L1-L2 - Barrage retour : Le maintien sans la fête pour Toulouse contre l’AC Ajaccio

Au bout d’un match d’un ennui infini, Toulouse a validé son maintien en L1 en gérant son avantage sur l’AC Ajaccio avant de s’offrir la victoire dans les dernières minutes en barrage retour (1-0). L’essentiel est assuré pour le TFC, sans euphorie pour autant.

Le debrief

Maintien pluvieux, maintien heureux. Sous le déluge qui s’est abattu sans discontinuer sur le Stadium ce dimanche soir, Toulouse a assuré son maintien en L1. Le TFC a confirmé sa victoire du match aller (0-3) en s’imposant en toute fin de match lors du barrage retour contre l’AC Ajaccio (1-0), malgré une prestation indigente et une soirée encore soporifique. L’essentiel pour les Violets, c’est qu’ils seront bien présents dans l’élite au coup d’envoi de la prochaine saison. Mais que l’accouchement fut compliqué, à l’image d’une saison où tout se sera révélé difficile pour les hommes de Mickaël Debève, qui pourra s’enorgueillir d’avoir rempli la mission qui était la sienne à son arrivée comme entraîneur principal en janvier. Pendant l’avant-match, les Toulousains avaient fait part de leur envie de communier avec leurs supporters et de profiter de leur large succès de la première manche pour lâcher les chevaux. Peine perdue à tous les niveaux.

En effet, quatre associations de supporters avaient décidé de boycotter à nouveau la rencontre et leur absence a donné à l’ambiance un air morne, très loin de celle qui doit animer un barrage retour pour l’accession en L1. Des sifflets sont même descendus à maintes reprises des travées, pour souligner la pauvreté du jeu proposé ou pour « saluer » les sorties d’Ola Toivonen et Giannelli Imbula. Il faut dire que les Toulousains ont produit un nouveau match insipide, avec un énorme déchet technique et une incapacité à mettre du rythme. Heureusement pour eux qu’Ajaccio était incapable de s’engouffrer dans la faille, avec son équipe diminuée et ses limites criantes dans le secteur offensif, bien trop faible pour faire trembler les Violets, qui ont toutefois haussé légèrement le tempo en seconde période. Au bout du compte, ils n’auront qu’à retenir le résultat, c’est-à-dire le maintien qui pérennise leur club dans l’élite. Mais il est impératif de vite se tourner la suite, pour trouver les remèdes aux maux observés toute la saison.

Le film du match

18eme minute
Après une séquence chaude dans la surface ajacienne, avec Sanogo et Toivonen pour semer le trouble, Sainati dégage comme il peut. Le ballon revient sur Moubandje, qui envoie une frappe flottante. Elle file à côté au dernier moment, ais R.Mandanda assure le coup en déviant en corner.

38eme minute
Les Ajacciens combinent bien sur la droite, avec au depart une touche d’Hergault et une déviation de Laci pour lancer Maazou. Le Nigérien adresse un bon centre tendu que Nouri reprend aux dix mètres. Ça manque de conviction pour inquiéter Lafont, facilement sur la trajectoire.

44eme minute
Coup-franc pour Toulouse suite à une faute évidente de Vialla sur Amian. Excentré sur la droite, Gradel prend sa chance dans une position a priori plus simple pour un gauche et enroule au-dessus du mur. Le ballon finit dans le petit filet extérieur, après avoir été accompagné par R.Mandanda.

58eme minute
Contre éclair mené par les Toulousains avec une récupération d’Imbula et une ouverture rapide vers Gradel. L’attaquant ivoirien s’avance jusque dans la surface de réparation, fixe Sainati et prend sa chance du gauche dans un angle fermé. R.Mandanda repousse sur Sanogo, qui glisse au moment de tirer. Somalia décale finalement Durmaz, qui bute à son tour sur le gardien ajaccien.

72eme minute
Long coup-franc de Cavalli directement dans la surface toulousaine. A la tombée de ce ballon en cloche, Lafont se gêne avec Blin et manque son dégagement. Sainati en profite pour tenter un retourné vers le but vide. Mais sa tentative atterrit sur la barre du TFC.

88eme minute (1-0)
Corner rapidement joué par Jean sur le côté droit. Il sert Durmaz, oublié par la défense ajaccienne. L’international suédois se joue de Tramoni et enchaîne sur une frappe puissante dans un angle fermé. Elle se loge dans la lucarne au premier poteau de R.Mandanda, pas assez autoritaire.

