Congo : les 25 de Le Roy avec Dylan Bahamboula

Claude Le Roy, le sélectionneur des Léopards du Congo Copyright -StarAfrica.com
Claude Le Roy a convoqué 25 joueurs pour le match amical qui opposera le Congo au Bénin, le 13 octobre à Brazzaville. Le technicien français a fait appel à Dylan Bahamboula, l'attaquant prêté par Monaco au Paris FC.

Ce dernier avait représenté la France dans les catégories de jeunes.

Les 25 Diables Rouges :

Gardiens : Christoffer Mafoumbi (sans club), Pavhel Ndzila (Étoile du Congo) Brice Junior Samba (Nancy, France).

Défenseurs : Cosme Atoni Mavoungou (Diables Noirs), Sagesse Babélé (AC Léopards), Carof Bakoua (AC Léopards), Marvin Baudry (Zulte Waregem, Belgique), Arnold Bouka Moutou (Angers, France), Dimitri Bissiki (AC Léopards), Gloire Dibata (Diables Noirs).

Milieu du terrain : Durel Avounou (Caen B, France), Hardy Binguila (Auxerre, France), Césaire Gandzé (AC Léopards), Philtzgerarld Mbaka (Getafe, Espagne), Delvin Ndinga(Lokomotiv Moscou, Russie), Moïse Nkounkou (Étoile du Congo), Merveil Ndockyt (Cara), Prince Oniangué (Reims, France).

Attaquants : Dylan Bahamboula (Paris FC, France) Georges Kader Bidimbou (AC Léopards), Thievy Guivane Bifouma Koulossa (Grenade, Espagne), Fodé Doré (Angers, France), Heritier Ngouelou (AC Léopards), Bersyl Obassi Ngatsongo (Etoile du Congo).

L1 - Monaco : Un œil au LOSC

A en croire les informations de nos confrères du 10 Sport, Monaco aurait un œil sur Adama Soumaoro, le défenseur central de Lille. Le capitaine des Dogues pourrait faire l'objet d'une offre lors du Mercato d'hiver. Au niveau offensif, Wesley, l'attaquant brésilien du Club Bruges (Jupiler Pro League), aurait aussi été ciblé par le club de la Principauté, mais l'affaire s'annoncerait compliquée.
Lié jusqu’en juin 2021 avec Lille, le défenseur central Adama Soumaoro (26 ans) ne laisserait pas insensible Monaco, qui chercherait aussi un latéral, un milieu récupérateur et un avant-centre pour le Mercato d’été. Selon les informations de nos confrères du 10 Sport, le club de la Principauté aurait effectué une prise de renseignements au sujet du protégé de Christophe Galtier, qui est apparu à douze reprises cette saison en championnat. Et l’actuel dix-neuvième de Ligue 1 envisagerait de transmettre une offre durant le Mercato d’hiver, même si la concurrence devrait être importante, le capitaine nordiste ayant aussi la cote en Premier League.

Wesley (Club Bruges) ciblé au niveau offensif


Par ailleurs, l’ASM aurait également un œil sur le marché belge. Les dirigeants monégasques apprécieraient le profil de l’attaquant belge Wesley (21 ans, Club Bruges), dont le contrat expire en juin 2023. Buteur lors de la double-confrontation entre les deux équipes lors de la phase de poules de Ligue des Champions, l’ancien joueur de l’AS Trencin serait d’ailleurs suivi depuis plusieurs mois par les Rouge et Blanc. Il serait néanmoins peu probable que Monaco avance concrètement sur ce dossier cet hiver. En effet, le club belge n’entendrait absolument pas céder son numéro 7 en cours de saison. Ce dernier a inscrit dix buts depuis le début de la saison (+ quatre passes décisives), toutes compétitions confondues.

CAN 2019 - Guinée équatoriale : Pedro Obiang convoqué mais pas encore éligibible ?

Convoqué par la Guinée équatoriale, Pedro Obiang (West Ham) n'a pas encore vu la FIFA valider son changement de nationalité sportive.
Convoqué par la Guinée équatoriale pour la réception du Sénégal, Pedro Obiang ne devrait pas pouvoir répondre positivement à l'appel. Selon la BBC, la FIFA n'a pas encore reçu de demande de changement de nationalité concernant le milieu de terrain espagnol de West Ham, à J-3 de la rencontre de la 5eme journée des éliminatoires de la CAN 2019. "Pedro Obiang n’a pas encore contacté la FIFA pour changer de nationalité afin de jouer pour la Guinée équatoriale", indique le média britannique, citant une source au sein de l'instance internationale. Âgé de 26 ans, Obiang a porté les couleurs de la Roja dans les catégories jeunes (U17 à U21 en l'occurrence) mais reste susceptible de changer de nationalité sportive, à condition que la démarche soit validée par la FIFA.

