L1-L2 - Barrage retour : Le maintien sans la fête pour Toulouse contre l’AC Ajaccio

Au bout d’un match d’un ennui infini, Toulouse a validé son maintien en L1 en gérant son avantage sur l’AC Ajaccio avant de s’offrir la victoire dans les dernières minutes en barrage retour (1-0). L’essentiel est assuré pour le TFC, sans euphorie pour autant.

Le debrief


Maintien pluvieux, maintien heureux. Sous le déluge qui s’est abattu sans discontinuer sur le Stadium ce dimanche soir, Toulouse a assuré son maintien en L1. Le TFC a confirmé sa victoire du match aller (0-3) en s’imposant en toute fin de match lors du barrage retour contre l’AC Ajaccio (1-0), malgré une prestation indigente et une soirée encore soporifique. L’essentiel pour les Violets, c’est qu’ils seront bien présents dans l’élite au coup d’envoi de la prochaine saison. Mais que l’accouchement fut compliqué, à l’image d’une saison où tout se sera révélé difficile pour les hommes de Mickaël Debève, qui pourra s’enorgueillir d’avoir rempli la mission qui était la sienne à son arrivée comme entraîneur principal en janvier. Pendant l’avant-match, les Toulousains avaient fait part de leur envie de communier avec leurs supporters et de profiter de leur large succès de la première manche pour lâcher les chevaux. Peine perdue à tous les niveaux.

En effet, quatre associations de supporters avaient décidé de boycotter à nouveau la rencontre et leur absence a donné à l’ambiance un air morne, très loin de celle qui doit animer un barrage retour pour l’accession en L1. Des sifflets sont même descendus à maintes reprises des travées, pour souligner la pauvreté du jeu proposé ou pour « saluer » les sorties d’Ola Toivonen et Giannelli Imbula. Il faut dire que les Toulousains ont produit un nouveau match insipide, avec un énorme déchet technique et une incapacité à mettre du rythme. Heureusement pour eux qu’Ajaccio était incapable de s’engouffrer dans la faille, avec son équipe diminuée et ses limites criantes dans le secteur offensif, bien trop faible pour faire trembler les Violets, qui ont toutefois haussé légèrement le tempo en seconde période. Au bout du compte, ils n’auront qu’à retenir le résultat, c’est-à-dire le maintien qui pérennise leur club dans l’élite. Mais il est impératif de vite se tourner la suite, pour trouver les remèdes aux maux observés toute la saison.

Le film du match


18eme minute
Après une séquence chaude dans la surface ajacienne, avec Sanogo et Toivonen pour semer le trouble, Sainati dégage comme il peut. Le ballon revient sur Moubandje, qui envoie une frappe flottante. Elle file à côté au dernier moment, ais R.Mandanda assure le coup en déviant en corner.

38eme minute
Les Ajacciens combinent bien sur la droite, avec au depart une touche d’Hergault et une déviation de Laci pour lancer Maazou. Le Nigérien adresse un bon centre tendu que Nouri reprend aux dix mètres. Ça manque de conviction pour inquiéter Lafont, facilement sur la trajectoire.

44eme minute
Coup-franc pour Toulouse suite à une faute évidente de Vialla sur Amian. Excentré sur la droite, Gradel prend sa chance dans une position a priori plus simple pour un gauche et enroule au-dessus du mur. Le ballon finit dans le petit filet extérieur, après avoir été accompagné par R.Mandanda.

58eme minute
Contre éclair mené par les Toulousains avec une récupération d’Imbula et une ouverture rapide vers Gradel. L’attaquant ivoirien s’avance jusque dans la surface de réparation, fixe Sainati et prend sa chance du gauche dans un angle fermé. R.Mandanda repousse sur Sanogo, qui glisse au moment de tirer. Somalia décale finalement Durmaz, qui bute à son tour sur le gardien ajaccien.

72eme minute
Long coup-franc de Cavalli directement dans la surface toulousaine. A la tombée de ce ballon en cloche, Lafont se gêne avec Blin et manque son dégagement. Sainati en profite pour tenter un retourné vers le but vide. Mais sa tentative atterrit sur la barre du TFC.

88eme minute (1-0)
Corner rapidement joué par Jean sur le côté droit. Il sert Durmaz, oublié par la défense ajaccienne. L’international suédois se joue de Tramoni et enchaîne sur une frappe puissante dans un angle fermé. Elle se loge dans la lucarne au premier poteau de R.Mandanda, pas assez autoritaire.

Tops et flops


Top
TOP 3

Autant R.MANDANDA n’avait pas dégagé une grande assurance lors de son entrée lors du barrage aller, autant le gardien de l’AC Ajaccio a cette fois rendu une belle copie. Des arrêts précieux, dont une double parade spectaculaire à l’heure de jeu, et une excellente lecture du jeu. Un vrai match-référence dans la saison de la doublure de Leca.

