Coupe du Monde 2018 - Danemark / Age Hareide : « Mes propos ont été sortis de leur contexte »

Age Hareide est revenu sur ses propos critiques à l’égard de l’équipe de France avant le match entre les Bleus et le Danemark mardi (16h00). Il assure qu’ils ont été sortis de leur contexte.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL A MOSCOU

Avant le début de la compétition, Age Hareide avait sévèrement jugé le niveau de l’équipe de France, et mis en avant son côté individualiste. Le sélectionneur danois, interrogé ce mardi à la veille du match entre les deux équipes, est revenu sur ses propos. « Mes propos ont été sortis de leur contexte, assure-t-il. Si vous lisez l’ensemble de l’article, vous verrez que je faisais une comparaison avec l’équipe de 1998. Je comparais juste avec la meilleure équipe de France jusqu’à présent. » Relancé, le Norvégien a précisé sa pensée sur le niveau des troupes de Didier Deschamps, et se dit certain que les Bleus vont monter en régime sur les prochaines rencontres. « La France a tellement de joueurs talentueux… On voit bien que l’équipe est forte en tant qu’équipe. Dans les précédentes Coupes du Monde, on voit que les grandes équipes se sont améliorées au fil des matchs. »

Hareide : « On ne doit pas laisser autant d’espaces à la France »

Une fois passée ce retour sur ses déclarations polémiques, le sélectionneur danois a évoqué l’affiche de mardi au stade Luzhniki. En cas de match nul, le Danemark se qualifiera pour les 8emes de finale. Mais hors de question de ne viser que ça. « On ne vise pas un seul point, si on met ça dans la tête des joueurs, cela va générer de la passivité, craint-il. Nous savons que cela peut suffire alors notre organisation sera peut-être différente. On ne doit pas laisser autant d’espaces à la France qu’on l’a fait à l’Australie, car ils sont très forts en contre-attaque. Nous devrons être très forts défensivement », prévient Age Hareide, convaincu des chances de son équipe. « Nous y croyons vraiment », précise-t-il.

Eriksen : « Nous avons aussi notre destin entre nos mains »

Présents à ses côtés, Christian Eriksen et Kasper Schmeichel n’ont pas caché leur hâte d’en découdre mardi avec la France. Surtout avec la perspective d’une qualification derrière. « On pourrait être déjà qualifiés, mais si on nous avait dit avant le tournoi qu’on aurait quatre points après les deux premiers matchs, on aurait signé », rappelle le gardien de Leicester. « La France veut absolument terminer en tête du groupe, mais nous avons aussi notre destin entre nos mains », estime le meneur de jeu de Tottenham. Ce dernier, leader du Danemark depuis plusieurs années, nourrit de grandes ambitions : « Si on arrive à passer en 8eme de finale, ce sera énorme pour moi. Le Danemark l’a déjà fait dans son histoire, j’espère qu’on y arrivera ». En face, la France se présentera avec un onze remanié. Et ne comptez pas sur les Danois pour y voir un avantage. « Ils ont d’excellents remplaçants, ils peuvent faire rentrer des joueurs du même niveau. Et ils voudront faire leurs preuves pour plus tard », prévient Age Hareide.

A voir aussi : 
>>> La présentation de Danemark – France