Droits TV : Les rencontres des Bleues seront diffusées sur le groupe M6, les Espoirs sur Canal+

Ce mardi, le groupe M6 a remporté l'appel d'offres concernant la diffusion des rencontres de l'équipe de France féminine de football entre 2018 et 2023. Les matchs de D1 et ceux des Espoirs seront diffusés sur Canal+.

Les matchs de l’équipe de France féminine de football seront diffusés sur M6 entre 2018 et 2023. Le groupe a remporté l’appel d’offres, au détriment de SFR Sport et du groupe Canal+ (et sa chaîne en clair C8, qui retransmet les Bleues aujourd’hui), à propos de la diffusion de ces rencontres et en proposera certaines sur sa chaîne W9. Pour la même période (2018-2023), l’équipe de France Espoirs sera dorénavant diffusée sur Canal+ qui l’a emporté sur beIN Sports. Enfin, la Division 1 féminine, aujourd’hui diffusée sur Eurosport et France Télévisions, arrive également sur le groupe dont fait partie la chaîne cryptée, pour la période 2018-2021. La totalité des rencontres sera programmée, notamment sur Foot+. Selon les informations de L’Equipe, la Fédération française de football (FFF) enregistrera des recettes de 5,4 millions d’euros par an contre 1,8 million aujourd’hui.

Madagascar – Sénégal : Mbaye Diagne et Edouard Mendy dans les 23, Moussa Wagué forfait !

Pour son premier match, après coupe du monde, le Sénégal affrontera le Madagascar à l’extérieur, le 9 septembre prochain. Pour sortir de ce match difficile, le sélectionneur des lions devrait faire appel à Edouard Mendy et Mbaye Diagne. Cependant, il devra composer sans la révélation sénégalaise du mondial 2018, Moussa Wagué.  Le sélectionneur des lions rentre ce dimanche après 10 jours de prospections en Europe. Aliou Cissé s’était lui-même rendu en Europe pour parler avec certains. Un déplacement qui aurait porté ses fruits. En effet, selon les informations du quotidien sénégalais, Record, le technicien aurait coché le nom de Mbaye Diagne. Le joueur de Kisampasa devrait probablement faire partie de la liste des 23 lions de la Téranga qui vont affronter le Madagascar. L’international Sénégalais, auteur de 13 buts en 18 matchs de SuperLig Turc la saison dernière, a parfaitement débuté sa saison. Il a marqué lors du premier match de la saison de Kasimpasa face à Rizespor (victoire de Kasimpasa 2-3).  Hormis Mbaye Diagne, Edouard Mendy, le gardien du Stade De Reims, devrait aussi figurer dans la liste.  Cependant, le sélectionneur devra aussi composer sans son latéral, Moussa Wgué, Récemment recruté au FC Barcelone, l’international Sénégalais s’est blessé à l’entraînement. Il serait indisponible pour une durée de 4 ou 5 semaines. 

L1 - Marseille / Morgan Sanson : « C’est une grosse déception »

Le milieu de terrain marseillais Morgan Sanson a la tête des mauvais jours après la défaite concédée contre Nîmes, dimanche soir.
Morgan Sanson, le milieu de terrain polyvalent de Marseille, ne cache pas sa déception après la défaite concédée contre Nîmes (3-1, 2eme journée de Ligue 1), dimanche soir. Après avoir lancé la nouvelle saison avec une promenade santé face à Toulouse (4-0), la semaine passée, les hommes de Rudi Garcia n’ont pas connu la même réussite aux Costières. Loin de là… « C'est une grosse déception, a expliqué l’ancien joueur du Mans et de Montpellier au micro de Canal+. Nous voulions être premiers. Il va vite falloir se remettre avant la réception de Rennes. Rien n'est fait. Ce n'est pas parce que l’on entre sur le terrain que le match est gagné. »

L1 (J2) : Marseille chute logiquement à Nîmes

Dépassé dans tous les domaines, Marseille a concédé un revers logique sur la pelouse de Nîmes ce dimanche (3-1). Les Crocos enchaînent une deuxième victoire de rang.

