Russie 2018 : un stade à l’architecture peu orthodoxe ! (vidéo)

Ekaterinburg Arena - stade du Mondial 2018 Copyright -AFP
Après les stades climatisés en vue du Mondial 2022 au Qatar, la Russie se place en bonne position du classement de l’extravagant avec des tribunes temporaires derrière les deux buts installées... en dehors du stade !

En effet, à Ekaterinbourg (à l'est de la Russie), les ingénieurs avaient prévu une arène de 27.000 places. Problème, l'instance dirigeante du football mondial impose dans son cahier des charges des infrastructures d'au moins 36.000 places.

Les Russes ont donc eu recours à une curieuse technique pour augmenter la capacité du stade sans pour autant tout reconstruire : installer des tribunes extérieures derrière les buts ! Toutefois, quand on voit la hauteur des gradins de 9.000 places, les spectateurs qui seront installés en haut vont devoir s’équiper d'une loupe ! Sans compter les problèmes de sécurité...

Il convient de noter également que quatre rencontres de la phase de groupes sont prévues dans cette enceinte hors du commun qui risque de beaucoup faire parler l'été prochain...

A lire aussi >> Mondial 2018 : voici la date du tirage au sort et la composition des chapeaux









Des arbitres égyptiens dans le championnat tunisien

Après les stades climatisés en vue du Mondial 2022 au Qatar, la Russie se place en bonne position du classement de l’extravagant avec des tribunes temporaires derrière les deux buts installées... en dehors du stade ! En effet, à Ekaterinbourg (à l'est de la Russie), les ingénieurs avaient prévu une arène de 27.000 places. Problème, l'instance dirigeante du football mondial impose dans son cahier des charges des infrastructures d'au moins 36.000 places. Les Russes ont donc eu recours à une curieuse technique pour augmenter la capacité du stade sans pour autant tout reconstruire : installer des tribunes extérieures derrière les buts ! Toutefois, quand on voit la hauteur des gradins de 9.000 places, les spectateurs qui seront installés en haut vont devoir s’équiper d'une loupe ! Sans compter les problèmes de sécurité... Il convient de noter également que quatre rencontres de la phase de groupes sont prévues dans cette enceinte hors du commun qui risque de beaucoup faire parler l'été prochain... A lire aussi >> Mondial 2018 : voici la date du tirage au sort et la composition des chapeaux

Ligue des Champions UEFA (1ère J): Manchester City – Lyon en direct

Après les stades climatisés en vue du Mondial 2022 au Qatar, la Russie se place en bonne position du classement de l’extravagant avec des tribunes temporaires derrière les deux buts installées... en dehors du stade ! En effet, à Ekaterinbourg (à l'est de la Russie), les ingénieurs avaient prévu une arène de 27.000 places. Problème, l'instance dirigeante du football mondial impose dans son cahier des charges des infrastructures d'au moins 36.000 places. Les Russes ont donc eu recours à une curieuse technique pour augmenter la capacité du stade sans pour autant tout reconstruire : installer des tribunes extérieures derrière les buts ! Toutefois, quand on voit la hauteur des gradins de 9.000 places, les spectateurs qui seront installés en haut vont devoir s’équiper d'une loupe ! Sans compter les problèmes de sécurité... Il convient de noter également que quatre rencontres de la phase de groupes sont prévues dans cette enceinte hors du commun qui risque de beaucoup faire parler l'été prochain... A lire aussi >> Mondial 2018 : voici la date du tirage au sort et la composition des chapeaux
C’est l'un des premiers chocs du grand retour de la Ligue des Champions UEFA. Le FC Barcelone, impressionnant la saison dernière à domicile en , accueille le PSV Eindhoven qui n'a jamais gagné en Espagne en 14 tentatives. Le géant catalan qui a remporté ses cinq matches au Camp Nou en 2017/18 dans la plus prestigieuse des compétitions de clubs est en effet invaincu à domicile depuis cinq ans. Les partenaires de Lionel Messi auront à cœur de poursuivre cette impressionnante série et ainsi débuter de la plus belle des manières leur campagne européenne 2018-2019 au sein d’une Poule B corsée en compagnie de l'Inter Milan et de Tottenham. A lire aussi >> C1 : Barcelone, Atlético, Liverpool, PSG... Le programme de la journée de mardi Il convient de rappeler également que la dernière confrontation entre les deux prestigieuses écuries lors des groupes remonte à l’exercice 1997/98. Les deux formations n’ont alors pas réussi à se départager : 2-2 à l’aller et au retour. Ci-après les compositions probables des deux équipes : Manchester City : Ederson - Walker, Stones, Kompany, Delph - B. Silva, Fernandinho, D. Silva - Mahrez, Gabriel Jesus, Sterling. Lyon : Lopes - Rafael, Denayer, Marcelo, Mendy - Ndombele, Tousart - Traoré, Fekir, Depay - Dembélé. >> Suivez la rencontre en direct commenté à partir de 19h GMT :

