Coupe du Monde 2018 - Maroc : Mbark Boussoufa, le régional de l'étape

Régulateur du jeu marocain, Mbark Boussoufa connaît bien la Russie pour y avoir évolué cinq ans durant. Retour sur une période marquante de la carrière du Lion de l'Atlas.

Il y a des petits joueurs dans les grands clubs, et des grands joueurs dans les petits clubs. A 33 ans, Mbark Boussoufa fait sans conteste partie de la seconde catégorie. Grand joueur par le talent s’entend, car par la taille le milieu de terrain est avec son mètre 67 l’un des trois joueurs les plus petits de ce Mondial 2018. Qu’importe : celui qui porte depuis 2016 les couleurs d’Al-Jazira aux Emirats arabes unis sera lors de cette phase finale l’un des hommes de base d’Hervé Renard. Le sélectionneur des Lions de l’Atlas compte sur sa vision du jeu, son sens de l’anticipation qui lui permet de ratisser d’innombrables ballons, sa qualité de passes, lui qui a toujours délivré plus de caviars qu’il n’a fait trembler les filets, et bien sûr sa grande expérience. Un vécu inégalé acquis pour une bonne partie en… Russie, où celui qui est international marocain depuis 2006 a évolué cinq ans durant, portant successivement les couleurs de l’Anzhi Makhachkala (2011-2013) et du Lokomotiv Moscou (2013-2016).

L’aventure de l’Anzhi Makhachkala

Trois fois vainqueur du Soulier d’ébène du meilleur footballeur africain de Belgique, au zénith de sa carrière (48 buts et 70 passes décisives en cinq saisons), Mbark Boussoufa quitte Anderlecht pour le Daghestan en 2011. De cette région du Caucase, le natif d’Amsterdam ne verra que le stade, les jours de match. Le reste de son temps, le joueur formé à… Chelsea le passe à Moscou, comme Roberto Carlos et Samuel Eto’o, les autres stars recrutées par l’oligarque et propriétaire du club Suleyman Kerimov. Même s’il continue de « faire ses stats » (6 buts et 16 passes décisives en deux saisons), « Bouss » tourne en rond et doit lutter contre l’ennui, loin de sa famille restée aux Pays-Bas. Un documentaire, « Voetbalmiljonair uit Oost » (littéralement millionnaire footballeur à l’est), le saisit alors dans son désœuvrement. Lorsque l’avenir s’assombrit pour l’Anzhi, Mbark Boussoufa rejoint le Lokomotiv Moscou, où il va vivre la pire période de sa carrière avant d’aller se relancer à La Gantoise, puis Al-Jazira.

« Content que cette Coupe du Monde se tienne en Russie »

Alors, un mauvais souvenir, la Russie, pour Mbark Boussoufa ? Pas le moins du monde, à en croire l’intéressé. « J’ai vécu six années extraordinaires à Moscou. C’est une belle ville et une des plus grandes d’Europe », déclarait-il en mars dernier dans un entretien accordé à FIFA.com. « Le championnat russe est l’un des meilleurs. À l’époque, huit clubs se battaient pour le titre, avec de grands joueurs étrangers. J’ai beaucoup appris sur les plans personnel et professionnel. Le pays a beaucoup investi dans le football ces dernières années et a consenti de nombreux efforts pour développer ce sport », ajoutait-il, très consensuel, avant de conclure : « Personnellement, je suis content que cette Coupe du Monde se tienne en Russie pour soutenir le football russe. » Et pour prendre sa revanche sur ses années difficiles ? Mbark Boussoufa n’en dira rien, mais tout le Maroc l’espère.

A voir aussi : 
>>> Toute l’actu de la Coupe du Monde

Argentine : Après Messi, deux joueurs pourraient quitter l'Albiceleste

Selon Radio La Red, Ángel Dí María et Nicola Otamendi auraient demandé au sélectionneur intérimaire de ne pas les convoquer pour les prochains rendez-vous de l'Argentine. Le sélectionneur provisoire de l'Argentine, Lionel Scaloni, devrait faire face à d'autres abandons après Lionel Messi qui aurait fait savoir son intention de mettre en pause sa carrière internationale. Le média indique que cet abandon se voudrait donc temporaire. Di María et Otamendi, tous les deux dans leur trentaine et avec encore quelques belles années de football devant eux, que ce soit en sélection ou dans leurs clubs actuels (PSG et City respectivement). L'Argentine se prépare pour la prochaine échéance qui est la Copa America 2019 pour faire oublier la déception de la Coupe du Monde 2018.

