Le Top 20 des meilleurs buteurs africains de la saison 2016/2017

Pierre-Emerick Aubameyang Copyright -Twitter officiel du Borussia Dortmund @BVB
Alors que la saison 2016/2017 touche à sa fin, l’heure est venue de faire le point sur le classement des meilleurs canonniers de nos représentants africains sur le Vieux Continent.

Comme depuis quelques mois, l’attaquant vedette du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang  truste la première place. Le ‘serial buteur’ des Panthères du Gabon, au coude-à-coude cette saison avec l’attaquant du Bayern Munich Robert Lewandowski pour le titre de la plus fine gâchette du prestigieux championnat allemand, a finalement devancé le Polonais en faisant parler la poudre à deux reprises lors de l’ultime levée de la Bundesliga face au Werder Brême (victoire de Dortmund 4-3).

Auteur de son 6ème doublé de la saison, l’international gabonais conclut ainsi l’exercice 2016/2017 avec l’impressionnant total de 41 unités en 48 apparitions, toutes compétitions confondues, signant sa 31ème réalisation en 32 rencontres de Bundesliga.

Grâce à ses performances exceptionnelles, Aubameyang devient ainsi le premier joueur africain à s’offrir le titre de meilleur buteur du championnat allemand, depuis l’illustre attaquant des Black Stars du Ghana Anthony Yeboah, en 1993-1994 sous les couleurs d’Eintracht Francfort.

A lire aussi >> Bundesliga : Lewandowski remercie Aubameyang

A la seconde marche du podium on retrouve toujours le buteur nigérian d’Eupen (D1 belge) Henry Onyekuru avec 23 réalisations au compteur, tandis que l’attaquant international ivoirien d’Aston Villa Jonathan Kodjia se positionne toujours à la 3ème place et conserve son statut de meilleur buteur africain en Championship grâce ses 19 réalisations en 35 participations lors de l’exercice en cours.

Il convient de noter que la grande performance du week-end dernier est à mettre à l’actif du légendaire Samuel Eto’o Fils qui a encore une fois confirmé sa bonne forme du moment en faisant parler la poudre à l’occasion de la 33ème levée du championnat turc.

Le vétéran camerounais porte ainsi son compteur à 17 réalisations en 29 apparitions et se place désormais à la 3ème position du classement des buteurs de la Super Lig.

Ci-après les 20 meilleurs buteurs africains dans les principaux championnats européens : Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, France, Belgique, Portugal, Pays-Bas, Suisse, Turquie: (29/05/2017)

1) Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon /Borussia Dortmund/Allemagne) : 31 Buts

2) Henry Onyekuru (Nigeria /Eupen /Belgique) : 23 Buts

3) Jonathan Kodjia (Côte d’Ivoire/Aston Villa /Championship anglaise) : 19 Buts

4) Seydou Doumbia (Côte d’Ivoire /FC Bâle /Suisse) : 18 Buts

5) Samuel Eto’o (Cameroun /Antalyaspor /Turquie) : 17 buts

6) Baldé Diao Keita (Sénégal /Lazio Rome /Italie) : 16 buts

7) Mohamed Salah (Egypte /AS Rome /Italie) : 15 buts

8) Mbaye Leye (Sénégal /SV Zulte Waregem /Belgique) : 15 Buts

9) Idriss Saadi (Algérie /KV Courtrai /Belgique) : 15 Buts

10) Chadrac Akolo (RD Congo /FC Sion /Suisse) : 15 Buts

11) Steve Mounié (Bénin /Montpellier /France) : 14 Buts

12)Léonard Kweuke (Cameroun /Rizespor /Turquie) : 14 buts

13) Britt Assombalonga (RD Congo /Nottingham Forest /Championship anglaise) : 14 buts

14) Sadio Mané (Sénégal /Liverpool /Angleterre) : 13 Buts

15) Benjamin Moukandjo (Cameroun /FC Lorient /France) : 13 buts

16) Moussa Marega (Mali /Vitoria Guimarães /Portugal) : 13 Buts

17) Mamadou Sylla Diallo (Sénégal /KAS Eupen /Belgique) : 12 buts

18) Ishak Belfodil (Algérie /Standard de Liège /Belgique) : 12 buts

19) Moussa Sow (Sénégal/Fenerbahçe/Turquie) : 12 buts

20) Elias Kachunga (RD Congo /Huddersfield Town /Championship anglaise) : 12 buts

 

 

TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Premier League :

Sadio Mané : 13 buts

Wilfried Zaha et Islam Slimani: 7 buts

Riyad Mahrez, André Ayew et Benik Afobe : 6 buts

>> Benik Afobe se distingue encore avec Bournemouth

 

TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Bundesliga :

Pierre-Emerick Aubameyang : 31 buts

Naby Keita : 8 buts

Salomon Kalou : 7 buts

>> Bundesliga : revoilà Salomon Kalou !

