L1 - Saint-Etienne : Pourquoi les Verts peuvent poursuivre sur leur lancée

Septième de Ligue 1 en 2017-2018 malgré une première partie de saison calamiteuse, l’AS Saint-Etienne va chercher à surfer sur la bonne dynamique qui est la sienne depuis janvier. Ce qui paraît tout à fait envisageable.

Juste au-dessus de la zone rouge au terme de la phase aller et aux portes de l’Europe à la fin de la saison, tel est le – très bref – résumé du parcours de l’AS Saint-Etienne en 2017-2018. Le club du Forez semblait en effet en bien mauvaise posture au moment de se projeter vers la trêve des confiseurs. Oscar Garcia avait jeté l’éponge et rien, ou presque, n’incitait à l’optimisme. Les Verts ont pourtant relevé la tête. Guidés par Jean-Louis Gasset, d’abord adjoint de Julien Sablé avant de prendre les commandes de l’équipe première, les Stéphanois ont engrangé 35 points sur la deuxième partie de l’exercice et ont terminé à une septième place inespérée quelques mois plus tôt. L’ASSE, qui reçoit Guingamp ce samedi (20h00), va donc tenter d’entretenir la belle dynamique initiée au début de l’année civile. Et plusieurs éléments laissent à penser qu’elle en est capable.

Debuchy, M’Vila… Les coups gagnants de l’hiver dernier sont toujours là

Dans l’ornière au coeur de l’hiver, Saint-Etienne a tenté de relancer des joueurs en manque de temps de jeu dans leurs clubs respectifs. Mathieu Debuchy, Yann M’Vila, Neven Subotic et Paul-Georges Ntep sont ainsi arrivés sur les bords de la Loire, avec l’espoir de retrouver quelques couleurs. Des paris qui, à l’exception de Ntep (un but en treize matchs), ont été couronnés de succès. Solidement installés dans le onze de départ, M’Vila et Debuchy ont décidé de prolonger leur contrat avec Sainté. « J’ai vécu quatre-cinq mois extraordinaires, a avoué l’ancien Gunner à RMC Sport. Je me suis tout de suite adapté au club, à la ville, aux supporters et à mes coéquipiers. J’ai immédiatement été à mon aise, cela m’a beaucoup plu. J’ai senti que le club et le coach avaient envie de me garder, donc mon choix a été rapidement fait. » Subotic est également resté, ce qui permettra à Jean-Louis Gasset de reconduire son arrière-garde.

Khazri est arrivé, Cabella peut encore revenir

« On a quelques certitudes basées sur la saison dernière : le bloc-équipe, la défense, le travail et l’état d’esprit, a récapitulé Gasset en conférence de presse. Maintenant, il faut apporter de la folie offensive pour marquer. L’animation offensive, c’est ce qu’il y a de plus difficile à construire dans le foot. » Pour tenter d’y parvenir, l’ancien entraîneur de Montpellier pourra s’appuyer sur Wahbi Khazri. En vue la saison dernière du côté de Rennes (neuf buts, deux passes décisives), le Tunisien peut aussi bien jouer en pointe qu’à un poste de meneur de jeu. Ses prestations seront assurément suivies de très près. Tout comme celles de Rémy Cabella, si toutefois le champion de France 2012 revenait chez les Verts, où il a brillé l’an passé (huit réalisations, six passes décisives). Selon les derniers échos, l’ASSE reste en négociations avec Marseille afin de faire signer l’international français, fermement décidé à retrouver la formation forézienne.

Diony a une revanche à prendre avec Saint-Etienne

En plus de Khazri, le coach stéphanois a enregistré le renfort d’une autre « recrue » en attaque, à savoir Loïs Diony. L’ex-Dijonnais est effectivement de retour à Saint-Etienne, où il était resté muet durant la phase aller l’an dernier avant d’être prêté à Bristol City. L’avant-centre de 25 ans s’est montré plutôt performant pendant la préparation estivale, trouvant le chemin des filets à cinq reprises. « Loïs Diony travaille bien, il sait qu’il a vécu une mauvaise saison mais ça arrive dans une carrière, a assuré Gasset. Il a la chance de pouvoir s’exprimer à nouveau. Il sort d’une très bonne préparation, ses copains sont à fond derrière lui. Wahbi Khazri prend la lumière, donc ça le laissera un peu tranquille. Je pense sincèrement que s’il se met en confiance, il peut être une bonne surprise de notre saison. » Lui ne demande certainement que ça.

