Coupe du Monde 2018 - Bleus / Didier Deschamps : « Tous les joueurs n’avaient qu’une envie, c’était de repasser »

De passage par le JT de 20h00 sur TF1, Didier Deschamps est revenu sur le défilé express des champions du monde français sur les Champs-Elysées et a assuré que les joueurs étaient les premiers frustrés de cette situation.
La voix encore fatiguée pile 72 heures avant le sacre mondial de l’équipe de France dimanche dernier, Didier Deschamps faisait sa première sortie médiatique depuis son retour au pays ce mercredi. De passage par le JT de 20h00 sur TF1, le sélectionneur des Bleus est notamment revenu sur les célébrations de lundi à l’arrivée de l’avion de retour en provenance de Moscou. « Ce n’est que du bonheur, a lancé Deschamps. D’avoir pu partager avec les joueurs et le peuple français, c’était merveilleux pour nous tous. » Les centaines de milliers de personnes rassemblées sur les Champs-Elysées étaient néanmoins frustrées par le passage express du bus à impériale sur la « plus belle avenue du monde ».

Deschamps : « On a suivi ce qui nous était proposé »


A en croire Deschamps, ses hommes étaient les premiers à souhaiter prendre davantage le temps de savourer cet instant. « Il y a une organisation mise en place. Tous les joueurs n’avaient qu’une envie, c’était de repasser une deuxième fois. (…) Si on avait pu prolonger ce partage avec le peuple français, on l’aurait fait. A la vitesse à laquelle on doit rouler, il y a une notion de sécurité qui entre en ligne de compte, ce qui n’était pas le cas en 1998. On est soumis à des règles très strictes et on est obligés de limiter les risques. » Quant à l’imbroglio du Crillon, où il y avait eu rassemblement dans l’espoir d’une présentation de la Coupe du Monde par les joueurs, le sélectionneur de l’équipe de France a confirmé ce que sa Fédération avait indiqué dès mardi : « Je ne sais pas ce qui a été annoncé par rapport au Crillon, mais ce n’était pas dans notre planning. Ça ne dépend pas de moi ou de la Fédération, on a suivi ce qui nous était proposé. »

Deschamps : « Il faudra me supporter pendant encore deux ans »


Sous contrat jusqu’en 2020, Deschamps a aussi profité de cet entretien pour confirmer qu’il honorerait bien son bail. La victoire à Moscou pouvait pourtant laisser envisager qu’il puisse céder son poste en pleine gloire. « Je n’y ai pas pensé, sincèrement. Je suis quelqu’un qui tient ses engagements, qui veut atteindre les objectifs qui lui sont fixés, et c’est une question de respect par rapport à mon président. A partir du moment où il compte sur moi jusqu’en 2020, je serai là. Il faudra me supporter pendant encore deux ans. » Avec l’espoir de pouvoir revivre un défilé sur les Champs-Elysées. Et de le prolonger aussi longtemps que possible, cette fois-ci.

France ou Sénégal : Bouna Sarr a fait son choix !

Bouna Sarr - OM Copyright -AFP
Dans une interview accordée à RMC Sport, Bouna Sarr a fait savoir qu’il attendait la convocation de l’équipe de France. Le marseillais a même été présélectionné par Didier Deschamps. Pour les matchs de la France contre l’Islande (2-2) et l’Allemagne (2-1), Didier Deschamps a présélectionné Bouna Sarr « je continue à bosser sereinement de mon côté, à tout donner pour mon club, poursuit-il. Il n’y a que de cette façon que j’aurais la chance d’être sélectionné. J’ai reçu ma première pré-sélection pour le dernier rassemblement. Ça fait toujours plaisir, c’est encourageant. Mais ce n’est pas une fin en soi. L’objectif, c’est d’être sélectionné, d’être pourquoi pas un jour dans la liste des 23. Je ne mets pas de pression particulière, ça me donne de la force pour continuer à travailler, et être performant », a déclaré le marseillais. Courtisé par le Sénégal et la Guinée, le joueur de 26 ans a choisi de se battre pour être dans les 23 de la France « tout ce que j’ai à vous dire, c’est que je travaille pour, pour pouvoir y prétendre et y aller un jour. Il y a de très bons joueurs à mon poste, qui sont en place, qui ont montré de belles choses pendant cette Coupe du monde. Ils ont beaucoup de mérite d’y être. À moi de faire en sorte de bousculer la hiérarchie, même si je ne suis pas le seul à ce poste qui peut y prétendre. »

Australie : Bolt n’est pas le centre d’attention du coach des Mariners

Bolt Copyright -AFP
L'entraîneur des Central Coast Mariners, Mike Mulvey, ne s'inquiète pas pour l'avenir d'Usain Bolt indiquant qu'il n'est pas sa principale préoccupation. Bolt s'entraîne avec les Mariners depuis le mois d'août et a marqué deux buts lors d'un match amical, la semaine dernière. À la suite de sa performance contre Macarthur, le Valetta FC lui proposé un contrat de deux ans qu’il a refusé.

Essien : ''Au Real, on sait ce qui arrive quand il n'y a pas les résultats"

Le milieu de terrain Ghanéen, Michael Essien, a pris position sur l'avenir indécis de Julen Lopetegui avec le Real Madrid. Auteur de très mauvais résultats dans ce début de saison, l'ancien sélectionneur de la Roja est déjà sur la sellette. Ancien joueur de la Maison Blanche, Essien reconnaît que la pression est grande dans le club en cas de mauvais résultats. Et il ne pense pas que Lopetegui restera longtemps dans son poste s'il ne parvient pas vite  rectifier le tir.