 

TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Liga :

Cedric Bakambu : 11 buts

Kevin-Prince Boateng : 10 buts

Mehdi Carcela : 5 buts

>> Kevin-Prince Boateng, la renaissance de l’enfant terrible !

 

TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Serie A :

Diao Baldé Keita : 16 buts

Mohamed Salah : 15 Buts

Khouma Babacar : 10 buts

>> Serie A : on n’arrête plus Diao Baldé Keita

 

TOP 3 des meilleurs buteurs africains en Ligue 1 :

Steve Mounié : 14 buts

Benjamin Moukandjo : 13 buts

Ryad Boudebouz : 11 buts

>> Ligue 1 : et de quatorze pour Steve Mounié !

Mbia, c’est pour quand ?

Arrivé cet été à Toulouse, Stéphane Mbia n’a toujours pas fait ses débuts avec sa nouvelle équipe. Sa remise à niveau physique prend du temps, mais le défenseur ou milieu camerounais se rapproche des terrains.
« La préparation suit son cours. J’attends désormais le feu vert du staff. » La semaine dernière, en conférence de presse, Stéphane Mbia semblait plutôt impatient de débuter sous ses nouvelles couleurs. Mais contre Monaco le week-end dernier (1-1), l’international camerounais n’a toujours pas eu droit à une place dans le groupe. Et le TFC se passera encore de sa recrue ce samedi soir à Angers (20h00). « Stéphane a repris collectivement depuis trois semaines. Aujourd’hui, il lui reste juste à faire un dernier test avec un match de championnat en National 3 », a annoncé Alain Casanova à la presse jeudi. Ce sera donc à Alès ce samedi (19h00) qu’il faudra guetter les débuts de l’ancien Marseillais avec les Violets.

Mbia est presque prêt

Si le test est convaincant, Stéphane Mbia postulera donc à une place dans le groupe de Toulouse. Au moins à Rennes, le dimanche 30 septembre. Et peut-être dès mardi pour la réception de Saint-Etienne (21h00). « Progressivement, on s’est aperçu au fur et à mesure de ces trois semaines qu’il montait en puissance, et maintenant il reste à se tester sur un réel match », a ajouté Alain Casanova. Même si le TFC a réalisé un excellent début de saison sans lui, on imagine mal le joueur de 32 ans passer son temps sur le banc des remplaçants, et ce malgré le discours très altruiste de l’intéressé lors de sa présentation aux médias. « Dans ma tête, je repars de zéro. J’arrive dans un collectif déjà conçu, et c’est à moi de me fondre dans la masse », assurait-il alors.

Une concurrence rude, même en défense

Il faut dire qu’à Toulouse, la concurrence est pour le moment assez rude. En défense, Stéphane Mbia a été recruté pour pallier le départ d’Issa Diop à West Ham. En l’attendant, Steven Fortes et le jeune Jean-Clair Todibo se sont partagés le temps de jeu, trois matchs de Ligue 1 chacun à côté de Christopher Jullien, censé assurer le leadership en attendant le renfort de la recrue toulousaine. Un joueur sur lequel Alain Casanova compte beaucoup. « Il atteindra le très très haut niveau s’il arrive à se fixer des contraintes pour y arriver. Aujourd’hui, Jullien doit se faire encore plus violence. J’attends beaucoup plus de lui. » Peut-être une association avec un joueur du calibre de Stéphane Mbia lui permettra-t-elle de franchir un palier.

L1 (J6) : Les compos probables de Strasbourg - Amiens

Strasbourg se méfie d'Amiens, que le club alsacien reçoit ce samedi soir (20h00). La saison dernière, le Racing est l'une des trois clubs contre lequel les Picards ont fait le plein en championnat.

