L1 (J9) : Tout ce qu’il faut savoir sur Lyon - Monaco

Après cinq matchs sans victoire toutes compétitions confondues, Lyon espère se servir de la trêve internationale pour repartir de l’avant. Devant leur public, les Lyonnais devront montrer autre chose face au champion en titre, Monaco, privé de Fabinho suspendu et Falcao laissé au repos. Les joueurs de Leonardo Jardim restent sur un mois de septembre en demi-teinte : deux victoires, deux nuls et deux défaites toutes compétitions confondues.
 
Les trois derniers matchs de Lyon
01/10/2017 : Angers-Lyon (3-3, L1)
28/09/2017 : Lyon-Atalanta Bergame (1-1, Europa League)
23/09/2017 : Lyon-Dijon (3-3, L1)
Les trois derniers matchs de Monaco
29/09/2017 : Monaco-Montpellier (1-1, L1)
26/09/2017 : Monaco-FC Porto (0-3, LdC)
22/09/2017 : Lille-Monaco (0-4, L1)
Les équipes probables
Lyon : A venir

Monaco : A venir
Les groupes
Lyon : A venir

Monaco : Subasic, Benaglio, S.Sy - Glik, Jemerson, Jorge, Kongolo, D.Sidibe, Alm.Toure - Boschilia, Lemar, S.Meité, Moutinho, N’Doram, R.Lopes, Tielemans, A.Traore - Baldé, Carillo, A.Diakhaby
Les stats à retenir (avec OPTA)

Lyon n’a perdu qu’une seule de ses 6 dernières confrontations face à Monaco en L1 (3 victoires, 2 nuls), c’était la dernière le 23 avril 2017 (1-2).
Lyon a perdu 2 de ses 4 dernières réceptions de Monaco en Ligue 1 (2 victoires), soit autant
que lors des 21 précédentes (11 victoires, 8 nuls).
Monaco n’a préservé sa cage inviolée que lors de 2 de ses 16 dernières rencontres face à Lyon en Ligue 1, le 7 août 2010 (0-0) & le 1er février 2015 (0-0).
4 des 8 derniers buts de Lyon face à Monaco en Ligue 1 ont été inscrits sur corner.
4 des 5 derniers buts de Monaco face à Lyon en Ligue 1 ont été inscrits sur coups de pied
arrêtés (2 sur corner & 2 sur coup franc indirect).
Lyon compte 13 points après 8 matches de Ligue 1 2017/18, soit exactement le même total que la saison passée à pareille époque. L’OL avait terminé 4e.
Lyon n’a gagné qu’un seul de ses 6 derniers matches de Ligue 1 (4 nuls, 1 défaite), après avoir remporté 5 de ses 6 précédents (1 nul).
Lyon est invaincu lors de ses 6 derniers matches à domicile en Ligue 1 (3 victoires, 3 nuls), après avoir perdu les 2 précédents.
Lyon n’a perdu qu’une seule de ses 7 dernières réceptions d’un champion en titre en Ligue 1
(5 victoires, 1 nul), c’était la dernière contre Paris le 27 novembre 2016 (1-2).
Monaco compte 19 points après 8 matches de Ligue 1 2017/18, soit exactement le même total que la saison passée à ce stade. Le club de la Principauté avait terminé champion.
Monaco n’a perdu qu’un seul de ses 28 derniers matches de Ligue 1 (24 victoires, 3 nuls), c’était face à Nice le 9 septembre dernier (0-4).
Monaco n'a perdu qu'un seul de ses 14 matches de Ligue 1 joués au mois d'octobre depuis son retour dans l'élite (7 succès, 6 nuls), à Toulouse (1-3) le 14 octobre 2016.
Monaco est invaincu lors de ses 7 derniers matches de L1 joués un vendredi (5 succès, 2 nuls), après n'avoir remporté aucun des 7 précédents (5 nuls, 2 défaites).
Monaco n’a perdu qu’un seul de ses 18 derniers déplacements en Ligue 1 (13 succès, 4 nuls), c’était à Nice (0-4) le 9 septembre 2017.
Seul Monaco a marqué plus de buts à domicile (42) que Lyon (41) en L1 en 2017. L'OL a inscrit 3 buts ou plus lors de 5 de ses 6 derniers matches de championnat au Groupama Stadium.
Monaco a marqué 22 buts après 8 matches de Ligue 1 2017/18, égalant son record à ce stade
dans l’élite, établi la saison passée. Seul Paris fait mieux dans l’élite cette saison (27).
Monaco a trouvé le chemin des filets lors de 54 de ses 56 derniers matches de Ligue 1. Seules exceptions : à chaque fois contre Nice (0-4) le 21 septembre 2016 & (0-4) le 9 septembre 2017.
Lyon a perdu 6 points après avoir mené au score en L1 2017/18, seul Rennes a fait pire (7) –
dont 4 à domicile, total le plus élevé en compagnie d’Angers.
Rachid Ghezzal est impliqué dans 5 buts lors des matches opposant Lyon & Monaco sur les 2 dernières saisons de L1 (2 buts, 3 assists), plus que tout autre joueur issu de ces 2 formations.
Nabil Fekir est impliqué dans 8 buts en 8 matches de Ligue 1 cette saison (5 buts, 3 assists), seuls Falcao (13), Neymar (11) & Cavani (10) sont impliqués dans plus de buts que lui dans l’élite en 2017/18.
Mariano Diaz a marqué lors de 5 des 8 matches de L1 2017/18, seuls Falcao (7/8) & Edinson Cavani (6/8) font mieux. 3 de ses 6 buts dans l’élite sont venus de l’extérieur de la surface.
Falcao est le 1er joueur à 12 buts après les 8 premiers matches d'une saison de L1 depuis Carlos Bianchi en 1974/75 (12). Il compte 14 buts lors de ses 10 dernières apparitions en L1.
Falcao a marqué 12 buts avec 13 tirs cadrés seulement en L1 2017/18. Thomas Didillon - avec Metz le 18 août dernier - est le seul gardien à avoir arrêté l’une de ses tentatives cette saison.
Rony Lopes est impliqué dans 3 buts lors de ses 5 derniers matches de Ligue 1 (1 but, 2 assists), autant que lors de ses 11 précédents (3 assists).
Bruno Genesio a concédé 5 nuls lors de ses 9 derniers matches de Ligue 1 en tant qu’entraîneur (pour 3 victoires & 1 défaite), soit un de moins que lors de ses 56 premiers.
Leonardo Jardim affiche 17% de victoires face à Lyon en tant qu’entraîneur de Ligue 1 (1/6), son plus faible ratio face à un adversaire de l’élite.