Week-end des lions : Ismaila Sarr et Moussa Konaté butteurs, Diao Baldé rate son entrée

Juste au-dessus de la zone rouge au terme de la phase aller et aux portes de l’Europe à la fin de la saison, tel est le - très bref - résumé du parcours de l’AS Saint-Etienne en 2017-2018. Le club du Forez semblait en effet en bien mauvaise posture au moment de se projeter vers la trêve des confiseurs. Oscar Garcia avait jeté l’éponge et rien, ou presque, n’incitait à l’optimisme. Les Verts ont pourtant relevé la tête. Guidés par Jean-Louis Gasset, d’abord adjoint de Julien Sablé avant de prendre les commandes de l’équipe première, les Stéphanois ont engrangé 35 points sur la deuxième partie de l’exercice et ont terminé à une septième place inespérée quelques mois plus tôt. L’ASSE, qui reçoit Guingamp ce samedi (20h00), va donc tenter d’entretenir la belle dynamique initiée au début de l’année civile. Et plusieurs éléments laissent à penser qu’elle en est capable.

Debuchy, M’Vila… Les coups gagnants de l’hiver dernier sont toujours là


Dans l’ornière au coeur de l’hiver, Saint-Etienne a tenté de relancer des joueurs en manque de temps de jeu dans leurs clubs respectifs. Mathieu Debuchy, Yann M’Vila, Neven Subotic et Paul-Georges Ntep sont ainsi arrivés sur les bords de la Loire, avec l’espoir de retrouver quelques couleurs. Des paris qui, à l’exception de Ntep (un but en treize matchs), ont été couronnés de succès. Solidement installés dans le onze de départ, M’Vila et Debuchy ont décidé de prolonger leur contrat avec Sainté. « J’ai vécu quatre-cinq mois extraordinaires, a avoué l’ancien Gunner à RMC Sport. Je me suis tout de suite adapté au club, à la ville, aux supporters et à mes coéquipiers. J’ai immédiatement été à mon aise, cela m’a beaucoup plu. J’ai senti que le club et le coach avaient envie de me garder, donc mon choix a été rapidement fait. » Subotic est également resté, ce qui permettra à Jean-Louis Gasset de reconduire son arrière-garde.

Khazri est arrivé, Cabella peut encore revenir


« On a quelques certitudes basées sur la saison dernière : le bloc-équipe, la défense, le travail et l’état d’esprit, a récapitulé Gasset en conférence de presse. Maintenant, il faut apporter de la folie offensive pour marquer. L’animation offensive, c’est ce qu’il y a de plus difficile à construire dans le foot. » Pour tenter d’y parvenir, l’ancien entraîneur de Montpellier pourra s’appuyer sur Wahbi Khazri. En vue la saison dernière du côté de Rennes (neuf buts, deux passes décisives), le Tunisien peut aussi bien jouer en pointe qu’à un poste de meneur de jeu. Ses prestations seront assurément suivies de très près. Tout comme celles de Rémy Cabella, si toutefois le champion de France 2012 revenait chez les Verts, où il a brillé l’an passé (huit réalisations, six passes décisives). Selon les derniers échos, l’ASSE reste en négociations avec Marseille afin de faire signer l’international français, fermement décidé à retrouver la formation forézienne.

Diony a une revanche à prendre avec Saint-Etienne


En plus de Khazri, le coach stéphanois a enregistré le renfort d’une autre « recrue » en attaque, à savoir Loïs Diony. L’ex-Dijonnais est effectivement de retour à Saint-Etienne, où il était resté muet durant la phase aller l’an dernier avant d’être prêté à Bristol City. L’avant-centre de 25 ans s’est montré plutôt performant pendant la préparation estivale, trouvant le chemin des filets à cinq reprises. « Loïs Diony travaille bien, il sait qu’il a vécu une mauvaise saison mais ça arrive dans une carrière, a assuré Gasset. Il a la chance de pouvoir s’exprimer à nouveau. Il sort d’une très bonne préparation, ses copains sont à fond derrière lui. Wahbi Khazri prend la lumière, donc ça le laissera un peu tranquille. Je pense sincèrement que s’il se met en confiance, il peut être une bonne surprise de notre saison. » Lui ne demande certainement que ça.

