10 points après 5 matches de Ligue 1 2018/19, son meilleur total à ce stade depuis la saison 2014/15 (11), que les Lillois avaient terminé à la 8e place.

  • Nantes reste sur 3 matches d’affilée sans défaite en Ligue 1 (1 victoire, 2 nuls), sa plus longue série dans l’élite depuis mars dernier (3 également).

  • Lille a remporté ses 4 dernières réceptions en Ligue 1, sa plus longue série dans l’élite depuis février– avril 2016 (4 également).

  • Nantes a remporté 2 de ses 3 derniers déplacements en Ligue 1 (1 défaite), c’est autant que lors des 14 précédents (6 nuls, 6 défaites).

  • Lille a inscrit 2 buts ou plus lors de ses 5 derniers matches à domicile en Ligue 1 (13 buts au total).

  • Nantes est resté muet lors de 2 de ses 4 derniers déplacements en Ligue 1, autant que lors de ses 17 précédents.

  • Nantes est la seule équipe à n’avoir encore jamais ouvert le score en Ligue 1 2018/19. Lille a, de son côté, remporté les 2 matches au cours desquels les Dogues ont ouvert le score cette saison dans l’élite.

  • Nicolas Pepe est impliqué sur 7 des 8 derniers buts de Lille en Ligue 1 (4 buts, 3 passes décisives).

  • Thiago Mendes est passeur décisif sur les 2 derniers buts de Lille contre Nantes en Ligue 1.

  • Emiliano Sala est l’auteur des 2 derniers buts de Nantes contre Lille en Ligue 1. Il est par ailleurs l’auteur de 3 des 5 buts de Nantes en Ligue 1 2018/19.

L1 (J6) : Les compos probables d'Angers - Toulouse

Toulouse n'avait plus compté autant de points après cinq journées de Ligue 1 depuis la saison 2011-12. Pour continuer sur cette lancée, le TFC devra s'imposer à Angers, qui de son côté vient de remporter deux matchs d'affilée après une sale période.

Les trois derniers matchs de Angers


15/09/2018 : Dijon – Angers (1-3)
01/09/2018 : Angers – Lille (1-0)
25/08/2018 : PSG – Angers (3-1)

Les trois derniers matchs de Toulouse


15/09/2018 : Toulouse – Monaco (1-1)
01/09/2018 : Guingamp – Toulouse (1-2)
25/08/2018 : Toulouse – Nîmes (1-0)

Les équipes probables


Angers : Butelle - Manceau, I.Traoré (cap), Pavlovic, A.Bamba - C.N'Doye, Santamaria, Capelle - Reine-Adélaïde, Bahoken, Tait

Toulouse : Reynet - Amian, Todibo, Jullien, Moubandjé - Bostock, Sangaré - Dossevi, M.Garcia, Gradel (cap) - Leya Iseka

Les groupes


Angers : Butelle, Boucher - Manceau, Bamba, Aït-Nouri, Thomas, Pavlovic, Traoré - Santamaria, Capelle, Ndoye, Mangani, Gomez-Mancini - Manzala, Tait, Reine-Adélaïde, Bahoken, Kanga.

Toulouse : Goicoechea, Reynet - Amian, Fortes, Jullien, Todibo, Moreira, Moubandje, Sylla - Bostock, Cahuzac, Dossevi, Durmaz, García, Sangaré - El Mokeddem, Gradel, Jean, Leya Iseka, Mubele.

Les stats à retenir (avec OPTA)



  • Angers n’a remporté qu’un seul de ses 8 matches contre Toulouse en Ligue 1 (2 nuls, 5 défaites), c’était le 17 octobre 2015 (2-1), au Stadium.

  • Angers n’a gagné aucune de ses 4 réceptions de Toulouse en Ligue 1 (2 nuls, 2 défaites), restant muet lors de 3 de ces 4 rencontres.

  • Angers a remporté ses 2 derniers matches de Ligue 1, soit autant que lors de ses 13 précédents (4 nuls, 7 défaites).

  • Toulouse affiche 10 points après 5 matches de Ligue 1 2018/19, son meilleur total à ce stade de la compétition depuis 2011/12 (10 également). Le TFC avait terminé 8e.

  • Toulouse n’a perdu qu’un seul de ses 6 derniers matches de Ligue 1 (4 victoires, 1 nul), c’était le 10 août 2018 à Marseille (0-4).

  • Angers n’a remporté qu’une seule de ses 6 dernières réceptions en Ligue 1 (3 nuls, 2 défaites), mais c’était la dernière, contre Lille le 1er septembre dernier (1-0).

  • Toulouse a remporté son dernier déplacement en Ligue 1, à Guingamp le 1er septembre dernier (2-1), mais n’a plus enchaîné 2 victoires consécutives hors de ses bases dans l’élite depuis septembre–octobre 2014 (2 également).

  • Angers n’a gardé sa cage inviolée qu’à une seule reprise lors de ses 12 dernières rencontres de Ligue 1, c’était face à Lille le 1er septembre (1-0).

  • Toulouse a encaissé 2 buts ou plus lors de 3 de ses 4 derniers déplacements en Ligue 1 (11 buts au total).

  • Flavien Tait est impliqué dans 3 des 6 derniers buts d’Angers en Ligue 1 (1 but, 2 passes décisives). Il a inscrit 3 buts lors de ses 8 derniers matches dans l’élite, soit autant que lors de ses 35 précédents.

  • Max-Alain Gradel est impliqué dans les 2 derniers buts de Toulouse face à Angers en Ligue 1 (1 but, 1 passe décisive). Il est par ailleurs impliqué dans 3 des 6 buts de Toulouse en Ligue 1 cette saison (2 buts, 1 passe décisive).

a88c5689314e1723f09865eaff5b797dIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII