Ligue Europa (Quarts de finale retour) : Lyon arrache sa qualification aux tirs au but contre Besiktas

Au terme d'un match dantesque qui s'est terminé aux tirs au but, l'Olympique Lyonnais s'est qualifié pour les demi-finales de la Ligue Europa aux dépens du Besiktas Istanbul. Dans une atmosphère hostile, les Lyonnais ont montré un coeur énorme.

Le debrief
Il fallait au moins ça pour nous occuper l’esprit en cette soirée dominée par une actualité tragique en France. Un match dantesque, plein d’émotions, rempli de spectacle. Avec des occasions à la pelle pour les deux équipes. Dans l’atmosphère bouillante de la Vodafone Arena, l’Olympique Lyonnais a eu un cœur énorme pour arracher sa qualification pour le dernier carré de la Ligue Europa au bout du suspense. Au bout d’une interminable séance de tirs au but qui a vu les joueurs de Besiktas craquer les premiers.

Et si on attendait des joueurs turcs surmotivés et prêts à mettre une grosse intensité dans tous les duels, il faut souligner que les Lyonnais leur ont tenu la dragée haute. Moins spectateurs qu’à l’aller en début de match, les hommes de Bruno Genesio ont su mettre le pied sur le ballon pour se créer de nombreuses occasions de but. Mais Fabri, fautif à l’aller, a été énorme dans le but stambouliote en réalisant quatre ou cinq arrêts de très grande classe. L’OL peut simplement regretter ses erreurs d’inattention sur les deux buts marqués par le Besiktas. Un corner joué rapidement sur l’ouverture du score de Talisca, un marquage un peu lâche sur le deuxième but de Brésilien. Car dans le jeu, ce sont bien les coéquipiers d’Alexandre Lacazette qui ont été les plus dangereux, l’attaquant lyonnais touchant notamment deux fois les montants adverses.

C’est finalement aux tirs au but que s’est joué ce quart de finale de Ligue Europa. Après cinq tirs parfaitement exécutés de chaque côté, Tosic a buté sur Lopes. Dans la foulée, Jallet a envoyé sa frappe dans le ciel d’Istanbul, avant que Lopes ne sorte un nouvel arrêt devant Mitrovic. Et comme un symbole, c’est le capitaine Maxime Gonalons qui a envoyé Lyon en demi-finale de la Ligue Europa. La troisième demi-finale européenne de l’histoire de l’OL. Une qualification héroïque acquise au terme d’une soirée épique qui s’est conclue sur les applaudissements nourris des supporters turcs. Une très belle image de fin pour une soirée européenne qui en appelle encore au moins deux autres pour l’OL. On en redemande !
Le film du match
2eme minute
Tosun met déjà Lopes en alerte avec une frappe au premier poteau dont le rebond peut surprendre le gardien lyonnais, mais ce dernier ne prend aucun risque et s’impose en deux temps.

13eme minute
Sur un bon centre de Lacazette, Tolisso échappe au marquage d’Hutchinson et frappe instantanément mais ça passe juste à côté !

27eme minute (1-0)
But du Besiktas ! Les Lyonnais se laissent surprendre sur un corner joué rapidement. Le ballon parvient à Talisca à l’entrée de la surface. Dos au but, plein axe, l’ancien joueur du Benfica a le temps de se retourner et d’envoyer une frappe à ras de terre dans le petit filet de Lopes.

34eme minute (1-1)
But de Lyon ! Superbe passe de Gonalons par-dessus Gönul, qui permet à Lacazette de se retrouver seul devant Fabri. L’attaquant lyonnais lobe avec sang-froid le gardien du Besiktas et égalise !

41eme minute
D’une déviation de la tête anodine, Tolisso lance Lacazette à la limite du hors-jeu, qui profite du mauvais placement de Mitrovic. L’attaquant de l’OL ouvre son pied à l’entrée de la surface, Fabri est battu, mais le poteau (bien que rentrant) sauve Besiktas !

53eme minute
Le coup-franc de Quaresma est renvoyé par le mur lyonnais, mais Talisca en profite pour reprendre en demi-volée à plus de 25 mètres : ça rase le montant droit de Lopes.

55eme minute
Quel arrêt de Lopes ! Le gardien lyonnais réalise une parade réflexe de toute beauté sur une tête plongeante à bout portant de Tosun.

58eme minute (2-1)
But du Besiktas ! Après avoir renversé le jeu à merveille sur Adriano côté gauche, Talisca vient reprendre de la tête un centre de Brésilien dans la surface au milieu de trois adversaires. Sa tête croisée trompe Lopes.

62eme minute
Lancé en profondeur par Tolisso dans le dos de Tosic, Lacazette s’emmène bien le ballon et frappe en force à l’entrée de la surface. Mais cette fois, Fabri remporte son duel.

85eme minute
Le centre-tir de Quaresma lobe Lopes et atterrit sur le poteau ! Le ballon revient sur Babel à bout portant mais ce dernier est obligé de contrôler et perd son avantage avant d’envoyer sa frappe en plein sur un de ses coéquipiers. Quelle action !

87eme minute
C’est le show Fabri ! Sur un corner lyonnais, le gardien de Besiktas repousse deux têtes à bout portant de Diakhaby au milieu d’une forêt de jambes.

