L1 : L'équipe-type de la 1ere journée

Après chaque journée de Ligue 1, nous vous proposons notre équipe-type. Le onze est établi en fonction des notes attribuées par nos journalistes lors de chaque rencontre de championnat. Pour cette première journée, L’OM place trois joueurs.

Gardien de but


Gianluigi Buffon (Paris Saint-Germain) : 7

Buffon a réussi sa première au Parc des Princes. L’Italien a réussi toutes ses relances, n’a concédé aucun but et surtout, il a réussi deux arrêts importants, repoussant une volée de Tchokounté et une tête plongeante dangereuse de son propre défenseur, Thiago Silva.

Défenseurs

Mehmet Zeki Celik (Lille) : 7

La jeune recrue du LOSC a apporté satisfaction à Christophe Galtier. Excellent offensivement, à l’origine de quatre occasions de but, auteur d’une passe décisive pour Lebo Mothiba qui a amené l’égalisation des Dogues, Zeki Celik a aussi fait le job défensivement, réussissant trois tacles et soulageant régulièrement sa charnière.

Boubacar Kamara (Olympique de Marseille) : 7

Kamara a profité des nombreuses absences marseillaises pour se trouver une place de titulaire en défense. Même s’il a parfois un peu manqué d’impact au duel, le jeune joueur formé au club a su rendre une copie très propre. Il notamment réussi 59 de ses 66 passes (89%), remporté deux duels aériens et gagné le ballon à quatre reprises avec des tacles. Il sera, dans les prochaines semaines, un casse-tête pour Rudi Garcia.

Jordan Amavi (Olympique de Marseille) : 7

Amavi a une deuxième partie de saison dernière à faire oublier. Lors de cette première journée, le latéral a retrouvé le niveau qui était le sien à ses débuts avec l’OM. Très actif dans son couloir gauche, l’ancien joueur d’Aston Villa a retrouvé beaucoup d’explosivité, preuve qu’il avait peut-être besoin de souffler pour performer. Il a réussi 100% de ses tacles, n’a pas eu trop déchets dans ses transmissions (84%) et a été récompensé par une passe décisive pour Thauvin en fin de match.

Milieux de terrain


Moussa Doumbia (Stade de Reims) : 7

Doumbia sera-t-il l’une des belles découvertes de Ligue 1 cette saison ? L’international malien a tout fait pour donner du poids à ce postulat. D’entrée, face à Nice, l’ailier a marqué un but qui a offert la victoire aux siens. Ses qualités de percussions ont fait beaucoup de mal à la défense des Aiglons et son replacement a été précieux.

Ibrahima Sissoko (Strasbourg) : 7

Sissoko sait qu’il a la lourde tâche de faire oublier Jean-Eudes Aholou. Il a parfaitement débuté sa mission, à Bordeaux, en s’offrant l’ouverture du score. Dans les airs, l’ancien Brestois a été infranchissable (6 duels remportés sur 6)… et au sol aussi, puisqu’il a gratté cinq ballons dans les pieds de ses adversaires. Il n’a cadré qu’un tir des quatre qu’il a tentés mais on a déjà très envie de le revoir.

Dimitri Payet (Olympique de Marseille) : 8

La blessure qui l’a privé de Mondial n’a rien changé, tant mentalement que techniquement : Payet est toujours le maestro de l’OM. Joueur le plus impressionnant de cette première journée, le capitaine marseillais a inscrit un doublé, tenté six tirs et imposé un rythme très élevé, une heure durant.

Yassine Benzia (Lille) : 8

Benzia s’est-il retrouvé ? Décevant la saison dernière, le meneur du LOSC a parfaitement débuté la saison. Auteur d’une passe décisive pour Nicolas Pépé qui a permis aux Dogues de reprendre l’avantage devant Rennes, l’ancien Lyonnais a manqué de réussite sur l’un des deux tirs qu’il a tentés, trouvant le montant. Mais il a été intéressant dans les phases de transition.