Tops et flops

Top
TOP 3

Autant R.MANDANDA n’avait pas dégagé une grande assurance lors de son entrée lors du barrage aller, autant le gardien de l’AC Ajaccio a cette fois rendu une belle copie. Des arrêts précieux, dont une double parade spectaculaire à l’heure de jeu, et une excellente lecture du jeu. Un vrai match-référence dans la saison de la doublure de Leca.

Si les Toulousains n’ont globalement pas montré leur meilleur visage ce dimanche, I.SANGARE a fait son match dans l’entrejeu. Il a apporté son volume à la récupération en sentinelle et n’a pas hésité non plus à se projeter vers l’avant pour mettre son équipe dans le bon sens. Le garant de l’équilibre du TFC.

A l’image de sa saison, HERGAULT a encore réalisé un match propre dans son couloir. Il s’est montré souvent intraitable sur les duels, notamment face à Gradel, et n’a pas hésité à amener le surnombre par moments sur son côté. Un vrai latéral capable d’apporter aussi offensivement que défensivement.

Flop
FLOP 3

Une sale soirée pour SANOGO. Visiblement mal cramponné, l’attaquant du TFC a multiplié les glissades, ce qui lui a coûté plusieurs occasions de but. Il a affiché un énorme déchet dans tout ce qu’il a tenté, se compliquant trop la vie et allant même jusqu’à gêner deux fois Toivonen, et n’a pas réellement pesé sur la défense ajaccienne. Un jour sans pour l’une des bonnes surprises de la saison toulousaine.

Comme au match aller, le secteur offensif d’Ajaccio a affiché son impuissance. Orphelin de Gimbert, il y a toujours manqué de la justesse dans le dernier geste, ou l’avant-dernier geste, à l’image de nombreux centres qui n’ont pas trouvé de destinataire. Un déficit technique et de créativité qui a rendu caduc tout espoir de renverser la vapeur.

TOIVONEN n’avait pas débuté un match de championnat en 2018, il était titulaire dans un rôle inhabituel de relayeur. Il n’y a pas existé, hormis sur deux-trois gestes techniques. Il ne s’est jamais inclus dans le collectif toulousain et était un poids mort pour son équipe. Vite remplacé par un Durmaz bien plus dynamique, même s’il n’était pas aussi virevoltant que mercredi.

Monsieur l’arbitre au rapport

Une soirée tranquille pour Benoît Bastien, tant jamais le match n’a donné le sentiment de pouvoir basculer. Rien à signaler.

La feuille de match

Barrage L1-L2 (Match retour) : TOULOUSE – AC AJACCIO : 1-0

Stadium (24 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux – Pelouse bonne
Arbitre : M.Bastien (5)

But : Durmaz (88eme) pour Toulouse

Avertissements : Vialla (43eme) et Boé-Kane (84eme) pour l’AC Ajaccio

Expulsion : Aucune

Toulouse
Toulouse
Lafont (5) – Amian (6), I.Diop (cap) (5), Jullien (5), Moubandje (5) – Toivonen (4) puis Durmaz (56eme), I.Sangaré (6), Imbula (5) puis Blin (65eme) – Somalia (5) puis Jean (86eme), Sanogo (3), Gradel (5)

N’ont pas participé : Goicoechea (g), Yago, S.Fortes, I.Sylla
Entraîneur : M.Debève

AC Ajaccio
AC Ajaccio
R.Mandanda (6) – Hergault (6), Sainati (5), Avinel (5), Cabit (5) – Boé-Kane (5), Ab.Keita (6) – Maazou (4) puis L.Pierre (79eme), Laci (4) puis Cavalli (60eme), Vialla (4) puis Tramoni (54eme) – Nouri (cap) (4)

N’ont pas participé : Sollacaro (g), A.Marin, K.Lejeune
Entraîneur : O.Pantaloni

Argentine : Après Messi, deux joueurs pourraient quitter l'Albiceleste

Selon Radio La Red, Ángel Dí María et Nicola Otamendi auraient demandé au sélectionneur intérimaire de ne pas les convoquer pour les prochains rendez-vous de l'Argentine. Le sélectionneur provisoire de l'Argentine, Lionel Scaloni, devrait faire face à d'autres abandons après Lionel Messi qui aurait fait savoir son intention de mettre en pause sa carrière internationale. Le média indique que cet abandon se voudrait donc temporaire. Di María et Otamendi, tous les deux dans leur trentaine et avec encore quelques belles années de football devant eux, que ce soit en sélection ou dans leurs clubs actuels (PSG et City respectivement). L'Argentine se prépare pour la prochaine échéance qui est la Copa America 2019 pour faire oublier la déception de la Coupe du Monde 2018.