89eme minute
Lancé par Tolisso, Lacazette prend de vitesse Mitrovic et entre dans la surface par la gauche. Il décide de frappe fort pour tromper Fabri avancé, mais son tir s’écrase sur la barre !

103eme minute
Quaresma chipe le ballon à Morel au poteau de corner et repique vers l’axe sans adversaire. Le Portugais centre en retrait pour Talisca qui arrive lancé dans les six mètres et ouvre son pied gauche… mais son tir n’est pas cadré. Quel raté !

106eme minute
A la suite d’un long coup-franc frappé par Quaresma, Hutchinson dévie de la tête pour Tosun, seul au second poteau dont la reprise de volée est repoussée tant bien que mal par Lopes.

111eme minute
Morel centre à ras de terre dans la surface. Tosic, glisse, permettant à Tolisso de reprendre seul dans les six mètres. Mais Fabri réalise encore un retour énorme sur sa ligne pour repousser du bout du gant !
Tops et flops
Top
TOP 3
Héros malheureux au Parc OL avec une énorme bévue en fin de match, FABRI a été monstrueux ce jeudi soir. Lobé par Lacazette sur le but lyonnais, l’Espagnol a ensuite été irréprochable. Il remporte un face à face devant Lacazette, évite un CSC à Adriano, et réussit un show en fin de match devant Diakhaby. Dans la prolongation, il sauve une énième fois son équipe sur un tir à bout portant de Tolisso. Mais comment ne pas lui associer la performance d’Anthony LOPES, héroïque dans la séance des tirs au but et aussi auteur d’un très belle arrêt à l’horizontale en début de deuxième période.

Auteur d’un doublé, TALISCA a été l’homme du match ce jeudi soir. Surtout qu’au-delà de ses deux buts, le Brésilien prêté par le Benfica Lisbonne a eu une influence énorme sur le jeu de son équipe, brillant notamment par la qualité de ses passes longues, d’une précision chirurgicales.

Le temps où Alexandre LACAZETTE peinait à briller dans les grands matchs est révolu. Très bon contre la Roma au tour précédent, l’attaquant lyonnais a encore été un poison pour la défense de Besiktas. Buteur plein de sang-froid, il a ensuite manqué de chance en trouvant le poteau puis la barre ! Dommage qu’il rate deux fois des passes simples sur des bonnes situations de contres.

Flop
FLOP 3
Comme beaucoup de ses partenaires en défense, Gökhan GÖNUL a passé une soirée pénible contre l’OL. Mystifié par la passe de Gonalons sur le but de l’OL, l’arrière droit turc a souvent souffert dans son couloir sur les offensives adverses. Jamais rassurant.

Difficile de choisir entre Matej MITROVIC et Dusko TOSIC. Dans un style très physique, l’ancien Sochalien a été plus efficace que son acolyte en charnière en première période, mais s’est mis à beaucoup souffrir lui aussi au retour des vestiaires. L’absence de Marcelo, suspendu, s’est largement ressentie. Comme un symbole, ce sont les deux défenseurs centraux qui ratent leurs tirs au but.

Sans commettre d’erreurs grossières comme ses homologues de Besiktas, Christophe JALLET est apparu un ton en-dessous de ses coéquipiers. Souvent en retard dans ses interventions, le latéral lyonnais n’a pas dégagé la sérénité nécessaire dans ce genre de match à haute intensité. Sans parler de ce tir au but envoyé dans les tribunes.
Monsieur l’arbitre au rapport
M.Mazic a un peu tardé à sortir des cartons à l’adresse des joueurs de Besiktas, lesquels ont multiplié les fautes grossières ce jeudi soir, à l’instar de Tosic, souvent fautif mais averti à seulement un quart d’heure du terme. Mais c’est le seul reproche qu’on peut faire à l’arbitre de la rencontre.
La feuille de match
LIGUE EUROPA (Quarts retour) : BESIKTAS – LYON : 2-1 (TAB)
Vodafone Arena (41 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux – Pelouse en bon état
Arbitre : M.Mazic (6)

Buts : Talisca (27eme et 58eme) pour Besiktas – Lacazette (34eme) pour Lyon

Tirs au but réussis : Babel, Tosun, Hutchinson, Arslan, Talisca, Ulsay pour Besiktas – Fekir, Tolisso, Ghezzal, Rybus, Valbuena, Diakhaby et Gonalons pour Lyon

Avertissements : Adriano (28eme), Tosic (77eme) et Gönul (118eme) pour Besiktas – Gonalons (31eme) pour Lyon

Expulsion : Aucune

Rennes
Besiktas Istanbul
Fabri (8) – Gönul (4), Mitrovic (4), Tosic (4), Adriano (4) puis Beck (76eme) – Hutchinson (4), Özyakup (cap) (6) puis Uysal (94eme) – Quaresma (6) puis Arslan (116eme), Talisca (8), Babel (5) – Tosun (6)

N’ont pas participé : Zengin (g), Nukan, Inler, Erkin
Entraîneur : S.Gunes

Lyon
Lyon
Lopes (8) – Jallet (4), Nkoulou (6), Diakhaby (6), Morel (4) puis Rybus (120eme) – Gonalons (cap) (5), Tousart (5), Tolisso (6) – Cornet (4) puis Fekir (76eme), Lacazette (7) puis Ghezzal (90eme), Valbuena (5)

N’ont pas participé : Gorgelin (g), Yanga-Mbiwa, Darder, Ferri
Entraîneur : B.Genesio