Les trois derniers matchs de Strasbourg


15/09/2018 : Montpellier – Strasbourg (1-1)
01/09/2018 : Strasbourg – Nantes (2-3)
24/08/2018 : Lyon – Strasbourg (2-0)

Les trois derniers matchs de Amiens


15/09/2018 : Amiens – Lille (2-3)
02/09/2018 : Saint-Etienne – Amiens (0-0)
25/08/2018 : Amiens – Reims (4-1)

Les équipes probables


Strasbourg : Sels - Lala, Caci, Mitrovic (cap), Martinez, Carole - I.Sissoko, Liénard - J.Martin - Da Costa, Mothiba

Amiens : Gurtner - Krafth, Adenon, Gouano, Lefort - Gnahoré, Monconduit - Ghoddos, Bodmer, Kurzawa - M.Konaté

Les groupes


Strasbourg : Sels, Kamara - Caci, Carole, Lala, Martinez, Mitrovic, Ndour - Corgnet, Grimm, Sissoko, Lienard, Martin, Thomasson - Da Costa, Saadi, Zohi, Mothiba.

Amiens : à venir…

Les stats à retenir (avec OPTA)



  • Strasbourg et Amiens ne se sont affrontés que 2 fois en Ligue 1, c’était la saison dernière. Amiens l’avait emporté lors des 2 matches (1-0 à la Meinau puis 3-1 à la Licorne).

  • Strasbourg fait partie des 3 équipes contre lesquelles Amiens a empoché 6 points sur 6 la saison dernière en Ligue 1 (avec Lille et Metz).

  • Strasbourg n’a remporté que 2 de ses 18 derniers matches de Ligue 1 (7 nuls, 9 défaites), contre Lyon le 12 mai dernier (3-2) et à Bordeaux le 12 août dernier (2-0).

  • Amiens a perdu 4 de ses 6 derniers matches de Ligue 1 (1 victoire, 1 nul), soit autant que lors des 14 précédents (5 victoires, 5 nuls).

  • Strasbourg n’a remporté qu’un seul de ses 8 derniers matches à domicile en Ligue 1 (4 nuls, 3 défaites), c’était le 12 mai dernier contre Lyon (3-2).

  • Amiens n’a remporté que 4 de ses 21 déplacements en Ligue 1 (5 nuls, 12 défaites), mais la 1ère de ces 4 victoires a été à Strasbourg, 1-0 le 9 septembre 2017.

  • Strasbourg a encaissé au moins un but lors de chacun de ses 7 derniers matches de Ligue 1 joués à domicile, seul Bordeaux (8) fait pire.

  • 6 des 7 buts d’Amiens (86%) et 5 des 6 buts de Strasbourg (83%) en Ligue 1 2018/19 sont intervenus en 2e mi-temps.

  • Amiens a échoué à marquer lors de 4 de ses 5 derniers déplacements en Ligue 1. Seule exception : contre Marseille le 19 mai dernier (1-2).

  • Quentin Cornette a délivré 2 passes décisives la saison dernière en Ligue 1, les 2 contre… Strasbourg, le 21 avril 2018.

Au RCSA, un début de saison très moyen qui n’affole pas grand-monde

Malgré une bonne entame de championnat, Strasbourg occupe la 16eme place au classement avant de recevoir Amiens ce samedi soir (20h00). La faute à une série de quatre matchs sans victoire qui n’inquiète pas outre-mesure en Alsace.
Entre Strasbourg, 16eme, et Amiens, 18eme, c’est un match entre équipes du bas de tableau qui aura lieu ce samedi soir à la Meinau (20h00). Gagner à domicile sera donc vital pour les Strasbourgeois, qui n’ont plus connu le succès en Ligue 1 depuis la première journée à Bordeaux (0-2), face à un adversaire qui leur réussit mal ces dernières saisons. En 2017-18, les Amiénois avaient par exemple pris six points contre le Racing. « On a envie de prendre nos trois premiers points à la Meinau. On veut vraiment se donner de l’air par rapport à la zone rouge », a déclaré Dimitri Liénard en conférence de presse d’avant-match.