Si les Toulousains n’ont globalement pas montré leur meilleur visage ce dimanche, I.SANGARE a fait son match dans l’entrejeu. Il a apporté son volume à la récupération en sentinelle et n’a pas hésité non plus à se projeter vers l’avant pour mettre son équipe dans le bon sens. Le garant de l’équilibre du TFC.

A l’image de sa saison, HERGAULT a encore réalisé un match propre dans son couloir. Il s’est montré souvent intraitable sur les duels, notamment face à Gradel, et n’a pas hésité à amener le surnombre par moments sur son côté. Un vrai latéral capable d’apporter aussi offensivement que défensivement.

Flop
FLOP 3

Une sale soirée pour SANOGO. Visiblement mal cramponné, l’attaquant du TFC a multiplié les glissades, ce qui lui a coûté plusieurs occasions de but. Il a affiché un énorme déchet dans tout ce qu’il a tenté, se compliquant trop la vie et allant même jusqu’à gêner deux fois Toivonen, et n’a pas réellement pesé sur la défense ajaccienne. Un jour sans pour l’une des bonnes surprises de la saison toulousaine.

Comme au match aller, le secteur offensif d’Ajaccio a affiché son impuissance. Orphelin de Gimbert, il y a toujours manqué de la justesse dans le dernier geste, ou l’avant-dernier geste, à l’image de nombreux centres qui n’ont pas trouvé de destinataire. Un déficit technique et de créativité qui a rendu caduc tout espoir de renverser la vapeur.

TOIVONEN n’avait pas débuté un match de championnat en 2018, il était titulaire dans un rôle inhabituel de relayeur. Il n’y a pas existé, hormis sur deux-trois gestes techniques. Il ne s’est jamais inclus dans le collectif toulousain et était un poids mort pour son équipe. Vite remplacé par un Durmaz bien plus dynamique, même s’il n’était pas aussi virevoltant que mercredi.

Monsieur l’arbitre au rapport


Une soirée tranquille pour Benoît Bastien, tant jamais le match n’a donné le sentiment de pouvoir basculer. Rien à signaler.

La feuille de match


Barrage L1-L2 (Match retour) : TOULOUSE – AC AJACCIO : 1-0


Stadium (24 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux – Pelouse bonne
Arbitre : M.Bastien (5)

But : Durmaz (88eme) pour Toulouse

Avertissements : Vialla (43eme) et Boé-Kane (84eme) pour l’AC Ajaccio

Expulsion : Aucune

Toulouse
Toulouse
Lafont (5) – Amian (6), I.Diop (cap) (5), Jullien (5), Moubandje (5) – Toivonen (4) puis Durmaz (56eme), I.Sangaré (6), Imbula (5) puis Blin (65eme) - Somalia (5) puis Jean (86eme), Sanogo (3), Gradel (5)

N'ont pas participé : Goicoechea (g), Yago, S.Fortes, I.Sylla
Entraîneur : M.Debève

AC Ajaccio
AC Ajaccio
R.Mandanda (6) – Hergault (6), Sainati (5), Avinel (5), Cabit (5) – Boé-Kane (5), Ab.Keita (6) - Maazou (4) puis L.Pierre (79eme), Laci (4) puis Cavalli (60eme), Vialla (4) puis Tramoni (54eme) – Nouri (cap) (4)

N'ont pas participé : Sollacaro (g), A.Marin, K.Lejeune
Entraîneur : O.Pantaloni

Kevin-Prince Boateng rejoint le FC Barcelone (officiel)

Révélée par Sky Italia ce lundi après-midi, l’arrivée de Kevin-Prince Boateng (31 ans) a été officialisée par le FC Barcelone en soirée.
C’est le transfert surprise de ce Mercato hivernal. A la recherche d’un nouvel attaquant pour jouer les doublures derrière Luis Suarez suite au départ de Munir El-Haddadi à Séville, le FC Barcelone a jeté son dévolu sur Kevin-Prince Boateng. Ce dernier est prêté jusqu’à la fin de la saison par Sassuolo jusqu’à la fin de la saison, avec une option d’achat de 8 millions d’euros, comme révélé par le club catalan lui-même sur son site Internet. L’ancien Milanais sera présenté sur la pelouse du Camp Nou mardi à la mi-journée, avant une conférence de presse pour dévoiler les motivations du Barça dans ce recrutement que personne n’avait vu venir.

En Italie depuis l'été dernier


Le leader de la Liga le présente en tout cas comme « un joueur qui saura vite s’adapter » à sa nouvelle équipe, capable d’apporter son « expérience » et sa « polyvalence ». Il n’empêche qu’à 31 ans, l’international ghanéen n’est clairement plus dans la meilleure période de sa carrière. Révélé en Allemagne au milieu des années 2000, Boateng a enchaîné les pépins physiques ces dernières années et a logiquement reculé sur l’échiquier européen, passant de Tottenham et Milan à des clubs de seconde zone comme Las Palmas, Francfort et dernièrement Sassuolo, où il évolue depuis l’été dernier.