Samuel Eto'o désigne le vainqueur du prochain ballon d'or

Samuel Eto'o Copyright -AFP
Fraîchement débarqué chez Qatar Sports, Samuel Eto'o a livré quelques jours avant une interview à nos confrères de RFI, dans laquelle il a abordé plusieurs sujets, dont le ballon d'or. Pour le Camerounais, son choix est on ne peut plus clair. Il aimerait voir le jeune prodige, Kylian Mbappé, remporter le ballon d'or, et interrompre ainsi le règne de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Rappelons que Samuel Eto'o n'a jamais remporté le ballon d'or, mais fut souvent bien placé. Le seul et unique africain à avoir gagné ce titre est George Weah.

Paris Saint-Germain : Berchiche envoie Neymar au Real

Neymar Copyright -Via Twitter @PSG_Inside
L'ancien pensionnaire du Paris Saint-Germain, Yuri Berchiche, revenu cet été dans son Pays basque natal, à Bilbao, voit Neymar revenir en Liga. L'arrière gauche espagnol de 28 ans a signé un contrat de quatre ans avec l'Athletic Bilbao cet été pour une somme moyennant 24 millions d'euros. Les confrères espagnols de la radio Cadena SER en ont profité jeudi pour l'interroger sur le "Ney", son désormais ancien coéquipier du PSG, et ses envies d'ailleurs. "Je le vois revenir en Liga. Mais plus en blanc qu'en bleu et grenat, bien qu'il était très heureux du côté du FC Barcelone (l'ex-club de la superstar brésilienne, de 2013 à 2017, ndlr). La Liga l'aime et il aime la Liga. Je le sais parce que j'ai parlé avec lui, je le connais, on a de très bonnes relations. C'est une très bonne personne. S'il vient à Madrid je lui souhaiterai le meilleur", a-t-il lâché.

José Mourinho à Paul Pogba: "Si tu veux partir, demande le transfert"

Paul Pogba Copyright -AFP
A quelques jours de la fin du Mercato, rien ne va plus entre José Mourinho, et son joueur Paul Pogba, qui ne semble plus vouloir jouer à Manchester United. Buteur lors de la première journée face à Leicester, le néo champion du monde avait lâché une déclaration qui a fâché son coach, comme les fans des Red Devils "Vous devez savoir une chose. Quand un joueur aligné est heureux, il est toujours plus à l’aise sur le terrain que lorsqu’il ne l’est pas, c’est tout ce que je dis. Je suis le même Paul Pogba qu’à la Coupe du Monde. C’est une équipe différente, évidemment. J’aime toujours le football et donner le maximum. Quand tu es à l’aise, quant tout le monde se fait confiance et ça se passe bien dans la tête, c’est plus facile. Si tu n’est pas heureux en faisant ce que tu fais, il n’y a aucun intérêt à le faire, pas vrai ? L’intérêt c’est de le faire parce que tu aimes ça. Il y a des choses que je ne peux pas dire, ou je serai sanctionné." José Mourinho, peu emballé par les propose de Pogba, aurait ouvert la porte à ce dernier pour quitter Old Trafford, en lui proposant de demander un "transfert request", affime le journal espagnol El Mundo Deportivo. Le Portugais aurait lancé à Paul Pogba "Si tu veux partir, demande le transfert". De quoi raviver le transfert du français au FC Barcelone dans les prochains jours... Affaire à suivre!

Grèce - Olympiacos Le Pirée : Ahmed Hassan « Koka » (Braga) débarque en prêt

Ahmed Hassan « Koka », l'attaquant international égyptien, rejoint l'Olympiacos Le Pirée en prêt pour une saison.
Après trois saisons dans l'élite portugaise, Ahmed Hassan « Koka » change d'air. L'attaquant international égyptien du Sporting Braga a été prêté pour une saison à l'Olympiacos Le Pirée (L1 grecque). Auteur de 41 buts en 123 matchs de Liga NOS, le joueur de 25 ans y retrouvera Pedro Martins, qui l'entraîna déjà à Rio Ave.
9a0ec449cecc1ba952be5470deed0cd39999999999