En France, les attaquants se sont illustrés. Ismaila Sarr a marqué son premier but de la saison de même que Moussa Konaté. En Italie, pour ses débuts, Diao Baldé Keita a connu la défaite. En Angleterre, Sadio Mané défie Cheikhou Kouyaté et Pape Souaré, ce lundi. Pour la deuxième journée de la Ligue 1 Française, les Sénégalais se sont bien illustrés. Contre Montpellier, l’international Sénégalais, Moussa Konaté, a ouvert son compteur but de la saison sur penalty. Lors de la défaite des Amiénois (1-2), l’attaquant sénégalais a réduit la marque à la 82ème minute de jeu. Ismaila Sarr a aussi marqué son premier but de la saison ce week-end. L’international Sénégalais a offert la victoire au Stade Rennais en marquant le seul du match face à Angers de Cheikh Ndoye (entré en jeu à la 13ème minute). C’est aussi le cas pour Makhtar Gueye. Le jeune attaquant sénégalais Makhtar Gueye, 20 ans, a marqué son premier en pro et en Ligue 1. Il a permis à l’As Saint-Etienne d’arracher le point face à Strasbourg. Dans les autres matchs, le franco-sénégalais, Sada Thioub est d’un but et d’un excellent match lors de la victoire de Nîmes face à l’Olympique de Marseille (3-1). C’est son deuxième but de la semaine. En Italie, Diao Baldé Keita et ses coéquipiers de l’Inter de Milan ont perdu lors de leur premier match de la saison face à Sassuolo (1-0). Tout le contraire pour Kalidou Koulibaly qui a parfaitement débuté sa saison par une victoire. Naples a battu la Lazio (2-1). En Angleterre, Sadio Mané et ses coéquipiers de Liverpool se déplacent à Londres pour affronter Crystale Palace de Cheikhou Kouyaté et de Pape Ndiaye Souaré. La précédente journée, le numéro 10 des reds de Liverpool avait claqué un doublé.

Buteurs africains en Europe : Dimata en tête, Mané et Aboubakar sur le podium

Juste au-dessus de la zone rouge au terme de la phase aller et aux portes de l’Europe à la fin de la saison, tel est le - très bref - résumé du parcours de l’AS Saint-Etienne en 2017-2018. Le club du Forez semblait en effet en bien mauvaise posture au moment de se projeter vers la trêve des confiseurs. Oscar Garcia avait jeté l’éponge et rien, ou presque, n’incitait à l’optimisme. Les Verts ont pourtant relevé la tête. Guidés par Jean-Louis Gasset, d’abord adjoint de Julien Sablé avant de prendre les commandes de l’équipe première, les Stéphanois ont engrangé 35 points sur la deuxième partie de l’exercice et ont terminé à une septième place inespérée quelques mois plus tôt. L’ASSE, qui reçoit Guingamp ce samedi (20h00), va donc tenter d’entretenir la belle dynamique initiée au début de l’année civile. Et plusieurs éléments laissent à penser qu’elle en est capable.

Debuchy, M’Vila… Les coups gagnants de l’hiver dernier sont toujours là


Dans l’ornière au coeur de l’hiver, Saint-Etienne a tenté de relancer des joueurs en manque de temps de jeu dans leurs clubs respectifs. Mathieu Debuchy, Yann M’Vila, Neven Subotic et Paul-Georges Ntep sont ainsi arrivés sur les bords de la Loire, avec l’espoir de retrouver quelques couleurs. Des paris qui, à l’exception de Ntep (un but en treize matchs), ont été couronnés de succès. Solidement installés dans le onze de départ, M’Vila et Debuchy ont décidé de prolonger leur contrat avec Sainté. « J’ai vécu quatre-cinq mois extraordinaires, a avoué l’ancien Gunner à RMC Sport. Je me suis tout de suite adapté au club, à la ville, aux supporters et à mes coéquipiers. J’ai immédiatement été à mon aise, cela m’a beaucoup plu. J’ai senti que le club et le coach avaient envie de me garder, donc mon choix a été rapidement fait. » Subotic est également resté, ce qui permettra à Jean-Louis Gasset de reconduire son arrière-garde.