Ligue des Champions : Thomas Tuchel recadre Kylian Mbappé

Mbappé Copyright -AFP
Après avoir égalisé pour le Paris Saint-Germain face à Liverpool (2-2), Kylian Mbappé a perdu un ballon qui s'est transformé en but de Firmino en toute fin du match. Thomas Tuchel n'a pas raté l'occasion pour recadrer son joueur, en conférence de presse, après la défaite à Liverpool (3-2): "Son match a été difficile jusqu'à son but, puis il a cette perte de balle qui amène le troisième but... Tout est dit, il doit encore progresser. Avec ce genre de match, il va gagner en personnalité." "Ce dernier ballon, c'est une action qui peut lui permettre de s'améliorer en vue du plus haut niveau." L'entraîneur allemand, par ailleurs, reste confiant pour la suite: "On a cette grosse occasion de gagner en fin de match, pour moi on a fait une première période de haut niveau et Liverpool ne devait pas marquer deux fois. Et puis on a bien réagi." S'il estime donc que "la défaite n'est pas logique", Tuchel rappelle aussi que "Jurgen Klopp travaille à Liverpool depuis quatre ans, d'où ce gros pressing !" "Si quelqu'un a été surpris de l'intensité mise par Liverpool, c'est qu'il n'a pas regardé de football depuis cinq ou 10 ans", conclut Tuchel. Klopp, lui, a souligné l'atmosphère "fantastique" d'Anfield pour permettre à ses Reds de battre un adversaire "incroyablement fort".

Ligue des Champions : Lionel Messi, roi incontestable des triplés !

Lionel Messi - FC Barcelone Copyright -AFP
En inscrivant un triplé face au PSV Eindhoven pour l'entrée en lice du FC Barcelone en Ligue des Champions mardi (4-1), Lionel Messi a battu un nouveau record. Après un coup-franc magnifique, la Pulga a repris de volée une passe lobée de Rakitic, avant de marquer un dernier but sur une déviation de Suarez. Il s'agit de son huitième triplé en C1. La Pulga devance désormais un certain Cristiano Ronaldo, qui comptait 7 triplés dans la plus prestigieuses des compétitions de clubs. Filippo Inzaghi, Mario Gomez et Luiz Adriano comptent chacun 3 triplés.

Ligue des Champions - Lyon : Que faut-il attendre de l’OL ?

L’OL retrouve mercredi soir la Ligue des Champions, deux ans après sa dernière participation. Après un début de saison très moyen, difficile de juger avec quelles ambitions Bruno Genesio et sa bande entameront leur parcours. Mais la nécessite de se réaffirmer en C1 est bien réelle.
Lyon a déjà laissé filer huit points en L1, Bruno Genesio est plus que jamais contesté par une partie des supporters rhodaniens, Jean-Michel Aulas tente d’éteindre ce début d’incendie à coups de communiqués ou de tweets plus ou moins bien sentis : l’OL devait certainement rêver à un autre début de saison il y a encore quelques semaines. Oui mais voilà, quelque chose n’a pas bougé : les Gones retrouveront bien la Ligue des Champions ce mercredi soir. Sur la pelouse de l’Etihad Stadium (21h00), l’enfer est promis à Marcelo et ses coéquipiers. Mais la double confrontation contre le Manchester City de Pep Guardiola n’est certainement pas celle sur laquelle Lyon mise pour sortir de son groupe. Et ce déplacement amène finalement plus à se poser la question des ambitions lyonnaises dans cette édition, que celle de son éventuelle capacité à réaliser un énorme exploit en terre anglaise.

