Coupe de France - PSG / Unai Emery : « On veut absolument jouer cette finale au Stade de France »

Unai Emery, l’entraîneur du Paris Saint-Germain, fait le point avant la demi-finale de la Coupe de France face à Caen, mercredi soir. Il est notamment question d’Hatem Ben Arfa.

Unai Emery, comment abordez-vous l’affiche de mercredi soir contre Caen ?
C’est une Coupe avec énormément de surprises. Elle représente beaucoup pour le football français. Ce n’est pas dit que l’on aille au bout de la compétition. Des gros clubs ont chuté avant. Il faudra faire attention.  Si on joue la finale, nous mettrons l’équipe la plus méritante pour ce match. On veut absolument jouer cette finale au Stade de France. Là, Caen va se donner à 100%, mais nous voulons consolider ce moment fort pour le PSG en France. On veut continuer à maintenir notre niveau de jeu jusqu’à la fin de saison. On ne veut pas être la surprise négative de la Coupe de France.

Avez-vous fêté le titre de dimanche ?
C’est important pour construire une histoire avec le présent et le futur. Dimanche, nous avons fait une petite fête à l’intérieur pour être prêt pour le match de demain, avec envie et motivation.
Emery : « Le club a été clair sur la place de Ben Arfa dans l’équipe »
Hatem Ben Arfa est-il susceptible d’intégrer le groupe parisien ?
Le club a été clair sur la place de Ben Arfa dans l’équipe. Il a décidé de rester et il s’entraîne. Mais il sait que je fais jouer les meilleurs joueurs. Je ne peux retenir que onze joueurs sur le terrain, et les autres sont sur le banc. Ce n’est pas joli pour ces joueurs-là, mais le club avait été clair avec Hatem Ben Arfa, il a décidé de rester et il faut respecter ça.
Emery : «  Besoin de temps et de patience »
Comment voyez-vous la suite pour le PSG ?
Le PSG est un club nouveau. Dans le championnat, nous avons besoin de consolider la force de cette équipe. Dans les autres championnats, le Bayern a plus de titres que les autres. En Espagne, il y a le Real et le Barça. En Italie, il y a la Juve avec le Milan et l’Inter. En France, le PSG est arrivé avec sept titres, comme Lyon. Pour consolider cette histoire de meilleure équipe de France, il y a besoin de temps et de patience. C’est un nouveau club, avec des nouvelles idées.

Etes-vous satisfait ?
C’était une saison avec des bons et mauvais moments. Je vois une grande implication des joueurs. Je suis très content du vestiaire, des joueurs. Je suis content de ma relation avec eux. La relation que nous avons est claire. C’est direct.  J’apprécie ça. Le PSG a un projet, les joueurs ont un projet individuel. Nous pouvons nous regarder dans les yeux entre nous, je peux le faire avec tous. Nous sommes plus ici qu’avec notre famille. Si tu fais une petite famille dans ton groupe, c’est important.