Le scandale pédophile refait surface en Angleterre

Le football anglais est secoué depuis novembre dernier par un vaste scandale de pédophilie et une des victimes a mis en cause l’un des anciens managers de la sélection des Three Lions. Ce dernier aurait conseillé la victime de se taire sur les agissements du recruteur qui a abusé de lui.

Petit à petit, les langues commencent à se délier. Près d’un an après les révélations d’un ancien joueur du club de Crewe Alexandra, le vase scandale de pédophilie dans le football anglais ne cesse de grandir sous les témoignages d’anciens joueurs professionnels. Dernier en date, celui de Tony Brien, ancien joueur formé à Aston Villa à la fin des années 80. Dans un entretien accordé à la BBC, le natif de Dublin raconte avoir été l’un des victimes de Ted Lanfgord, un recruteur du club et qui est en prison depuis sept ans pour avoir abusé sexuellement de quatre joueurs pendant 20 ans. Seulement, dans des propos rapportés par l’AFP, Brien assure ne pas avoir attendu 2017 pour en parler à quelqu’un.

Jeune à l’époque, il avait choisi d’en parler à son entraîneur, Graham Taylor. Seulement, ce dernier qui venait d’arriver chez les Villans lui aurait simplement dit « écoute, tu es jeune, tu commences ta carrière. Pourrais-tu alors vraiment encaisser les obscénités lancées des gradins ? Je suggère donc que tu balaies tout ça sous le tapis ». Malheureusement, Graham Taylor ne pourra jamais donner sa version des faits puisque l’ancien sélectionneur des Three Lions (90-93) est décédé en janvier dernier. Dave Richardson, également présent lors de la discussion selon Tony Brien, a assuré à la BBC qu’il n’avait aucun souvenir de cette conversation et encore moins d’avoir conseillé à quelqu’un de se taire sur ces pratiques. A la vue du passif de Lanfgord, l’histoire pourrait bel et bien être vraie.