Khazri est arrivé, Cabella peut encore revenir


« On a quelques certitudes basées sur la saison dernière : le bloc-équipe, la défense, le travail et l’état d’esprit, a récapitulé Gasset en conférence de presse. Maintenant, il faut apporter de la folie offensive pour marquer. L’animation offensive, c’est ce qu’il y a de plus difficile à construire dans le foot. » Pour tenter d’y parvenir, l’ancien entraîneur de Montpellier pourra s’appuyer sur Wahbi Khazri. En vue la saison dernière du côté de Rennes (neuf buts, deux passes décisives), le Tunisien peut aussi bien jouer en pointe qu’à un poste de meneur de jeu. Ses prestations seront assurément suivies de très près. Tout comme celles de Rémy Cabella, si toutefois le champion de France 2012 revenait chez les Verts, où il a brillé l’an passé (huit réalisations, six passes décisives). Selon les derniers échos, l’ASSE reste en négociations avec Marseille afin de faire signer l’international français, fermement décidé à retrouver la formation forézienne.

Diony a une revanche à prendre avec Saint-Etienne


En plus de Khazri, le coach stéphanois a enregistré le renfort d’une autre « recrue » en attaque, à savoir Loïs Diony. L’ex-Dijonnais est effectivement de retour à Saint-Etienne, où il était resté muet durant la phase aller l’an dernier avant d’être prêté à Bristol City. L’avant-centre de 25 ans s’est montré plutôt performant pendant la préparation estivale, trouvant le chemin des filets à cinq reprises. « Loïs Diony travaille bien, il sait qu’il a vécu une mauvaise saison mais ça arrive dans une carrière, a assuré Gasset. Il a la chance de pouvoir s’exprimer à nouveau. Il sort d’une très bonne préparation, ses copains sont à fond derrière lui. Wahbi Khazri prend la lumière, donc ça le laissera un peu tranquille. Je pense sincèrement que s’il se met en confiance, il peut être une bonne surprise de notre saison. » Lui ne demande certainement que ça.

C’est le retour du classement des top buteurs africains en Europe. Après un été riche en événements avec notamment un marché des transferts qui a été particulièrement animé pour nos représentants africains sur le "Vieux Continent", les différents championnats européens ont déjà repris depuis quelques semaines, ce qui nous permet d’établir un premier classement. En effet, le week-end dernier, les artificiers africains ont, comme à l’accoutumée, répondu présents, en inscrivant l’impressionnant total de 61 réalisations sur les terrains européens. Et c’est le jeune prodige congolais d'Anderlecht Nany Landry Dimata (20 ans) qui truste la première place. Le natif de Mbuji-Mayi (RD Congo), grande révélation de ce début d'exercice en Belgique, n’en finit plus d’affoler les compteurs sur les terrains de la Jupiler Pro League en faisant parler la poudre à cinq reprises lors de ses quatre premières apparitions avec les Mauves. >> FC Porto : Vincent Aboubakar régale par un triplé ! A la seconde marche du podium, ils sont déjà trois joueurs à comptabiliser trois réalisations dans leurs escarcelles alors que l’exercice 2017/2018 vient à peine de démarrer. Ainsi l’international congolais Jonathan Bolingi (Mouscron D1 belge) et le canonnier Tanzanien Mbwana Aly Samatta (KRC Genk, D1 Belge) s’installent à la seconde place du classement en compagnie du buteur camerounais de l’Olympique de Marseille Clinton N’Jie. Auteur d’un excellent début de saison avec le club phocéen, le Lion indomptable s’impose désormais comme étant le meilleur buteur africain dans les cinq grands championnats européens (Espagne, Angleterre, Italie, France, Allemagne). Avec 2 réalisations au compteur, Sadio Mané (Liverpool), Steve Mounié (Huddersfield), Firmin Mubele (Stade rennais), Younousse Sankharé (Girondins de Bordeaux) ainsi que Hakim Ziyech (Ajax) peuvent également se targuer de figurer au sein de ce premier Top 10 de l'exercice 2017/2018. A lire aussi >> Le Top 20 des meilleurs buteurs africains de la saison 2016/2017 Ci-après les 10 meilleurs buteurs africains dans les principaux championnats européens : Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, France, Belgique, Portugal, Pays-Bas, Suisse, Turquie: (20/08/2018) Landry Dimata (Sénégal /Liverpool /Angleterre) : 5 buts Júlio Tavares (Sénégal /Liverpool /Angleterre) : 3 buts Sadio Mané (Sénégal /Liverpool /Angleterre) : 2 buts Vincent Aboubakar (Cameroun /FC Porto/ Portugal) : 2 buts Fredy (Angola/Belenenses/Portugal) : 2 buts Mustafa Yatabare: 2 buts Hamdi Harbaoui: 2 buts Mbwana Aly Samatta (Tanzanie/ KRC Genk / Belgique) : 2 buts Paul-Jose M'Poku: 2 buts Assan Ceesay: 2 buts Ngoumo Ngamaleu: 2 buts   TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Premier League : 1) Sadio Mané : 2 buts 2) Mohamed Salah, Wilfried Zaha, Alex Iwobi, Jeff Schlupp : 1 but   TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Ligue 1 : 1) Júlio Tavares : 3 buts 2) Moussa Konaté, Makhtar Gueye, Ismaïla Sarr, Lebo Mothiba, Elyes Skhiri, François Kamano, Ismael Traore, Igniatius Ganago, Yacine Bammou, Denis Bouanga, Moussa Doumbia, Matthieu Dossevi, Joia Da Costa, Wahbi Khazri, Bertrand Traoré : 1 but   TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Serie A : Seko Fofana : 1 but   TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Liga : (Aucun buteur africain pour le moment)   TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Bundesliga : (Le championnat allemand reprend le 24 août)