Laurey : « Il y a des coups du sort »

Se donner de l’air pour ne pas rester trop longtemps en bas du classement et ainsi éviter au maximum de revivre la même saison que l’année dernière, où Strasbourg avait dû attendre la 37eme journée pour assurer son maintien dans l’élite. Mais le classement et la mauvaise série en cours (quatre matchs sans victoire) n’affole pas grand-monde en Alsace. A commencer par Thierry Laurey, résolument optimiste avant la réception d’Amiens. « Je trouve qu’on a fait un début de championnat plutôt intéressant, et le fait d’avoir cinq points fait qu’on n’est pas très bien payé, juge l’entraîneur strasbourgeois. Il y a des coups du sort qui nous arrivent : contre Nantes, un tir qui part cinq mètres à côté est dévié dans le but et les remet dans le match, à Montpellier c’est un coup de pied arrêté où on commet une erreur de marquage. C’est toujours embêtant d’être mené ou de perdre quand on a l’impression de bien faire les choses. »

Liénard : « Tout le monde est concerné »

Voilà pourquoi Thierry Laurey et ses joueurs restent sereins et confiants. « A pareille époque l’an dernier on avait un point de moins. Il y a des petites choses auxquelles on se raccroche qui nous font penser que ça peut être mieux et qu’on est en train de progresser », ajoute l’ancien coach du Gazélec Ajaccio. Parmi ces petites choses, les bonnes sorties du banc des remplaçants le week-end dernier à Montpellier, pour arracher un match nul mérité dans le temps additionnel (1-1). « Ce qui est bien, c’est que des entrants font la différence avec le centre de Zohi et le but de Mothiba. Cela prouve que tout le monde est concerné et qu’on y arrivera avec tout le monde », apprécie Dimitri Liénard. Tout de même, le RCSA serait bien inspiré de battre Amiens ce samedi. Car ensuite, il faudra aller à Marseille. Une autre affaire.

L1 (J6) : Les compos probables de Montpellier – Nice

Equipe très difficile à battre depuis un an, Montpellier a toutefois du mal à s'imposer à domicile. A la Mosson, les hommes de Michel Der Zakarian n'ont gagné aucun de leurs 9 derniers matchs de L1, ce qui correspond à la pire série de l'histoire du club. A corriger contre Nice ce samedi soir (20h00).

Les trois derniers matchs de Montpellier


15/09/2018 : Montpellier – Strasbourg (1-1)
01/09/2018 : Reims – Montpellier (0-1)
25/08/2018 : Montpellier – Saint-Etienne (0-0)

Les trois derniers matchs de Nice


14/09/2018 : Nice – Rennes (2-1)
31/08/2018 : Lyon – Nice (0-1)
25/08/2018 : Nice – Dijon (0-4)

Les équipes probables


Montpellier : Lecomte - Aguilar, Congré, P.Mendes, Hilton (cap), Oyongo - Sambia, Lasne, Skhiri - Delort, Laborde

Nice : Benitez - Hérelle, Dante (cap), M.Sarr - Atal, Lees-Melou, Tameze, Cyprien, Boscagli - Balotelli, Saint-Maximin

Les groupes


Montpellier : Bertaud, Lecomte - Aguilar, Congré, Hilton, Mendes, Oyongo, P.Clemente, Cozza - Sambia, Lasne, Skhiri, Le Tallec, Piriz - Laborde, Delort, Camara, Skuletic.

Nice : Benitez, Clementia - Herelle, Dante, Sarr, Atal, Boscagli, Coly, Jallet - Tameze, Cyprien, Makengo, Walter, Lees-Melou - Srarfi, Saint-Maximin, Balotelli, Maolida.

Les stats à retenir (avec OPTA)



  • Montpellier s’est incliné lors de 4 de ses 6 derniers matches contre Nice en Ligue 1 (1 victoire, 1 nul), après n’avoir connu la défaite qu’une fois lors des 13 précédents (8 victoires, 4 nuls).

  • Montpellier n’a perdu que 2 de ses 19 réceptions de Nice en Ligue 1 (11 victoires, 6 nuls), c’était le 29 août 1995 (0-1) et le 12 mars 2016 (0-2).

  • Montpellier n’a perdu qu’un seul de ses 8 derniers matches de Ligue 1 (3 victoires, 4 nuls), après avoir perdu chacun des 3 précédents.

  • Nice a remporté ses 2 derniers matches de Ligue 1, mais n’a plus connu la passe de 3 depuis novembre-décembre 2017 (4).

  • Montpellier n’a remporté aucun de ses 9 derniers matches à domicile en Ligue 1 (6 nuls, 3 défaites), soit la pire série en cours et la pire série de son histoire sur ses terres dans l’élite.