Guingamp : Gourvennec tend la main à Benezet

Meilleur joueur de Guingamp avant le renvoi d’Antoine Kombouaré en novembre, Nicolas Benezet a vu son temps de jeu descendre en flèche depuis l’arrivée sur le banc de Jocelyn Gourvennec.
Apparu à quatre reprises seulement sous les ordres de l’ancien coach bordelais, le milieu de terrain de 27 ans est même écarté du groupe professionnel depuis le début de l’année. Caen s’intéresse à son profil, mais un départ n’est pas inéluctable qu’on pouvait le penser. C’est le message qu’a fait passer Jocelyn Gourvennec en conférence de presse lundi, après une rencontre avec l’intéressé plus tôt dans la journée. « Je voulais le voir et faire le point parce que je ne suis pas pleinement satisfait de ce qu’il fait. On s’est expliqué. A lui, à présent de monter plus de choses, et de se remettre dans le bon sens », a expliqué l’entraîneur guingampais. Nicolas Benezet n’a pas été retenu dans le groupe pour le déplacement à Nancy en Coupe de France mardi (18h30), mais la porte ne lui est pas fermée, assure son coach. « Ça dépend de lui. Je n’ai pas changé de discours vis-à-vis du groupe, ni vis-à-vis de l’environnement. Le plus important, c’est le club. Je m’appuie sur les joueurs qui n’ont pas d’états d’âme et qui se donnent. Si Nico n’est pas dans le groupe depuis un moment, c’est qu’il y a des raisons. Je ne suis pas débile au point de me passer d’un joueur qui peut apporter quelque chose à l’équipe. Mais s’il ne montre pas plus, il ne jouera pas plus. C’est aussi simple que ça. »

Lens : Arrivée d'un défenseur de L1

Le défenseur toulousain Steven Fortes va rejoindre Lens en prêt pour la deuxième partie de saison.
Peu utilisé à Toulouse cette saison (3 apparitions en Ligue 1), et ce en dépit de nombreuses absences en défense centrale ces dernières semaines, Steven Fortes va aller chercher du temps de jeu ailleurs. Le défenseur de 26 ans va être prêté à Lens pour la deuxième partie de saison, sous réserve de la visite médicale que le joueur passera dans les prochaines heures. Pour l’ancien Havrais, il s’agit d’un retour en Ligue 2, un an et demi après son départ de Normandie.

Lyon : Lopes raconte sa métamorphose

Souvent critiqué pour son comportement sur le terrain depuis ses débuts professionnels, Anthony Lopes s’est assagi cette saison. Au lendemain de sa performance XXL à Saint-Etienne, le gardien de Lyon a évoqué ce changement d’attitude sur les antennes de RMC.
Ces deux dernières années, Anthony Lopes aurait pu faire parler de lui uniquement pour ses très bonnes prestations dans le but de l’Olympique Lyonnais. Au lieu de cela, le gardien portugais a souvent dû composer avec une image de perturbateur sur les terrains de Ligue 1. Il faut dire que le portier lyonnais s’est souvent retrouvé directement impliqué dans des incidents, comme avant le match (finalement reporté) à Bastia 2016-17, lors du déplacement européen sur la pelouse d’Everton il y a un an, ou à l’occasion de la bagarre générale à la fin du match contre Marseille en mars dernier. Pas toujours responsable, mais trop fréquemment présent au mauvais endroit au mauvais moment, le portier de l’OL se fait plus discret cette saison.

Un déclic au Vélodrome


Un changement qu’il a évoqué au micro de RMC lundi, au lendemain de la victoire de Lyon à Saint-Etienne (1-2). « Avant, je gaspillais mon énergie sur des bêtises. Cela me privait par moment de faire les bons arrêts, d’être performant ou serein dans mon jeu. Ça a été un gros travail, surtout après Marseille. J’en ai eu plein sur le dos. Ça m’a permis de me remettre en question. (…) L’homme que l’on voit aujourd’hui est l’homme que je suis dans la vie de tous les jours. Je suis toujours à fond dans tout ce que j’entreprends. Les personnes qui me connaissent savent que je suis une personne sympathique », a déclaré Anthony Lopes.


