L2 (J38) : Gervais Martel (Lens) pense à demain

Malgré la victoire de vendredi soir contre Niort, Lens va passer une nouvelle saison en Ligue 2. Une déception pour Gervais Martel, le président des Sang et Or.

Malgré la victoire de vendredi soir contre Niort, Lens va passer une nouvelle saison en Ligue 2. Une déception pour Gervais Martel, le président des Sang et Or. « Cela fait dix ans que ça dure, que les trois premiers ne lâchent pas de points, a expliqué le dirigeant nordiste au micro de Canal+ Sport. Je comptais sur la victoire de mon équipe ce soir. Mais on pouvait être dans le précipice en fonction du résultat des autres. L’histoire s’est confirmée. Il faut respecter la loi du sport. Il nous manque ce point. C’est triste pour tous les gens passionnés par ce club, les gens qui aiment Lens. Le résultat du terrain donne son verdict final. Une saison, c’est long. On peut refaire toute l’histoire avec des points perdus à un moment donné. Nous n’avons pas battu un des six premiers à Bollaert. Aujourd’hui, ce qui m’intéresse, c’est demain. Ça sera difficile quand on va se réveiller. Mais il y a un club, des supporters fabuleux. »
Martel : « On ne peut pas pleurnicher »
Le coup n’est pas passé loin, mais il n’est pas question de tomber dans la sinistrose pour Gervais Martel. « Depuis un an, an a eu la chance d’avoir eu de nouveaux actionnaires. Nous avions un objectif de monter sur deux ans. On s’est pris au jeu. Nous envoyons à la DNCG des budgets de L1 et de L2, et pour la Ligue 2, c’est positif pour une saison. Digérons d’abord cette défaite qui atteint tout le monde, mais il faut surtout se remettre à travailler. Dans le football, on ne peut pas pleurnicher. Le coach a fait son boulot, les joueurs aussi. On peut parler toute la nuit pour trouver des excuses. Je suis là pour défendre un club dont je suis fier d’être président. »