Attaquants


Sada Thioub (Reims) : 7

Son rush maradonesque dans la défense angevine, dès la 4eme minute de jeu, suffit à justifier sa présence dans cette équipe-type. Epoustouflant par son activité et ses qualités techniques, Thioub a rendu une copie quasi parfaite : 96% de passes réussies, 5 dribbles qui ont fait mouche et donc, une ouverture du score dont on se souviendra encore quelques semaines.

Nicolas Pépé (Lille) : 8

Comme son coéquipier Benzia, Pépé est reparti sur de bonnes bases. Buteur puis passeur dans sa position préférentielle, il a donné quelques maux de tête à Ludovic Baal, le latéral rennais. C’est de ce joueur capable de tout faire dont aura besoin le LOSC cette saison.

Bertrand Traoré (Olympique Lyonnas) : 7

Avec le retour à venir de Nabil Fekir, l’une des trois forces offensives de l’OL doit s’attendre à perdre sa place de titulaire. Comme Memphis Depay, Bertrand Traoré a démontré qu’il n’était pas le maillon faible. Auteur de l’ouverture du score, l’attaquant a été le Lyonnais le plus dangereux, puisqu’il a cadré trois tirs et beaucoup provoqué.

Ligue des Champions : Salah qualifie Liverpool en huitièmes

Liverpool a validé son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions en disposant de Naples (1-0) grâce à un but de Mohamed Salah, pour le compte de la 6e journée de la phase de poules. L'Egyptien a marqué l'unique but de la rencontre à la 34e minute suite à un effort individuel. A noter que Sadio Mané a raté plusieurs grosses occasions tandis que Naby Keita est entré en cours du jeu. Liverpool se qualifie derrière le Paris Saint-Germain tandis que Naples de Kalidou Koulibaly se contentera de la Ligue Europa.

Ligue des Champions (Groupe C) : Le PSG qualifié et premier, l'enfer de Belgrade s'est transformé en paradis

Le PSG s'est imposé sans problème sur la pelouse de l'Etoile Rouge de Belgrade ce mardi soir et s'est qualifié pour les 8emes de finale de la Ligue des Champions. Mieux, les Parisiens terminent en tête du groupe C et seront têtes de série.

Le debrief


Ce ne serait pas vraiment le Paris Saint-Germain sans un petit quart d’heure de flottement et sans quelques gouttes de sueur. Mais même s’il a encore cru voir de vieux démons ressurgir en début de deuxième période, force est de constater que le club de la Capitale a fini le travail avec un grand sérieux ce mardi soir à Belgrade. Face à l’Etoile Rouge, rien de l’enfer promis aux Parisiens au Marakana n’a eu lieu. Dans ce stade bouillant où aucune équipe européenne n’avait marqué depuis une réalisation d’Olivier Giroud avec Arsenal en décembre 2017, les hommes de Thomas Tuchel ont su faire trembler les filets adverses à quatre reprises. Et sans quelques grosses occasions ratées, l’addition aurait même pu être plus lourde. Car sans surprise, malgré toute la bonne volonté des Serbes, le PSG a montré qu’il évoluait dans une autre catégorie techniquement parlant.

Si Neymar et Kylian Mbappé se montraient au niveau, le PSG n’avait pas grand-chose à craindre de ce dernier match de poules et, effectivement, les deux stars du champion de France en titre ont joué à leur niveau. Le premier avec constance pendant 90 minutes, et le deuxième sur un courant plus alternatif qui lui a quand même permis d’être impliqué sur trois des quatre buts de son équipe. Toutes les individualités parisiennes n’ont pas été au niveau affiché deux semaines plus tôt contre Liverpool, mais chaque ligne a eu le patron qu’il fallait pour ne pas craquer dans cette atmosphère si particulière où Naples et Liverpool avaient échoué ces dernières semaines. Derrière, Thiago Silva a encore tenu la baraque, et au milieu Marquinhos a été très bon.