A Saint-Etienne, un record d’arrêts depuis 2015


Une attitude différente qui correspond aussi à la prise de fonction de Grégory Coupet au poste d’entraîneur des gardiens. Et Lopes enchaîne les prestations de très haut niveau dans le but de l’OL en 2018-19. A Geoffroy-Guichard dimanche, il a été le grand artisan du succès lyonnais dans le derby, en réalisant plusieurs arrêts décisifs. Au total, sept arrêts, son meilleur total dans un match de Ligue 1 depuis le 15 mars 2015 à Marseille. Voilà aussi pourquoi le club rhodanien songe déjà à prolonger Anthony Lopes, dont le contrat court jusqu’en 2020. « C’est un formidable négociateur comme un formidable gardien. Il vaut mieux prendre son temps. J’ai la conviction que ça se terminera bien », a indiqué Jean-Michel Aulas dimanche soir.

Boateng, Kodjia, Balotelli… toutes les infos mercato du 21 janvier

K. Boateng - J. Kodjia - M. Balotelli Copyright -OFC
Kevin-Prince Boateng serait parti pour s’engager en faveur du FC Barcelone, Jonathan Kodjia en passe de retrouver la Ligue 1 française, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier Mario Balotelli... Voici notre bulletin mercato du jour:

Kevin-Prince Boateng va signer au FC Barcelone !

A la recherche du successeur de Munir El Haddadi, qui a été transféré au FC Séville, le FC Barcelone aurait décidé de miser sur l’attaquant international ghanéen Kevin-Prince Boateng (31 ans, Sassuolo), auteur de quatre buts cette saison en Serie A (+ deux passes décisives). Selon les informations de nos confrères de Sky Sport Italia, l’ancien joueur de Las Palmas serait parti pour effecteur son retour en Liga. Lié jusqu’en juin 2021 avec l’écurie italienne, le Black Star (15 sélections) devrait faire l’objet d’un prêt payant avec option d’achat. Un renfort improbable pour le Barça, mais un accord aurait été trouvé entre les deux écuries. Son profil correspondrait avec celui recherché pour renforcer le secteur offensif d’Ernesto Valverde.

Kodjia de retour à Angers ?

Angers cherche à enrôler un attaquant avant la fin du mercato d'hiver. Et la priorité des dirigeants du SCO est un nom bien connu dans la Maine : Jonathan Kodjia. La situation du buteur international ivoirien est suivie avec attention par le 14eme de Ligue 1. Il est sous contrat avec Aston Villa jusqu'en 2020 mais souffre de la concurrence de Tammy Abraham et ses 17 buts en Championship. Remplaçant ou aligné sur un côté, il a marqué six buts toutes compétitions confondues depuis le début de la saison. Une offre de prêt pourrait être formulé dans les prochains jours selon le Birmingham Live.

Mario Balotelli (Nice) à l’OM dans les 24 heures ?

Et si c’était la bonne ? Après de longues discussions, Marseille aurait effectué des avancées significatives sur le dossier de l’attaquant international italien de Nice, Mario Balotelli (28 ans). Selon les informations de nos confrères de L’Equipe, le club du président Jacques-Henri Eyraud aurait accepté les demandes salariales du natif de Palerme. En passe de résilier son engagement qui court jusqu’en juin prochain, le protégé de Mino Raiola devrait ainsi bénéficier du même salaire qu’avec les Aiglons. Alors que Valère Germain, Clinton Njie et Kostas Mitroglou pourraient faire leurs valises avant le terme de ce Mercato d’hiver, les dirigeants phocéens se donneraient 24 heures pour arriver à un accord définitif pour la signature de l’ancien joueur de l’AC Milan ou encore de Liverpool.

Hambourg prolonge Bakery Jatta, l'ancien réfugié gambien passé pro

En tête de la Bundesliga 2, Hambourg prépare l'avenir. Le club hanséatique annonce ce lundi que son ailier droit gambien, Bakery Jatta, a prolongé son contrat en faveur du HSV jusqu'en juin 2024. Auteur de prestations prometteuses avec 2 buts et 1 passes décisives en 9 apparitions dans l'antichambre de l'élite allemande, l'ailier droit de 20 ans voit là se poursuivre sa belle histoire. Arrivé clandestinement en Allemagne après avoir fui la Gambie en 2015, l'adolescent avait signé son premier contrat professionnel à Hambourg en juin 2016.

Accord entre le Real Madrid et Eder Militao (FC Porto)

Le Real Madrid n’a pas encore raflé la mise. Mais il a fait un pas de plus que les autres. Intéressé, comme de très nombreux grands clubs européens, par le profil d’Eder Militao, la Casa Blanca aurait noué un accord avec le défenseur du FC Porto, comme l’affirme AS. La suite ne devrait être qu’une formalité, puisque le triple champion d’Europe aurait aussi décidé de régler la clause libératoire du joueur, fixée à 50 millions d’euros. Ainsi, le mastodonte espagnol continue d’appliquer sa stratégie de recrutement de jeunes joueurs à fort potentiel. Comme pour Vinicius Junior, il y a mis le prix. Il le fallait pour écarter la concurrence de Manchester United, Liverpool ou encore Chelsea.