Le debrief


Les Costières n’avaient plus accueilli une rencontre de Ligue 1 depuis 1993. Une longue attente qui a pris fin ce dimanche soir. Opposé à l’Olympique de Marseille et poussé par des supporters venus en nombre, Nîmes s’est hissé à la hauteur de l’événement. Les joueurs de Bernard Blaquart ont en effet réalisé un match extrêmement probant, tant dans l’engagement physique que dans leur volonté permanente d’aller vers l’avant. Très en vue, Denis Bouanga a concrétisé la très bonne entame des siens en ouvrant la marque peu après la demi-heure de jeu (33eme). Et malgré l’égalisation olympienne au début du second acte, les Crocos n’ont jamais baissé la tête, restant au contraire fidèles à leurs ambitions offensives. L’étonnant Sada Thioub (62eme) et Renaud Ripart (87eme) ont permis au club gardois de faire la différence au tableau d’affichage. Paul Bernardoni, lui, a tenu la baraque devant sa ligne de but (27eme, 69eme). Meilleure attaque de l’élite (sept réalisations), le club gardois s’offre donc l’OM (3-1) et enchaîne une deuxième victoire d’affilée. C’est tout sauf immérité.

Large vainqueur de Toulouse en ouverture du championnat (4-0), Marseille espérait bien pouvoir enchaîner. Après tout, les champions du Monde (Florian Thauvin, Steve Mandanda, Adil Rami) effectuaient leur grand retour dans le onze de départ, en compagnie de la nouvelle recrue Duje Caleta-Car. Il y avait pléthore d’internationaux sur le terrain certes, mais cela n’a pas été synonyme de succès. Car l’OM a été mangé tout cru par des Nîmois supérieurs dans tous les compartiments du jeu. Le joli ballon piqué de Thauvin (49eme) a laissé entrevoir le début d’un réveil phocéen. Cette illusion n'a pas duré longtemps. Trop attentistes derrière, les hommes de Rudi Garcia ont été punis à deux reprises en fin de partie. Pour ne rien arranger, Mandanda, visiblement blessé, a quitté ses partenaires en cours de route (64eme). Et le penalty oublié suite à un tirage de maillot sur Valère Germain (36eme) ne suffira pas à expliquer ce revers.

Le film du match


13eme minute
Quelle double occasion pour Nîmes ! Steve Mandanda doit s’employer pour repousser une tête de Renaud Ripart, qui est à la retombée d’un corner tiré par Téji Savanier. Sur le coup de pied de coin qui suit, Les deux joueurs locaux se trouvent de nouveau et le ballon file devant le but vide, sans qu’aucun Gardois ne soit en mesure de le pousser au fond des filets !

27eme minute
Marseille réagit ! Valère Germain reprend de la tête un coup-franc frappé par Dimitri Payet. Paul Bernardoni détourne le cuir au prix d’un bel arrêt réflexe !

34eme minute (1-0)
Les Nîmois ouvrent le score ! Alerté par une belle ouverture de Moustapha Diallo, Denis Bouanga entre dans la surface, fixe Hiroki Sakai et enroule du droit. Steve Mandanda est battu !

49eme minute (1-1)
L’OM égalise ! Les Olympiens partent très vite en contre après un coup-franc nîmois. Parti dans la profondeur, Morgan Sanson sert Florian Thauvin dans la surface. Le champion du monde 2018 trompe Paul Bernardoni d’un ballon piqué parfaitement ajusté !

62eme minute (2-1)
Les Crocos reprennent les devants ! En contre, Denis Bouanga part à toute vitesse sur le côté gauche. Le Gardois est repris par Morgan Sanson mais Sada Thioub suit bien, récupère le ballon, élimine Steve Mandanda et conclut dans le but vide !