Guinée : Wakriya AC dément pour Djibril Cissé !

Djibril Cissé Copyright -starafrica
Une tenace rumeur envoie Djibril Cissé au Wakriya AC, en première division... guinéenne. En réponse à cette rumeur, le club de première division guinéenne a publié un démenti. Alors que la presse a annoncé ce vendredi matin une possible arrivée de Djibril Cissé au Wakriya AC, finaliste de la dernière Coupe de Guinée et qualifié pour la Coupe de la CAF, le club de Boké a démenti l'arrivée de l'attaquant français de 37 ans. "Je n’ai jamais échangé avec Djibril Cissé. J’ai été informé de cette étrange nouvelle par un ami ce matin mais moi je n’en n’avais pas connaissance", a indiqué le président du WAC, Mikailou Sampou, sur le site officiel du club. "Que ce soit clair, je n’ai jamais eu de contact avec Djibril, je n’ai jamais échangé avec lui. C’est une nouvelle qui me surprend comme toute autre personne." "On n’a pas de gros moyens pour faire venir un joueur à la trempe de Cissé. Cependant si un joueur de sa dimension manifeste la volonté de venir jouer au sein du Wakriya sans rien demander en retour comme le spécule la rumeur, la porte n’est pas fermée", a-t-il noté. A lire aussi >> Buzz : Djibril Cissé annoncé en championnat de Guinée

L1 (J10) : Tout ce qu’il faut savoir sur Nantes - Toulouse

Nantes n’a pas perdu contre Toulouse depuis 7 matches en Ligue 1 (2 victoires, 5 nuls), soit depuis le 2 décembre 2014 (1-2). S’il ne s’incline pas, il établira sa plus longue série d’invincibilité contre Toulouse dans l’élite.

Les trois derniers matchs de Nantes


07/10/2018 : Bordeaux - Nantes (3-0, L1)
29/09/2018 : Lyon - Nantes (1-1, L1)
25/09/2018 : Nantes - Nice (1-2, L1)

Les trois derniers matchs de Toulouse


05/10/2018 : Toulouse - Nice (1-1, L1)
30/09/2018 : Rennes - Toulouse (1-1, L1)
25/09/2018 : Toulouse - Saint-Etienne (2-3, L1)

Les équipes probables


Nantes : à venir…

Toulouse : à venir…

Les groupes


Nantes : Dupé, Tatarusanu - Diego Carlos, Kwateng, Mbodji, Lima, Pallois, C.Traoré - Boschilia, Evangelista, Girotto, Krhin, Limbombe, Moutoussamy, Ronger, Ab.Touré - K.Coulibaly, Waris, Ngom, Sala

Toulouse : Goicoechea, Reynet - Amian, Jullien, Mbia, Moreira, Moubandje, I.Sylla, Todibo - Bodiger, Bostock, Cahuzac, M.Dossevi, Durmaz, M.Garcia - Mubele, Jean, Gradel, El Mokeddem

Les stats à retenir (avec OPTA)



  • Nantes n’a pas perdu contre Toulouse depuis 7 matches en Ligue 1 (2 victoires, 5 nuls), soit depuis le 2 décembre 2014 (1-2). S’il ne s’incline pas, il établira sa plus longue série d’invincibilité contre Toulouse dans l’élite.

  • Nantes n’a remporté qu’un seul de ses 9 derniers matches de Ligue 1 (3 nuls, 5 défaites), restant même sur 5 matches sans la moindre victoire (2 nuls, 3 défaites).

  • Nantes affiche 6 points après 9 matches de Ligue 1 cette saison, son pire total à ce stade de la compétition depuis 2006/07 (6 également), où il avait terminé 20e.

  • Toulouse n’a remporté aucun de ses 5 derniers matches de Ligue 1 (4 nuls, 1 défaite), après avoir gagné 4 des 5 précédents (1 défaite).

  • Nantes n’a remporté que 2 de ses 14 dernières réceptions en Ligue 1 (5 nuls, 7 défaites), après avoir gagné 6 des 7 précédentes (1 défaite).

  • Toulouse est invaincu lors de ses 3 derniers déplacements en Ligue 1 (1 victoire, 2 nuls), mais n’a plus fait la passe de 4 dans l’élite depuis avril-août 2016 (5).

  • Toulouse a inscrit 50% de ses buts suite à un coup de pied arrêté en Ligue 1 cette saison (5/10), aucune équipe ne fait mieux.

  • Nantes est la seule équipe à n’avoir encore jamais ouvert le score en Ligue 1 2018/19.

  • Emiliano Sala a marqué la moitié des buts de Nantes (4/8) en Ligue 1 cette saison.

  • Max-Alain Gradel est impliqué dans 3 des 4 derniers buts de Toulouse en Ligue 1 (1 but, 2 passes décisives). Il est impliqué dans 60% des buts de Toulouse en L1 2018/19 (6/10, 3 buts et 3 assists), c’est le meilleur ratio parmi les joueurs de l’élite cette saison.

c30ec36e2be8f189777836bda54bcbacdddd