Ligue des Champions (Phase de groupes) : Pas dans un grand soir, Monaco ramène un point de Leipzig

Pas dans un grand soir, Monaco n'a pu faire mieux que match nul sur la pelouse de Leipzig ce mercredi soir (1-1). Les Allemands ont emmené les Monégasques sur un terrain très physique et l'ASM saura se satisfaire de ce résultat.

Le debrief
La saison dernière, Monaco avait lancé sa magnifique campagne de Ligue des Champions par un succès contre Tottenham. Cette année, les Monégasques se contenteront d’un match nul conquis de haute lutte à Leipzig. Ce mercredi soir, sur la pelouse de la Red Bull Arena, les hommes de Leonardo Jardim ont été confrontés à une adversité qu’ils n’affectionnent pas particulièrement. Très compacts, les Allemands ne se sont pas beaucoup découverts et s’en sont essentiellement remis à des ballons en profondeur à destination de Timo Werner pour déstabiliser la défense du champion de France en titre. Et comme le déchet technique a été prégnant des deux côtés, la rencontre a eu du mal à s’emballer.

On a pensé que le match allait devenir fou à la demi-heure de jeu, quand Forsberg a ouvert le score, immédiatement imité par Tielemans pour le but de l’égalisation monégasque. Un feu de paille. Dayot Upamecano a fermé toutes les portes devant le but de Leipzig, et Diego Benaglio a repoussé la seule grosse occasion adverse au retour des vestiaires. Pas inspirés, les hommes de Leonardo Jardim repartent de Leipzig avec un point dont ils sauront se satisfaire vu la copie rendue. L’absence de Thomas Lemar s’est cruellement fait ressentir. Sans compter que Joao Moutinho n’était visiblement pas à 100% ce mercredi soir. En résumé, Monaco débute sa campagne européenne par une timide performance. Il faudra hausser le niveau dans quinze jours pour la réception de Porto. Un adversaire que l’ASM pourra mettre très loin en cas de victoire, les Portugais ayant chuté contre Besiktas ce mercredi.
Le film du match
18eme minute
Touré et Sidibé combinent bien sur l’aile droit et le Malien déborde pour centrer dans les six mètres adverses. Falcao se jette mais est trop court, Diakhaby tente de suivre mais le gardien de Leipzig intervient in extremis.

24eme minute
Sur un corner venu de la gauche, Poulsen saute plus haut que Falcao et Glik et dévie de la tête. Au second poteau, Werner tend la jambe mais est à peine trop court et ne peut qu’effleurer le ballon, qui passe juste à côté du but de Benaglio : Monaco a eu chaud.

33eme minute (1-0)
But de Leipzig ! Sur une passe anodine d’Halstenberg le long de la ligne de touche, Poulsen feinte de prendre le ballon mais le laisse passer entre ses jambes, ce qui surprend Glik et Touré. Forsberg a senti le coup et part en profondeur, rentre dans la surface et transperce Benaglio dans un angle un peu fermé.

35eme minute (1-1)
But de Monaco ! Touré centre depuis la droite pour Diakhaby, qui saute très haut et remise pour Tielemans. A bout portant, le Belge place une tête arrêtée miraculeusement par Gulacsi. Mais le ballon revient sur Tielemans qui marque.

51eme minute
Werner s’infiltre entre Glik et Jemerson et part en profondeur pour frapper son contrôle en position un peu excentrée. Mais la tentative de l’Allemand est un peu trop croisée.

59eme minute
Sur le corner de Forsberg, Benaglio sort un peu aux fraises et se fait surprendre par la tête (ou le dos) d’Halstenberg au deuxième poteau. Heureusement, Glik est sur la ligne et dégage le danger de la tête.

82eme minute
Lancé en profondeur, Augustin se présente seul devant Benaglio légèrement excentré sur la droite. Mais la frappe de l’ancien Parisien ne trompe pas le Suisse, qui reste debout et gagne son duel.
Tops et flops
Top
TOP 3
Dayot UPAMECANO a été très convaincant. A seulement 18 ans, le défenseur central français a fait forte impression en gagnant presque tous ses duels. L’ancien Valenciennois n’a laissé que des miettes à Falcao. Déjà un patron !

Positionné dans un rôle d’attaquant de soutien inhabituel, Youri TIELEMANS a rempli sa mission. Mobile, actif, le Belge a été relais important pour ses partenaires, même si relation avec Falcao n’a pas été évidente. Il marque le but égalisateur en deux temps.

Timo WERNER n’a pas marqué, ne s’est pas créé énormément d’occasions, et pourtant, heureusement que l’attaquant allemand était là. Avec sa vitesse de pointe, le néo-international a été le seul à proposer des solutions à ses milieux de terrain. Sans lui, Leipzig n’aurait quasiment pas attaqué.

Flop
FLOP 3
Malade et incertain avant cette rencontre, Joao MOUTINHO n’était clairement pas dans son assiette. Le milieu de terrain portugais a eu un déchet inhabituel dans ses passes, et même sur ses coups de pied arrêtés. Pas dans le coup et dominé dans l’impact.

Marcel HALSTENBERG n’a pas apporté grand-chose dans son couloir gauche. Ne montant presque jamais, le latéral du RB Leipzig s’est surtout contenté de défendre. Mais sa lenteur lui a joué des tours sur quelques montées de Touré ou Sidibé. Et même s’il amène le but de Forsberg, on peut douter du caractère intentionnel de sa passe décisive…

Même s’il est décisif sur le but avec une belle remise de la tête, Adama DIAKHABY a pu mesurer tout le chemin qu’il lui restait à parcourir pour être au niveau requis par la Ligue des Champions. Trop de déchet technique et duels perdus à son passif ce mercredi soir. Son entente avec Jorge est très perfectible.
Monsieur l’arbitre au rapport
Beaucoup de coups de sifflet à donner avec une partie hachée, mais peu de décisions controversées pour M.Oliver, qui a eu un match assez simple à gérer.
La feuille de match
C1 (Phase de groupes) / LEIPZIG – MONACO : 1-1
Red Bull Arena (49 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux – Pelouse glissante
Arbitre : M.Oliver (6)

Buts : Forsberg (33eme) pour Leipzig – Tielemans (35eme) pour Monaco

Avertissements : Demme (27eme) et Halstenberg (72eme) pour Leipzig – Tielemans (10eme), Sidibé (81eme) et Jemerson (87eme) pour Monaco

Expulsion : Aucune

Montpellier
Leipzig
Gulacsi (5) – Klostermann (5), Orban (cap) (6), Upamecano (7), Halstenberg (4) – Sabitzer (5), Ilsanker (6), Demme (6), Forsberg (6) puis Kampl (63eme) – Y.Poulsen (5) puis Augustin (80eme), Werner (6)

N’ont pas participé : Mvogo (g), Bernardo, Bruma, Kaiser, Laimer
Entraîneur : R.Hasenhüttle

Monaco
Monaco
Benaglio (6) – A.Touré (5), Glik (6), Jemerson (5), Jorge (5) – D.Sidibé (4) puis Ghezzal (84eme), Fabinho (4), Moutinho (4), A.Diakhaby (4) puis K.Baldé (73eme) – Tielemans (6) – Falcao (cap) (4) puis Carrillo (89eme)

N’ont pas participé : Sy (g), Raggi, S.Meïté, Jovetic
Entraîneur : L.Jardim