Le Nigeria brise la glace islandaise, le Brésil s'approche des 8es de finale…revivez la journée du 22 juin au Mondial 2018

Ahmed Musa - Philippe Coutinho - Xherdan Shaqiri Copyright -AFP
Les Super Eagles du Nigeria décrochent la 2e victoire africaine au Mondial 2018, le Brésil s'impose devant le Costa Rica dans le temps additionnel et s'approche des huitièmes de finale, la Suisse renverse la Serbie et revient sur la Seleção… retour sur la 9ème levée de la grande messe du football mondial :

Le Brésil s'est arraché pour faire tomber le Costa Rica




Plus les minutes passaient, plus la pression montait au Brésil. Quatre ans après le traumatisme à domicile, l’hypothèse d’une sortie de route dès le premier tour prenait du corps avec un deuxième match nul en autant de rencontres dans cette Coupe du Monde, après avoir buté sur la Suisse dimanche dernier (1-1). Mais la Seleçao a finalement trouvé la clé pour ouvrir la porte du but du Costa Rica dans le temps additionnel vendredi (2-0) et a arraché un succès mérité tant elle a poussé sans relâche tout au long de la seconde période. Keylor Navas a bien repoussé l’échéance tant qu’il a pu, mais ce n’était pas suffisant pour sauver les Ticos d’une élimination déjà assurée, après une deuxième défaite dans le tournoi.



Comme contre la Serbie (0-1), les quarts-de-finalistes de l’édition 2014 n’ont pas montré grand-chose. Ils se sont certes procuré la toute première occasion du match. Mais jamais leur 5-4-1 ne leur a servi à autre chose qu’à défendre, la faute à un trop grand déchet dans la projection vers l’avant malgré une première demi-heure intéressante dans ce domaine. Le Brésil avait tout fait pour mettre en confiance le Costa Rica au cours d’une première période indigne de son statut de favori. Incapable de mettre de la vitesse dans leurs enchaînements et trop imprécis à l’approche de la surface adverse pour faire fructifier sa large possession, il butait sur les mêmes limites que face à la Nati.

Mais il a appuyé sur l’accélérateur au retour des vestiaires, sous l’impulsion notamment de Douglas Costa, entré à la pause de Willian. Les hommes de Tite ont trouvé plus de profondeur et ont profité aussi des difficultés physiques des Ticos au fil des minutes pour se créer une foule d’occasions. Par la faute de Navas, de la malchance, de la VAR ou des trois, ils ont attendu les arrêts de jeu pour connaître la délivrance. Mais cette victoire arrachée pourrait bien se révéler fondatrice dans le parcours des Brésiliens, enfin libérés d’un poids évident sur leurs épaules, à l’image d’un Neymar en larmes à la fin du match. A confirmer mercredi prochain contre la Serbie, avec comme enjeu la première place du groupe E.




 

Grâce à Ahmed Musa, le Nigeria bat l’Islande et se relance dans la course aux huitièmes


En Islande, les bureaux de poste ont fermé plus tôt afin de permettre aux supporters de suivre la rencontre de leur sélection nationale face au Nigeria vendredi. S’ils ont sans doute été très nombreux à soutenir leurs protégés, les fans des Vikings ont cependant probablement assez peu vibré au cours des quarante-cinq premières minutes. Disputé sous une chaleur étouffante, le premier acte n’a en effet pas été des plus emballants. Solides défensivement, les Islandais n’ont que rarement inquiété Francis Uzoho (3eme, 44eme), la faute à une trop grande imprécision dans les transmissions. Et ce n’était guère mieux en face. Organisée en 3-5-2, la formation entraînée par Gernot Rohr n’a absolument pas su se montrer dangereuse. Au moment de regagner les vestiaires, les Super Eagles n’avaient d’ailleurs toujours pas tenté le moindre tir.



Il n’a fallu attendre que quelques secondes après la pause pour enfin voir un Nigérian, en l’occurrence Oghenekaro Etebo, mettre Hannes Halldorsson à contribution (46eme). Une occasion certes timide mais qui a donné le ton d’une deuxième période bien plus animée que la première. Trois minutes plus tard, Ahmed Musa a ouvert le score (49eme) et la partie est devenue bien plus animée. Mis en confiance par ce but, le Nigeria a pris l’ascendant et a logiquement fait le break, l’avant-centre du CSKA Moscou s’étant offert un doublé (75eme). Sonnés, les Islandais auraient pu se relancer dans les dernières minutes, mais Gylfi Sigurdsson n’a pas cadré son penalty (82eme). Grâce à cette victoire (2-0), les Super Eagles prennent la deuxième place du groupe D, et cela avant de défier l’Argentine lors d’une confrontation qui s’annonce explosive. Pour l’Islande, en revanche, la situation se complique…



 

La Suisse renverse la Serbie et revient sur la Seleção


Grâce à des buts de Xhaka et de Shaqiri, la Suisse a glané un précieux succès face à la Serbie, qui avait ouvert le score avec Mitrovic. La Nati revient à hauteur du Brésil en tête du Groupe E.