Samuel Eto'o désigne le vainqueur du prochain ballon d'or

Samuel Eto'o Copyright -AFP
Fraîchement débarqué chez Qatar Sports, Samuel Eto'o a livré quelques jours avant une interview à nos confrères de RFI, dans laquelle il a abordé plusieurs sujets, dont le ballon d'or. Pour le Camerounais, son choix est on ne peut plus clair. Il aimerait voir le jeune prodige, Kylian Mbappé, remporter le ballon d'or, et interrompre ainsi le règne de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Rappelons que Samuel Eto'o n'a jamais remporté le ballon d'or, mais fut souvent bien placé. Le seul et unique africain à avoir gagné ce titre est George Weah.

Paris Saint-Germain : Berchiche envoie Neymar au Real

Neymar Copyright -Via Twitter @PSG_Inside
L'ancien pensionnaire du Paris Saint-Germain, Yuri Berchiche, revenu cet été dans son Pays basque natal, à Bilbao, voit Neymar revenir en Liga. L'arrière gauche espagnol de 28 ans a signé un contrat de quatre ans avec l'Athletic Bilbao cet été pour une somme moyennant 24 millions d'euros. Les confrères espagnols de la radio Cadena SER en ont profité jeudi pour l'interroger sur le "Ney", son désormais ancien coéquipier du PSG, et ses envies d'ailleurs. "Je le vois revenir en Liga. Mais plus en blanc qu'en bleu et grenat, bien qu'il était très heureux du côté du FC Barcelone (l'ex-club de la superstar brésilienne, de 2013 à 2017, ndlr). La Liga l'aime et il aime la Liga. Je le sais parce que j'ai parlé avec lui, je le connais, on a de très bonnes relations. C'est une très bonne personne. S'il vient à Madrid je lui souhaiterai le meilleur", a-t-il lâché.

José Mourinho à Paul Pogba: "Si tu veux partir, demande le transfert"

Paul Pogba Copyright -AFP
A quelques jours de la fin du Mercato, rien ne va plus entre José Mourinho, et son joueur Paul Pogba, qui ne semble plus vouloir jouer à Manchester United. Buteur lors de la première journée face à Leicester, le néo champion du monde avait lâché une déclaration qui a fâché son coach, comme les fans des Red Devils "Vous devez savoir une chose. Quand un joueur aligné est heureux, il est toujours plus à l’aise sur le terrain que lorsqu’il ne l’est pas, c’est tout ce que je dis. Je suis le même Paul Pogba qu’à la Coupe du Monde. C’est une équipe différente, évidemment. J’aime toujours le football et donner le maximum. Quand tu es à l’aise, quant tout le monde se fait confiance et ça se passe bien dans la tête, c’est plus facile. Si tu n’est pas heureux en faisant ce que tu fais, il n’y a aucun intérêt à le faire, pas vrai ? L’intérêt c’est de le faire parce que tu aimes ça. Il y a des choses que je ne peux pas dire, ou je serai sanctionné." José Mourinho, peu emballé par les propose de Pogba, aurait ouvert la porte à ce dernier pour quitter Old Trafford, en lui proposant de demander un "transfert request", affime le journal espagnol El Mundo Deportivo. Le Portugais aurait lancé à Paul Pogba "Si tu veux partir, demande le transfert". De quoi raviver le transfert du français au FC Barcelone dans les prochains jours... Affaire à suivre!

Grèce - Olympiacos Le Pirée : Ahmed Hassan « Koka » (Braga) débarque en prêt

Ahmed Hassan « Koka », l'attaquant international égyptien, rejoint l'Olympiacos Le Pirée en prêt pour une saison.
Après trois saisons dans l'élite portugaise, Ahmed Hassan « Koka » change d'air. L'attaquant international égyptien du Sporting Braga a été prêté pour une saison à l'Olympiacos Le Pirée (L1 grecque). Auteur de 41 buts en 123 matchs de Liga NOS, le joueur de 25 ans y retrouvera Pedro Martins, qui l'entraîna déjà à Rio Ave.
40dbc02635c9e989454484804cd0a043!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!