Comme pendant que le PSG s’imposait tranquillement à Belgrade, Liverpool battait Naples à Anfield (1-0), le leader du championnat de France se paie même le luxe de terminer en tête du groupe C. Épilogue heureux et un peu inattendu après quatre premières journées qui avaient mises en péril les chances de qualification du club parisien. Comme l’année dernière, Paris sera donc tête de série lors du tirage au sort des 8emes de finale qui aura lieu lundi prochain. Et contrairement à la saison passée, il n’y a pour l’instant pas de gros piège à éviter parmi les deuxièmes de groupe si ce n’est l’Atlético Madrid, qui n’a toutefois pas la carrure du Real Madrid d’il y a un an. Alors oui, la première mission confiée à Thomas Tuchel à son arrivée sur le banc est pleinement réussie.

Le film du match


9eme minute (0-1)
But du PSG ! Lancé sur le côté gauche, Mbappé prend de vitesse Stojkovic et rentre dans la surface. Il lève la tête et voit Cavani seul dans les six mètres. Le ballon arrive jusqu’à l’Uruguayen qui n’a plus qu’à le pousser au fond des filets !

31eme minute
Sur la gauche de la surface, Neymar tente de tromper le gardien serbe d’un tir croisé à ras de terre, mais celui-ci repousse. La défense a du mal à se dégager et le ballon revient dans les pieds de Di Maria. A l’entrée de la surface, l’Argentin envoie un tir enroulé qui vient lécher le poteau gauche de Borjan.

40eme minute (0-2)
But du PSG ! Sur un dégagement de la défense parisienne, Mbappé subtilise le ballon à deux adversaires au milieu du terrain, puis lance Neymar d’une passe cachée. Depuis la gauche de la surface, le Brésilien repique vers l’axe et enchaîne trois feintes de frappe pour éliminer défenseurs et gardien. Il n’a plus qu’à tirer dans le but vide après s’être débarrassé de tout le monde. Trop facile !

42eme minute
La défense de Belgrade n’est plus en place. Les Parisiens en profitent avec un contre rondement mené : Di Maria lance Mbappé qui prend de la vitesse et pénètre seul dans la surface par la gauche. Mais il rate son tir et envoie le ballon dans le petit filet.

54eme minute
Depuis la droite, Stojkovic envoie un bon centre dans la surface. Kimpembe n’intervient pas et laisse Ben Mohamed placer sa tête. Buffon est battu mais la tentative du Comorien fuit le cadre de quelques centimètres.

55eme minute
Buffon rate sa sortie au devant de Simic sur la droite de la surface. Le centre en retrait du Serbe trouve Ben Mohamed qui n’a plus qu’à conclure, mais Bernat arrive à toute vitesse et dégage le danger in-extremis.

56eme minute (1-2)
But de l’Etoile Rouge ! A force de subir, le PSG est sanctionné. Sur un centre venu de la gauche, Thiago Silva écarte le danger d’une tête vers l’arrière. Mais au deuxième poteau, Gobeljic reprend de volée et profite du placement approximatif de Buffon pour réduire l’écart !

62eme minute
Plein axe, Di Maria temporise jusqu’à ce que la porte s’ouvre sur la droite de la surface avec la bonne montée de Kehrer. L’Allemand tente sa chance d’un tir croisé mais Borjan est sur la trajectoire et repousse des jambes.

74eme minute (1-3)
But du PSG ! Di Maria envoie un long coup-franc en direction du deuxième poteau. A la réception, Marquinhos prend le dessus sur Causic dans les airs et place une tête croisée hors de portée de Borjan.

90eme minute (1-4)
But du PSG ! Neymar se défait d’un adversaire plein axe puis lance Mbappé à la limite du hors-jeu sur le côté droit. L’attaquant parisien contrôle puis enchaîne avec un tir croisé qui fait mouche.

Tops et flops


Top
TOP 3

De retour de blessure, NEYMAR n’était peut-être pas à 100%, mais c’était largement suffisant pour faire la différence à Belgrade. Auteur du deuxième but parisien, l’ancien Barcelonais s’est aussi beaucoup promené entre les lignes et a donné de très bons ballons, à l'image du dernier but qu'il offre à Mbappé.

MARQUINHOS a mis le PSG à l’abri en marquant le troisième but de son équipe à un quart d’heure de la fin d’une tête rageuse. Mais avant de trouver le chemin des filets, le Brésilien a été précieux devant la défense en interrompant toutes les tentatives de contre-attaques adverses en première période.