les excuses de CR7 à Stefano Sorrentino après Chievo-Juve

Juste au-dessus de la zone rouge au terme de la phase aller et aux portes de l’Europe à la fin de la saison, tel est le - très bref - résumé du parcours de l’AS Saint-Etienne en 2017-2018. Le club du Forez semblait en effet en bien mauvaise posture au moment de se projeter vers la trêve des confiseurs. Oscar Garcia avait jeté l’éponge et rien, ou presque, n’incitait à l’optimisme. Les Verts ont pourtant relevé la tête. Guidés par Jean-Louis Gasset, d’abord adjoint de Julien Sablé avant de prendre les commandes de l’équipe première, les Stéphanois ont engrangé 35 points sur la deuxième partie de l’exercice et ont terminé à une septième place inespérée quelques mois plus tôt. L’ASSE, qui reçoit Guingamp ce samedi (20h00), va donc tenter d’entretenir la belle dynamique initiée au début de l’année civile. Et plusieurs éléments laissent à penser qu’elle en est capable.

Debuchy, M’Vila… Les coups gagnants de l’hiver dernier sont toujours là


Dans l’ornière au coeur de l’hiver, Saint-Etienne a tenté de relancer des joueurs en manque de temps de jeu dans leurs clubs respectifs. Mathieu Debuchy, Yann M’Vila, Neven Subotic et Paul-Georges Ntep sont ainsi arrivés sur les bords de la Loire, avec l’espoir de retrouver quelques couleurs. Des paris qui, à l’exception de Ntep (un but en treize matchs), ont été couronnés de succès. Solidement installés dans le onze de départ, M’Vila et Debuchy ont décidé de prolonger leur contrat avec Sainté. « J’ai vécu quatre-cinq mois extraordinaires, a avoué l’ancien Gunner à RMC Sport. Je me suis tout de suite adapté au club, à la ville, aux supporters et à mes coéquipiers. J’ai immédiatement été à mon aise, cela m’a beaucoup plu. J’ai senti que le club et le coach avaient envie de me garder, donc mon choix a été rapidement fait. » Subotic est également resté, ce qui permettra à Jean-Louis Gasset de reconduire son arrière-garde.

Khazri est arrivé, Cabella peut encore revenir


« On a quelques certitudes basées sur la saison dernière : le bloc-équipe, la défense, le travail et l’état d’esprit, a récapitulé Gasset en conférence de presse. Maintenant, il faut apporter de la folie offensive pour marquer. L’animation offensive, c’est ce qu’il y a de plus difficile à construire dans le foot. » Pour tenter d’y parvenir, l’ancien entraîneur de Montpellier pourra s’appuyer sur Wahbi Khazri. En vue la saison dernière du côté de Rennes (neuf buts, deux passes décisives), le Tunisien peut aussi bien jouer en pointe qu’à un poste de meneur de jeu. Ses prestations seront assurément suivies de très près. Tout comme celles de Rémy Cabella, si toutefois le champion de France 2012 revenait chez les Verts, où il a brillé l’an passé (huit réalisations, six passes décisives). Selon les derniers échos, l’ASSE reste en négociations avec Marseille afin de faire signer l’international français, fermement décidé à retrouver la formation forézienne.