>> Le résumé complet de la rencontre



CAN 2019 : Hervé Renard dévoile ses deux favoris pour le titre

Renard
Le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, ne classe pas son équipe en tant que favori pour remporter la Coupe d'Afrique des Nations 2019. Le technicien français voit l'Egypte et le Sénégal comme favoris. "On ira avec des ambitions, c’est normal. Mais aujourd’hui, il y a deux grands favoris : l’Égypte, bien sûr, et le Sénégal. Le Maroc, avec l’Algérie, la Tunisie, la Côte d’Ivoire et d’autres, fait partie des gros outsiders", a estimé le double vainqueur de la CAN dans les colonnes de Jeune Afrique. "Chacun exprime comme il le veut ses objectifs. Moi, je dis qu’on va aller en Égypte pour faire une belle CAN. Dire qu’on va la gagner, c’est autre chose. Il ne faut pas oublier que rien n’est facile lors d’une CAN. On va affronter des équipes très motivées. On ne sera pas chez nous, et on sait qu’à l’extérieur, c’est toujours plus compliqué. On en saura un peu plus, après le tirage au sort de la phase finale, le 9 avril prochain", a ajouté le Français.

Sondage : Qui va terminer champion d'Angleterre ?

Mané - Mahrez - Kanté - Aurier - Aubameyang Copyright -OFC
Solidement ancré en tête de la Premier League, Liverpool peut-il tenir le rythme et devenir champion d'Angleterre en juin prochain ? La perspective d’un exploit est en vue chez le mythique club de la Mersey qui ne cesse de patienter depuis bientôt 30 ans. Dix-huit fois champions du "Royaume de sa Majesté", les Reds du trio magique africain Salah-Mané-Naby Keita semblent cette saison sur la voie royale pour décrocher leur 19e sacre. En effet, et malgré le cuisant revers concédé en début du mois de janvier face à son principal rival, Manchester City (1-2), l'armada du technicien allemand Jürgen Klopp caracole toujours en tête du championnat avec quatre unités d'avance sur son dauphin. Avec 60 unités au compteur après 23 sorties, Liverpool marche également sur les pas du Chelsea version 2005-2006 (61 points) et de Manchester City la saison écoulée (64 points), seules formations à totaliser plus de points à la mi-saison. Les deux écuries concernées avaient été alors sacrées championnes d’Angleterre au terme de ces exercices. Et vous, qu’en pensez-vous ? Qui va terminer roi d'Angleterre en juin prochain ? Votre avis nous intéresse :

FC Barcelone: Lionel Messi livre le nom de sa recrue idéale !

Lionel Messi Copyright -Twitter @sport
A en croire les dernières indiscrétions du quotidien sportif espagnol Sport, Lionel Messi, très impliqué dans le futur de son club, pousserait fortement auprès de la direction du FC Barcelone afin de recruter la jeune pépite néerlandaise de l’Ajax Amesterdam Frenkie de Jong. Le média ibère révèle que le quintuple Ballon d’Or serait séduit par le profil du milieu de terrain de 21 ans, qui est selon lui capable d’apporter une réelle plus-value à l’effectif pléthorique des Blaugrana en vue de l'exercice 2019/2020. Un dossier qui s’annonce toutefois compliqué pour la direction catalane, qui devra payer le prix fort si elle déciderait de suivre les instructions de son génie argentin. En effet, les dirigeants de l’Ajax n’ont à l’heure actuelle aucune intention de se départir du nouveau chouchou de l’Amsterdam Arena qui est également fortement courtisé par le Paris Saint-Germain. A lire aussi >> Le PSG et le Barça se bousculent pour Frenkie de Jong

Mercato : Wilfried Bony pourrait rejoindre Galatasaray

Bony Copyright -AFP
L'attaquant ivoirien, Wilfried Bony, qui évolue actuellement avec Swansea City en deuxième division anglaise; pourrait rejoindre le Galatasaray en Turquie. Le géant turc pourrait accueillir dans ses rangs le champion d'Afrique 2015 selon les médias turcs. Les dirigeants Swans, en difficulté financière depuis sa relégation, pourraient se servir de ce transfert pour faire des gains financiers. Arrivé pour 8 milliards de Frs Cfa lors de l’été 2017 en provenance de Manchester City, Wilfried Bony n’a pas eu le même succès que les précédentes saisons. Indisponible 6 mois après un ligament croisé Wilfried Bony a marqué en tout 5 buts en 27 matches depuis son arrivé.

Ligue 1 (21e J): Saint-Etienne - Lyon en direct

Wahbi Khazri - Saint-Etienne Copyright -AFP
Suivez en direct sur notre portail le choc opposant l'AS Saint-Etienne à l'Olympique Lyonnais, disputé dans le cadre de la 21ème journée de Ligue 1. Coup d’envoi à 20h00 GMT. >> La rencontre en direct commenté : A lire aussi >> Ligue 1: résultats et classement