87eme minute (3-1)
Nîmes enfonce le clou ! Plus incisif que ses vis-à-vis, Renaud Ripart se joue de Jordan Amavi et de Duje Caleta-Car avant de crucifier Yohann Pelé !

69eme minute
Oh Bernardoni ! Vigilant sur sa ligne, le portier nîmois repousse une tête de Valère Germain !

Tops et flops


Top
TOP 3

Denis BOUANGA avait inscrit son premier but en Ligue 1 le 29 août 2015. L’ancien Lorientais a ajouté une unité à son compteur ce dimanche, et de belle manière (34eme). Une réalisation qui a récompensé la belle prestation du milieu gauche nîmois, très actif offensivement et qui s’est également démené sur le plan défensif. Il est également impliqué sur le but de Sada Thioub (62eme).

L’autre ailier nîmois a également été intenable. Déjà buteur la semaine dernière à Angers (3-4), Sada THIOUB a récidivé face à l’OM (62eme). Le Franco-Sénégalais s’est aussi distingué par sa qualité de dribbles et sa capacité à répéter les efforts.

Sacré meilleur gardien de Ligue 2 la saison dernière, Paul BERNARDONI a été déterminant à plusieurs reprises. L’ex-Clermontois a notamment réalisé deux arrêts de grande classe face à Valère Germain (27eme, 69eme).

Flop
FLOP 3

Un débordement intéressant en début de match et… c’est tout pour Hiroki SAKAI. Le Japonais a été constamment pris de vitesse par Denis Bouanga, à l’image de l’action menant à l’ouverture du score (34eme). Il y avait beaucoup trop d’espaces dans son couloir droit.

Première sortie délicate pour Duje CALETA-CAR. Associé à Adil Rami en charnière, le Croate n’a pas spécialement brillé dans la relance. Pire : il s’est fait bouger au duel par Renaud Ripart sur le troisième but des locaux (87eme).

L’animation offensive marseillaise est aussi à revoir. Mais si Florian Thauvin, Dimitri Payet et Valère Germain ont eu quelques fulgurances, Lucas OCAMPOS, lui, est resté très discret de bout en bout. L’Argentin n’a que rarement pris le meilleur sur Sofiane Alakouch. Remplacé par Kostas Mitroglou en fin de rencontre (72eme).

Monsieur l’arbitre au rapport


Les arbitres vidéo n’ont pas jugé bon d’avertir M.Bastien après le tirage de maillot dont Valère Germain a été victime dans la surface nîmoise (36eme). La faute semblait pourtant évidente.

La feuille de match


L1 (2eme journée) / NÎMES – MARSEILLE : 3-1


Stade des Costières (18 400 spectateurs environ)
Temps clément – Pelouse en bon état
Arbitre : M.Bastien (4)

Buts : Bouanga (34eme), Thioub (62eme), Ripart (87eme) pour Nîmes - Thauvin (49eme) pour Marseille

Avertissements : Bouanga (36eme), Landre (68eme), M.Diallo (74eme) pour Nîmes - Sanson (72eme) pour Marseille

Expulsion : Aucune

Nimes
Nîmes
Bernardoni (7) – Alakouch (6), Briançon (cap) (6), Landre (6), Paquiez (6) – Thioub (7), Savanier (6), M.Diallo (6) puis Depres (88eme), Bouanga (7) puis Valls (88eme) – Bozok (5) puis Guillaume (75eme), Ripart (6)

N'ont pas participé : Valette (g), Lybohy, Bobichon, Vlachodimos
Entraîneur : B.Blaquart

Marseille
Marseille
S.Mandanda (5) puis Y.Pelé (64eme) – Sakai (4), Rami (4), Caleta-Car (4), Amavi (4) – Sanson (5), Luiz Gustavo (5) – Thauvin (6) puis B.Sarr (58eme), Payet (cap) (5), Ocampos (4) puis Mitroglou (72eme) – Germain (5)