Lyon doit se réconcilier avec la Ligue des Champions


L’OL entame ce mercredi sa 15eme campagne dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Ce n’est pas rien. Mais force est de constater que depuis le début des années 2010, le bilan est loin d’être flatteur. Après avoir atteint sa première demi-finale en 2010 contre le Bayern Munich (0-3, 0-1), l’écurie rhodanienne n’est en effet plus parvenue à dépasser les 8emes de finale, se faisant même éliminer par l’APOEL Nicosie à ce stade de la compétition en 2012. Mais ce sont les deux dernières participations de Lyon en C1 qui font tâche. Avec d’abord une dernière place en 2015-16, dans un groupe composé de La Gantoise, du FC Valence et du Zénith Saint-Pétersbourg. Puis avec une plus honorable troisième place la saison suivante, ramenant à douze le nombre de points cumulés sur ces deux exercices. De quoi ternir la réputation d’équipe régulière au plus haut niveau européen dont bénéficiait l’écurie du président Aulas avant ce trou d’air. Commencer par retrouver les huitièmes de finale serait un grand pas en avant. Un objectif qui aurait presque eu l’air d’une formalité il y a dix ans, puisque Hoffenheim et le Shakhtar Donetsk complètent ce groupe F. Il est loin d’en être une aujourd’hui.

Des inquiétudes, des promesses, mais peu de certitudes


Allons directement à l’essentiel : si Lyon à de quoi être inquiet pour cette campagne, et particulièrement au moment d’affronter Manchester City, c’est que sa défense a affiché des carences flagrantes depuis le début de saison. Des points faibles mis en évidence par Reims, Nice ou encore Caen. L’association Marcelo - Denayer est loin d’avoir rassuré lors de ses deux premières associations et prendra inévitablement l’eau à Manchester si elle ne se remet pas vite dans le bain. Si tant est qu’à son meilleur niveau, elle puisse résister aux assauts d’Agüero, Sterling et compagnie… L’idée n’est pas pour autant de tomber dans un pessimisme exagéré. Dans l’entrejeu et offensivement, Bruno Genesio dispose évidemment de sérieux atouts à faire valoir, du trio Ndombele-Tousart-Aouar à l’imprévisible Memphis Depay, en passant par le champion du monde Nabil Fekir. Mais parmi les éléments cités, très peu sont ceux qui ont une expérience significative au très haut niveau. Au milieu de terrain, seul Tousart a déjà goûté à la C1… durant une heure, tandis qu’offensivement, le quatuor Depay-Fekir-Dembélé-Traoré y compte 23 matchs en cumulé, pour cinq buts. Assez maigre…

Se contenter d’un reversement en C3 ? Le timing serait mauvais


On serait alors tenté de se dire que cet effectif, relativement jeune, a un bel avenir devant lui. Qu’un parcours correct suivi d’un repêchage en Ligue Europa pourrait lui servir d’expérience afin de revenir plus fort et expérimenté par la suite. Mais cela supposerait que Lyon conserve la majorité de ses hommes forts la saison prochaine. Ce qui semble déjà compromis étant donné les déclarations récurrentes de Depay, le départ avorté de Fekir cet été, et la très belle cote d’Aouar ou Ndombele sur le marché. Même s’il n’a rien montré en C1, l’effectif lyonnais est prometteur. Mais il ne restera pas éternellement en l’état et le dernier Mercato a montré à quel point le club rhodanien avait du mal à finaliser les dossiers jugés prioritaires. Autrement dit, il n’est pas sûr que Lyon ait un effectif d’une telle qualité la saison prochaine. Tout cela sans oublier l’impatience d’une frange des supporters lyonnais, qui estiment que « leur » club a perdu son ambition et qui accepteraient difficilement un parcours moyen cette saison, dans un contexte de relations déjà tendues. A Lyon, il y a des airs de « maintenant ou jamais » dans cette quête d’un retour aux premiers rôles -ou au moins aux seconds- en Ligue des Champions. Même si aucun objectif n’a été clairement affiché…

Ligue des champions – première journée des lions : Sadio Mané et Diao Baldé victorieux, Badou Ndiaye voit rouge