Kylian MBAPPE n’a pas eu la même constance que Neymar, avec une deuxième période longtemps difficile notamment. Mais sur la globalité du match, l’attaquant parisien se retrouve impliqué sur trois des quatre buts de son équipe, dont le dernier qu’il marque lui-même.

Flop
FLOP 3

Le positionnement très offensif de Gobeljic a eu pour conséquence de laisser Filip STOJKOVIC livré à lui-même sur la droite de la défense. Plusieurs fois, le capitaine de l’Etoile Rouge a dû se coltiner Neymar et surtout Mbappé, avec lequel il ne pouvait pas rivaliser en vitesse.

Héros contre Liverpool avec un doublé, Milan PAVKOV n’a pas réédité sa performance contre Paris. Très, très discret en attaque, l’avant-centre de l’Etoile Rouge a surtout mis des coups. Son entraîneur l’a sorti peu après l’heure de jeu.

Gianluigi BUFFON n’a pas été très inspiré ce mardi soir. Sur le seul but adverse, son positionnement laisse à désirer autant que la fermeté de sa main. Surtout que cette petite erreur intervenait alors juste après une sortie complètement ratée qui aurait pu permettre à Ben Mohamed de marquer.

Monsieur l’arbitre au rapport


Une main de Degenek dans la surface en début de match aurait pu permettre à Paris d'obtenir un penalty. Après quelques cartons sortis facilement en première période, M.Collum s'est un peu calmé.

La feuille de match


LIGUE DES CHAMPIONS (Groupe C) / ETOILE ROUGE – PSG : 1-4


Stade Marakana (55 000 spectateurs)
Temps pluvieux – Pelouse en bon état
Arbitre : M.Collum (5)

Buts : Gobeljic (56eme) pour l’Etoile Rouge - Cavani (9eme), Neymar (40eme), Marquinhos (74eme) et Mbappé (90eme) pour le PSG

Avertissements : Borjan (10eme), Pavkov (28eme), Stojkovic (78eme) et Gobeljic (86eme) pour l’Etoile Rouge – Kehrer (29eme) et Bernat (62eme) pour le PSG

Lille
Etoile Rouge
Borjan (5) – Gobeljic (5), F.Stojkovic (cap) (3), Degenek (4), Rodic (4) – Jovancic (4), Causic (4) – Ben Nabouhane (5), Marin (5), V.Simic (4) puis Emecilio (72eme) – Pavkov (3) puis Boakye (72eme)

N'ont pas participé : Z.Popovich (g), Jovicic, Babic, Joveljic, Jevtovic
Entraîneur : V.Milojevic

PSG
PSG
Buffon (4) – Kehrer (5), Thiago Silva (cap) (6), Kimpembe (4), Bernat (6) – Di Maria (6) puis Draxler (87eme), Marquinhos (7), Verratti (6) puis Rabiot (83eme), Neymar (7) - Mbappé (7), Cavani (6)

N'ont pas participé : Areola (g), Meunier, D.Alves, Choupo-Moting, M.Diaby
Entraîneur : T.Tuchel

Ligue des Champions : Feghouli buteur, Galatasaray en Ligue Europa

Sofiane Feghouli Copyright -AFP
Titulaire pour la première fois cette saison en Ligue des Champions, Sofiane Feghouli a fourni une belle prestation, face à Porto de Yacine Brahimi qui est resté sur le banc tout le long du match. L'international Algérien a marqué sur penalty pour réduire l'écart à (2-1) peu avant la pause. Mais il a touché la barre transversale d'Iker Casillas à la 65e minute, ratant un deuxième penalty alors que son équipe était menée (3-2). C'est le score final qui condamne le Galatasaray à jouer la Ligue Europa, en terminant troisième de la poule. Les Turcs joueront la C3 puisque, même s’ils ont perdu contre le FC Porto sur le score de trois buts à deux, les Russes n’ont pas réussi à faire mieux que s’incliner sur la pelouse de Schalke 04 (0-1) dans le temps additionnel sur un but de Schöpf (90e +1). Le Lokomotiv est éliminé de toute compétition européenne.