Le TOP 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps – Portrait 22 : Jay-Jay Okocha

Après les stades climatisés en vue du Mondial 2022 au Qatar, la Russie se place en bonne position du classement de l’extravagant avec des tribunes temporaires derrière les deux buts installées... en dehors du stade ! En effet, à Ekaterinbourg (à l'est de la Russie), les ingénieurs avaient prévu une arène de 27.000 places. Problème, l'instance dirigeante du football mondial impose dans son cahier des charges des infrastructures d'au moins 36.000 places. Les Russes ont donc eu recours à une curieuse technique pour augmenter la capacité du stade sans pour autant tout reconstruire : installer des tribunes extérieures derrière les buts ! Toutefois, quand on voit la hauteur des gradins de 9.000 places, les spectateurs qui seront installés en haut vont devoir s’équiper d'une loupe ! Sans compter les problèmes de sécurité... Il convient de noter également que quatre rencontres de la phase de groupes sont prévues dans cette enceinte hors du commun qui risque de beaucoup faire parler l'été prochain... A lire aussi >> Mondial 2018 : voici la date du tirage au sort et la composition des chapeaux
Le TOP 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps – Portrait 22 : Jay-Jay Okocha

Ronaldo et le Top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la Ligue des Champions UEFA

Après les stades climatisés en vue du Mondial 2022 au Qatar, la Russie se place en bonne position du classement de l’extravagant avec des tribunes temporaires derrière les deux buts installées... en dehors du stade ! En effet, à Ekaterinbourg (à l'est de la Russie), les ingénieurs avaient prévu une arène de 27.000 places. Problème, l'instance dirigeante du football mondial impose dans son cahier des charges des infrastructures d'au moins 36.000 places. Les Russes ont donc eu recours à une curieuse technique pour augmenter la capacité du stade sans pour autant tout reconstruire : installer des tribunes extérieures derrière les buts ! Toutefois, quand on voit la hauteur des gradins de 9.000 places, les spectateurs qui seront installés en haut vont devoir s’équiper d'une loupe ! Sans compter les problèmes de sécurité... Il convient de noter également que quatre rencontres de la phase de groupes sont prévues dans cette enceinte hors du commun qui risque de beaucoup faire parler l'été prochain... A lire aussi >> Mondial 2018 : voici la date du tirage au sort et la composition des chapeaux
CR7 renoue avec l’Espagne et la "Coupe aux grandes oreilles" ! Deux mois après son retentissant départ du Real Madrid, la nouvelle star de la Juventus Turin, Cristiano Ronaldo, revient croiser le fer avec le FC Valence ce mercredi en Ligue des champions UEFA, l’occasion de retrouver son ancien pays d’accueil ainsi que son épreuve fétiche. A lire aussi >> Le PSG s'incline face à Liverpool, le Barça écrase le PSV… tous les résultats de la 1ère journée de la LDC En plein processus d’adaptation en Italie, la super star lusitanienne a l’occasion de retrouver ses repères sur une pelouse ibère et dans une affiche de C1, la compétition dont il est le meilleur artificier de tous