Mané et Salah Copyright -AFP
Ce mardi 18 septembre 2018, c’était le début de la première journée de la Ligue des champions en Europe. Plusieurs Sénégalais faisaient leur entrée dans le tournoi, et ils ont connu des fortunes diverses sur le plan individuel. En levée de rideau, l’Inter de Milan de Diao Baldé Keita accueillait le FC Tottenham pour le compte du groupe B. L’international sénégalais et son équipe ont battu sur le fil les Anglais sur le score de 2 buts à 1. Diao Baldé Keita est entré en cour de jeu (72ème minute de jeu). Pour le choc de la soirée entre Liverpool et Paris Saint-Germain, le duel a tourné du côté des Anglais. En effet, les reds ont battu les Parisiens sur le score de 3 buts à 2. Même s’il n’a pas marqué ou fait une passe décisive, Sadio Mané a été omniprésent sur ce match. L’international Sénégalais était intenable face à la défense parisienne. À sa sortie, à la 90ème minute de jeu, l’Anfield s’est levé comme un seul homme pour applaudir son feu follet sénégalais. Dans ce même groupe C, le Napoli de Kalidou Koulibaly a fait match nul face à la modeste équipe du FK Crvena Zvezda. Le défenseur sénégalais a joué tout le match. Dans les autres matchs, le Galatasaray de Pape Alioune Ndiaye a largement dominé le Lokomotiv Moscow (3-0). Le milieu international sénégalais a écopé d’un carton rouge après avoir reçu deux cartons jaunes. Dans ce même groupe, le Shalke O4 de Salif Sané a fait match nul face au Porto. Le longiligne défenseur sénégalais a joué tout le match.

Ligue des Champions - Groupe F : Tout ce qu'il faut savoir sur Manchester City - Lyon

L'OL aura fort à faire dès son entrée en lice en Ligue des Champions mercredi contre Manchester City (21h00), où tout autre résultat qu'une défaite serait considéré comme une réelle performance.

Les trois derniers matchs de Manchester City


15/09/2018 : Manchester City - Fulham (3-0, PL)
01/09/2018 : Manchester City - Newcastle (2-1, PL)
25/08/2018 : Wolverhampton - Manchester City (1-1, PL)

Les trois derniers matchs de Lyon


15/09/2018 : Caen - Lyon (2-2, L1)
31/08/2018 : Lyon - Nice (0-1, L1)
24/08/2018 : Lyon - Strasbourg (2-0, L1)

Les équipes probables


Manchester City : A venir...

Lyon : A venir...

Les groupes


Manchester City : A venir...

Lyon : A.Lopes, Gorgelin, Racioppi - Rafael, Dubois, Tete, Morel, Denayer, Marcelo, F.Mendy - Aouar, Ndombele, Tousart, Ferri, C.Diop, Fekir - Depay, B.Traoré, Cornet, Terrier, M.Dembélé

Les stats à retenir (avec OPTA)





    • Ce sera la toute 1ère rencontre entre Manchester City & Lyon. Aucun club français n’a réussi à s’imposer sur le terrain de City en compétition européenne (1 nul, 2 défaites).

    • Lyon n’a remporté qu’un seul de ses 8 matches face à un adversaire anglais en Ligue des Champions (4 nuls, 3 défaites), c’était face à Liverpool à Anfield en octobre 2009.

    • C’est la 8eme participation consécutive de Manchester City en Ligue des Champions – plus longue série en cours pour un club anglais. Les Citizens ont atteint la phase à élimination directe lors de chacune des 5 dernières éditions.

    • C’est la 15eme participation de Lyon à la Ligue des Champions, plus que tout autre club français. L’OL a atteint la phase à élimination directe de la compétition à chaque reprise entre 2003-04 et 2011-12, mais a échoué au stade des groupes depuis, à 2 reprises (2015-16 et 2016-17).

    • Lyon n’a remporté que 3 de ses 13 dernières rencontres de Ligue des Champions (3 nuls, 7 défaites).

    • Les 5 derniers matches de Lyon en Ligue des Champions n’ont produit que 5 buts (2 buts inscrits, 3 encaissés).

    • Pep Guardiola a atteint le dernier carré de la compétition lors de 7 de ses 9 participations à la Ligue des Champions en tant qu’entraîneur, mais n’a plus pris part à la finale depuis 2011. Il peut remporter la compétition pour la 3eme fois et égaler Zinedine Zidane, Carlo Ancelotti & Bob Paisley.

    • Raheem Sterling a inscrit 8 buts & délivré 6 assists lors de ses 15 dernières titularisations avec Manchester City en Ligue des Champions.

    • Moussa Dembélé a inscrit 3 buts lors de ses 4 premiers matches de Ligue des Champions, mais n’a trouvé le fond des filets qu’à une seule reprise en 6 rencontres depuis.



934fca0096645bf30878a2942fc5ca21yyyyyyyyyyy