N'ont pas participé : Bo.Kamara, Sertic, M.Lopez, Njie
Entraîneur : R.Garcia

L1 - Nîmes / Renaud Ripart : « C’est magnifique »

Buteur dimanche soir contre l’OM (3-1), Renaud Ripart, l’ailier de Nîmes, a vécu un moment « énorme ». Les Crocos ont su confirmer après leur succès de la semaine passée à Angers.
Auteur du troisième but de Nîmes contre l’OM (3-1, 2eme journée de Ligue 1), dimanche soir, l’ailier nîmois Renaud Ripart, 25 ans, est aux anges. « C’est magnifique, a expliqué le Gardois au micro de Canal+. On a déjà montré la semaine dernière que l’on avait une force de caractère peut-être au-dessus de la moyenne. Ce soir, cela n’a pas été évident. On a eu des passages où nous avons été moins bien. Mais, dans l’ensemble, je trouve que l’on a quand même bien maîtrisé le match. On s’est procuré pas mal de situations. Il faut aussi rendre hommage à Paul (Bernardoni) qui nous sauve deux, trois fois. Il a fait de gros arrêts. C’est bien. On marque trois buts à l’OM et l’équipe n’a pas pris le moindre but. On a notre philosophie de jeu. On a un jeu très porté sur l’offensive. Que ce soit Marseille ou une autre équipe, on essaye d’avoir la même qualité de jeu. Parfois, c’est un peu moins bien, mais c’est bien aujourd’hui sur le jeu offensif. (Son but) C’est énorme. »

Serie A (J1) : L’Inter Milan se fait surprendre d’entrée à Sassuolo

L’inter Milan a concédé sa première défaite dès l’entame de la saison sur la pelouse de Sassuolo (1-0). Les coéquipiers de Mauro Icardi ont mordu la poussière sur un penalty de Berardi.
Premier match de la saison et premier revers pour l’Inter Milan. Les hommes de Luciano Spalletti se sont inclinés sur la plus petite des marges à Sassuolo (1-0) suite à un penalty de Domenico Berardi à la demi-heure de jeu. Propulsés comme l’un des favoris pour venir titiller la Juventus cette saison, les Intéristes ont été pris à la gorge par les Neroverdi dès l’entame de la rencontre. Mehdi Bourabia, ancien de Grenoble et Dijon, a tout de suite mis à contribution Samir Handanovic (3eme). Le portier slovène a longtemps permis aux siens d’espérer de revenir dans cette rencontre (11eme, 77eme) mais a été obligé s’incliner sur le penalty de Berardi (30eme). L’ouverture du score de l’Italien a été logique tant les pensionnaires du Mapei Stadium ont maîtrisé collectivement la première période.

Censé être le duo qui peut faire passer un échelon à l’Inter, Mauro Icardi et Lautaro Martinez ont été bien discrets dimanche soir. Le capitaine milanais, frustré par le match, a souvent choisi la solution personnelle (13eme, 20eme, 30eme, 65eme) mais sans réussite. Il a fallu attendre l’entrée d’Ivan Perisic pour voir du mouvement dans le jeu nerazzuro. Sur la lancée de son Mondial, le Croate a tenté, a provoqué mais comme ses partenaires n’a pas trouvé la faille dans la défense d’Emilie-Romagne. Et quand Stefan De Vrij a pris le meilleur de la tête en fin de match, il est tombé sur un Andrea Consigli en état de grâce (90eme). Titularisé à la pointe de l’attaque de Sassuolo, Kevin-Prince Boateng a eu l’occasion de tuer le match (66eme) mais le poteau d’Handanovic en a décidé autrement. Ce n’est que la première journée mais l’Inter Milan perd déjà trois précieux points face à ses concurrents que sont la Juventus, la Roma et le Napoli.
99724e5fa5cfc0fc4af740aa53f52536MMMMM