Diony a une revanche à prendre avec Saint-Etienne


En plus de Khazri, le coach stéphanois a enregistré le renfort d’une autre « recrue » en attaque, à savoir Loïs Diony. L’ex-Dijonnais est effectivement de retour à Saint-Etienne, où il était resté muet durant la phase aller l’an dernier avant d’être prêté à Bristol City. L’avant-centre de 25 ans s’est montré plutôt performant pendant la préparation estivale, trouvant le chemin des filets à cinq reprises. « Loïs Diony travaille bien, il sait qu’il a vécu une mauvaise saison mais ça arrive dans une carrière, a assuré Gasset. Il a la chance de pouvoir s’exprimer à nouveau. Il sort d’une très bonne préparation, ses copains sont à fond derrière lui. Wahbi Khazri prend la lumière, donc ça le laissera un peu tranquille. Je pense sincèrement que s’il se met en confiance, il peut être une bonne surprise de notre saison. » Lui ne demande certainement que ça.

Les débuts de Cristiano Ronaldo avec la Juventus se sont soldés par une victoire à l’arraché sur la pelouse du Chievo (2-3, 1ère journée de Serie A). En fin de rencontre, l’attaquant portugais a heurté, malencontreusement, le portier adverse, Stefano Sorrentino, contraignant ce dernier à quitter le terrain sur civière, sonné. L’international lusitanien s’est excusé auprès du gardien de but italien de 39 ans, qui l’avait par ailleurs empêché à au moins trois reprises de marquer pour ses débuts en Italie en compétition officielle. « J’ai reçu un message de Cristiano Ronaldo pour prendre des nouvelles. Il me souhaitait un prompt rétablissement. Merci légende », a posté le Transalpin sur Twitter. Sans rancune.

FC Barcelone : Sergio Roberto ironise sur les buts de Lionel Messi

Lionel Messi a inscrit le 6000ème but du FC Barcelone en Liga. Après la rencontre face à Alavés, Sergi Roberto s'est d'ailleurs amusé de ce record. Grâce à un doublé de Lionel Messi et une réalisation de Philippe Coutinho, les Blaugrana ont pris le dessus sur Alavés (3-0). La Pulga est entré dans l'histoire. En effet, c'est Messi qui a marqué le 6000ème but du Barça en Liga. Ce à quoi a réagi Sergi Roberto après la rencontre…

« Le 7000ème sera difficile à marquer »

Interrogé par Movistar, Sergi Roberto est revenu sur la prestation de Lionel Messi et ce 6000ème but du FC Barcelone en Liga. Le joueur catalan a alors avoué : « Des fois, dans ces matchs, nous devons attendre que Léo fasse ce qu'il sait faire. Le 7000ème sera difficile à marquer, mais… ça fait plaisir de jouer avec lui. Il faut toujours l'histoire ».

Nigéria : le coup de gueule d'Emmanuel Emenike !

Emenike Copyright -AFP
Une rumeur totalement infondée circulait affirmant que l’attaquant nigérian, Emmanuel Emenike, aurait divorcé avec Miss Nigeria 2013 avant d’épouser Miss Nigeria 2014. Mais le Super Eagles n’a jamais été marié ni en couple avec Miss Nigeria 2013, sa seule femme étant Miss Nigeria 2014, Iheoma Nnadi, avec qui il s'est marié en mai dernier. "Vous avez manqué de respect à moi et à ma famille. "Il a divorcé avec Miss Nigeria 2013 et s’est remarié avec celle de 2014" : cette rumeur s’est répandue dans le monde entier. (…) Je ne crie pas, mais je vous donne jusqu’à aujourd’hui pour supprimer ce post", a écrit l'attaquant de Fenerbahçe sur Twitter. https://twitter.com/E29EMENIKE/status/1030820367865208833
ad63be3ac9c7e3b10641605b093c4530...............................