les temps (121 buts) et dont il a remporté quatre des cinq dernières éditions sous la prestigieuse vareuse Merengue. En effet, premier joueur de l’histoire à passer la barre des 100 buts dans la plus prestigieuse des compétitions de clubs, le quintuple Ballon d’or comptabilise désormais l’incroyable total de 121 buts inscrits en LDC UEFA, dont 105 avec le Real Madrid et 16 sous le maillot de Manchester United. Ronaldo devance ainsi largement son éternel rival Lionel Messi, deuxième du classement avec 103 réalisations (loin devant Raul : 71 buts). Ci-après le classement des dix meilleurs buteurs de l’histoire de la Ligue des champions UEFA (19/09/2018) : (Les joueurs qui participent à la Ligue des champions 2018-2019 sont inscrits en caractères gras) 1) Cristiano Ronaldo : 121 | Sporting Portugal (0), Manchester United (16), Real Madrid (105) 2) Lionel Messi : 103 | FC Barcelone (103) 3) Raúl : 71 | Real Madrid (66), Schalke 04 (5) 4) Ruud van Nistelrooy : 60 | PSV Eindhoven (9), Manchester United (38), Real Madrid (13) 5) Andriy Shevchenko : 59 | Dynamo Kiev (22), AC Milan (33), Chelsea FC (4) 6) Karim Benzema : 56 | Olympique lyonnais (12), Real Madrid (44) 7) Thierry Henry : 51 | AS Monaco (7), Arsenal FC (35), FC Barcelone (9) 8) Filippo Inzaghi : 50 | Juventus (17), AC Milan (33) 9) Alfredo Di Stéfano : 49 | Real Madrid (49) 10) Zlatan Ibrahimović : 49 | Ajax Amsterdam (7), Juventus (3), Inter Milan (6), FC Barcelone (4), AC Milan (9), Paris SG (20)

Les 8 stars qui ont remporté Ballon d'Or, LDC et Coupe du Monde

Ronaldinho Copyright -AFP
Seulement huit joueurs ont réussi l'exploit de remporter la Ligue des champions, la Coupe du Monde et le Ballon d’Or dans leur carrière soit les deux titres collectifs les plus prestigieux en club et en sélection et le prix le plus prestigieux individuellement parlant. Parmi ces huit stars figurent trois brésiliens qui sont Kaka, Ronaldinho et Rivaldo. Les cinq autres joueurs sont des européens à savoir Bobby Charlton, Franz Beckenbauer, Gerd Müller, Paolo Rossi et Zinedine Zidane. Voici le groupe fermé des 8 joueurs récompensés : – Bobby Charlton. Ballon d’Or en 1966 – Ligue des champions avec Manchester United en 1968 – Mondial avec l’Angleterre en 1966. – Franz Beckenbauer. Ballon d’Or en 1972 et 1976 – Ligue des champions avec le Bayern Munich en 1974, 1975 et 1976 – Mondial avec l’Allemagne Fédérale en 1974. – Gerd Müller. Ballon d’Or en 1970 – Ligue des champions avec le Bayern Munich en 1974, 1975 et 1976 – Mundial avec l’Allemagne Fédérale en 1974. – Kaká. Ballon d’Or en 2007 – Ligue des champions avec l’AC Milan en 2007 – Mondial avec le Brésil en 2002. – Paolo Rossi. Ballon d’Or en 1982 – Ligue des champions avec Juventus en 1985 – Mondial avec l’Italie en 1982. – Rivaldo. Ballon d’Or en 1999 – Ligue des champions avec l’AC Milan en 2002 – Mondial avec le Brésil en 2002. – Ronaldinho. Ballon d’Or en 2005 – Ligue des champions avec Barcelone en 2006 – Mondial le Brésil en 2002. – Zinedine Zidane. Ballon d’Or en 1998 – Ligue des champions avec le Real Madrid en 2002 – Mondial avec la France en 1998.
c2c2aee6480389ffc3edf82e5268747e99999999999999999999999999999999