Zlatan Ibrahimovic (La Galaxy) va être augmenté

Zlatan Ibrahimovic va bien parapher un nouveau bail avec le Los Angeles Galaxy, avec à la clé une revalorisation salariale en passant au statut de Designated Player, qui lui permettra de ne pas être soumis au salary-cap.
Zlatan Ibrahimovic va obtenir gain de cause au Los Angeles Galaxy. L’attaquant suédois avait donné sa priorité à la franchise californienne, à condition de signer un nouveau contrat aux émoluments plus en phase avec son rendement lors de sa première saison en Major League Soccer (22 buts et 10 passes décisives). The Athletic a révélé ce mardi que ce sera prochainement chose faite. Ibrahimovic était déjà sous contrat pour 2019. Mais il va passer au statut de « Designated Player » qui offrira la possibilité à ses dirigeants de lui offrir une substantielle revalorisation salariale par rapport au 1,5 millions d’euros qu’il touchait cette année. En effet, les « Designated Players », qui peuvent être trois maximum par franchise de MLS, ne sont pas soumis au salary-cap. En intégrant ce régime spécial, Ibrahimovic obligera le Galaxy à enlever l’un des trois qui en bénéficiaient cette de la liste : Giovani Dos Santos, Jonathan Dos Santos ou Romain Alessandrini, dont l’avenir aux Etats-Unis pourrait ainsi s’inscrire en pointillés, malgré 11 buts et 9 passes décisives en 2018.


Pas de retour au Milan AC


Ibrahimovic s’était servi ces derniers jours de l’intérêt prononcé du Milan AC, qui souhaitait le faire revenir en Europe dans le cadre d’un bail de six mois avec une option pour une saison supplémentaire en cas de Ligue des Champions, pour mettre la pression sur ses dirigeants. Mais Leonardo avait avoué dimanche qu’un « come-back » chez les Rossoneri d’Ibra, qu’il avait fait venir au PSG en 2012, ne se concrétiserait pas : « Nous avons pensé à son possible retour, et lui aussi y a pensé, avait soufflé le directeur sportif milanais au micro de Sky Sport Italia. Mais il a choisi d’honorer sa parole et de rester en MLS. Il a toujours dit dès le départ que si le club remplissait ses conditions, il resterait. » Ce devrait bientôt être acté.

A voir aussi :
>>> Toute l'actu du Mercato
>>> Zlatan Ibrahimovic (LA Galaxy), les raisons de son retour manqué à Milan

Ligue des Champions - Monaco / Thierry Henry : « Vite récupérer pour passer à Lyon »

Battu par Dortmund ce mardi (0-2), Monaco termine dernier de son groupe de Ligue des Champions, avec un point au compteur. Après le match, Thierry Henry a annoncé avoir déjà mis le cap sur le déplacement à Lyon, prévu dimanche prochain (13h00).
Le calvaire a pris fin pour Monaco. Dans le dur tout au long de sa campagne de Ligue des Champions, l'ASM s'est inclinée face à Dortmund à Louis-II (0-2). L'enjeu était mineur pour le club de la Principauté, qui n'avait plus rien à espérer. Thierry Henry, lui, a déjà mis le cap sur le prochain match qui attend les siens : un déplacement à Lyon, dimanche (13h00). « Dortmund nous a donné un vrai challenge, on sait pourquoi cette équipe est première au classement, a relevé l'entraîneur monégasque après la rencontre. Tout le monde sait ce qu’il a à faire, les joueurs sont habitués à gagner, donc ça fonctionne. Il faut vite récupérer pour passer à Lyon et redresser la barre en championnat. Il faut vivre au jour le jour et faire avec les joueurs qui seront là pour les deux derniers matches de championnat. (...) A l’heure actuelle, c’est toujours mieux d’avoir une semaine pleine, on verra dans le futur si le fait de quitter la Ligue des Champions ce soir peut avoir un aspect bénéfique. »

0dd0fffafb24400568cad0f45f1f7dea''''''''''''''''''''