  • Nice n’a remporté qu’un seul de ses 6 derniers déplacements en Ligue 1 (3 nuls, 2 défaites), après avoir gagné les 2 précédents.

  • Montpellier n’a préservé sa cage inviolée qu’une seule fois lors de ses 11 dernières réceptions en Ligue 1, c’était le 25 août 2018 contre St Etienne (0-0).

  • Nice n’est resté muet qu’une seule fois lors de ses 16 derniers déplacements en Ligue 1 (25 buts au total) : c’était à Bordeaux, le 25 février dernier (0-0).

  • 8 joueurs différents sont impliqués dans les 5 buts de Montpellier en Ligue 1 2018/19, qui ont d’ailleurs été marqués par 5 joueurs différents (Pedro Mendes, Mollet, Skhiri, Oyongo, Le Tallec).

  • Allan Saint-Maximin a inscrit 2 buts lors de ses 2 derniers matches de Ligue 1, c’est autant que lors de ses 22 précédents. Il reste sur 2 matches consécutifs dans l’élite en marquant pour la 1ère fois de sa carrière.

Saint-Maximin et Vieira, plus qu’une simple histoire de terrain

Auteur du but de l’égalisation contre Rennes la semaine dernière, Allan Saint-Maximin est l’homme en forme de l’OGC Nice en l’absence de Mario Balotelli. Une réussite qui porte le sceau de Patrick Vieira, autant coach que guide pour l’ancien Bastiais.
Sur la Côte d’Azur, tous les regards ont été braqués sur le futur de Mario Balotelli pendant l’été. Restera ? Restera pas ? Le suspense a duré jusque dans les derniers jours du Mercato avant un dénouement heureux pour les Aiglons. Reparti pour une troisième saison, l’Italien n’en apparaît pas moins hors de forme depuis un mois et ses trois matchs de suspension pour la reprise du championnat n’ont rien arrangé. La méforme de « Super Mario » a donc poussé Patrick Vieira a improvisé et à recentrer Allan Saint-Maximin dans son 3-5-2. Les débuts ont été compliqués à l’image de tout un groupe mais depuis deux matchs, l’ancien Bastiais vole sur le terrain.

Saint-Maximin : « Je sens le coach derrière moi »

Auteur du but de la délivrance pour la première victoire niçoise de la saison à Lyon, l’international Espoirs a récidivé contre Rennes. Virevoltant comme à son habitude, les défenseurs rennais ont eu toutes les peines du monde à l’arrêter et sa réalisation n’a été que le fruit d’un match plein. De quoi réjouir Patrick Vieira car les deux hommes ont noué une relation qui semble dépasser les limites du carré vert. « Franchement, c’est un coach que j’apprécie énormément, a soufflé Saint-Maximin après la rencontre face aux Rennais. Il trouve les bons mots, surtout avec moi. Je le sens derrière moi. C'est comme avec ses parents que l'on ne veut surtout pas décevoir. » La confiance, un mot qui guide les performances du jeune ailier et son entraîneur l’a bien compris.

A un but de son record en saison

Dans ce groupe jeune, le champion du monde 98 a donc avant tout l’étiquette d’un mentor plus que d’un coach à part entière. Un rôle paternel qu’il s’emploie à utiliser lors des séances d’entraînements et des matchs en haranguant ses troupes, Allan Saint-Maximin en tête. « Nous discutons beaucoup, il prend bien les informations. Il est bourré de talent », s’enthousiasme son coach. A 21 ans et après déjà cinq saisons chez les pros, serait-ce enfin l’âge de la raison pour le natif de Chatenay-Malabry ? Son début de saison semble le prouver même si tout n’est pas parfait encore. « C’est un joueur rare qui sait qu’il doit travailler, avoue Patrick Vieira. Il doit encore comprendre le jeu de mieux en mieux, notamment quand il faut jouer seul et quand il faut le faire avec ses coéquipiers. » Les progrès sont là sous la houlette de l’ancien coach de New-York City et l’accolade lors du but égalisateur la semaine dernière est révélateur. Le duo Vieira - Saint-Maximin a tout pour s'entendre et épauler au mieux Balotelli. Bien loin de l’époque où Lucien Favre s’arrachait les cheveux devant l’individualisme du feu-follet.
f6727f309ae35aae68e845cb661b9a64nnnnnn