Serie A - Naples : Rodrigo (Valence) hors de portée ?

Selon les informations de Tuttosport, Naples ne devrait pas avoir les moyens de s’offrir l’attaquant valencian Rodrigo. L'international espagnol devrait être hors de portée.
Sous contrat jusqu’en juin 2022 avec Valence, l’attaquant international espagnol Rodrigo (27 ans) figurerait dans les petits papiers de Naples. Selon Tuttosport, l’ancien joueur du Benfica Lisbonne serait dans le viseur du club du président Aurelio De Laurentiis. La piste serait à l'étude depuis plusieurs mois, mais l’opération pourrait être jugée trop coûteuse (40-50 M€). Parmi les alternatives à l’étude, on retrouverait notamment l’Ivoirien Christian Kouamé (20 ans, Genoa), auteur de deux buts et quatre passes décisives cette saison en Serie A. Son profil retiendrait l’attention des dirigeants napolitains.

Coupe de la Ligue (8emes de finale) : Le PSG à Orléans, Strasbourg pour Marseille

Le PSG se déplacera à Orléans à la mi-décembre pour son entrée en lice dans la Coupe de la Ligue au stade des 8emes de finale, comme les autres clubs européens. Marseille recevra Strasbourg et Lyon se rendra à Amiens, alors que Monaco sera opposé à Lorient.
COUPE DE LA LIGUE / 8EMES DE FINALE
Mardi 18 et mercredi 19 décembre 2018
Marseille - Strasbourg
Nice - Guingamp
Monaco - Lorient (L2)
Rennes - Nantes
Orléans (L2) - PSG
Le Havre (L2) - Nîmes ou Saint-Etienne
Amiens - Lyon
Dijon - Bordeaux

Le Top 100 des meilleurs joueurs africains de tous les temps (60-51)

D.Amokachi - J.Bocandé T.Bwanga Copyright -OFC
Orange Football Club se propose de vous faire redécouvrir les 100 valeureux chevaliers du ballon rond qui ont fait la gloire et la fierté du football africain au cours des dernières décennies. Ce n’est pas sans une certaine nostalgie que l’on peut se remémorer une pléiade d’hommes exceptionnels qui se sont distingués tant sur le plan africain qu’au niveau international grâce à leur charisme et à leurs qualités techniques hors pair. Les antres mythiques de Dakar, Yaoundé, Kinshasa, Abidjan ainsi que les célèbres Arènes de Paris, Rome ou Londres continuent aujourd’hui de vibrer au rythme des cavalcades effrénées des guerriers africains des temps modernes. Samuel Eto’o, Didier Drogba, Georges Weah ou encore El-Hadji Diouf y sont certainement pour quelque chose. Fidèles lecteurs, à vos marques pour une rétrospective des joueurs ciblés par le Top 100 proposé (Partie 5 - De 60 à 51) : A lire aussi : >> Partie 1: de 100 à 91 >> Partie 2: de 90 à 81 >> Partie 3: de 80 à 71 >> Partie 4: de 70 à 61

60) Sunday Oliseh - 🇳🇬 Nigeria

La carte de visite du roc nigérian Sunday Oliseh ? C’est avant tout l’homme qui, un après-midi de juin 1998, a terrassé la sélection espagnole grâce à une surpuissante demi-volée à plus de 25 mètres. Une réalisation historique qui élimina la Roja dès le premier tour de la Coupe du Monde 1998 par les Supers Eagles (3-2). Mais l’homme aux 63 capes avec la sélection, c’est également un titre de meilleur joueur de la Coupe d’Afrique des Nations 1994, une médaille d'or aux Jeux Olympiques d’Atlanta 1996 ainsi que deux participations à la Coupe du Monde (1994/1998) avec la génération dorée du Nigeria des années 90. En clubs, l’infatigable milieu de terrain défensif s’est aussi distingué avec des passages remarqués à Liège (Belgique) à la Reggina (Italie), au FC Cologne (Allemagne) et au Borussia Dortmund. Il a même remporté un titre de champion de Bundesliga sous le maillot des Jaune et Noir et disputé une finale de Ligue Europa.

59) Ahmed Hassan - 🇪🇬 Egypte

Recordman absolu de sélections en Egypte et dans le monde (184 sélections), l’ex maître à jouer d’Al Ahly SC, Ahmed Hassan, possède un impressionnant palmarès avec les Pharaons, riche de quatre Coupes d’Afrique des Nations (1998, 2006, 2008, 2010) – un record en Afrique. Le légendaire égyptien fut même élu meilleur joueur lors des deux éditions 2006 et 2010. En clubs, et malgré un remarquable périple en Europe où il a exercé en Turquie (1998-2006 au Beşiktaş) puis en Belgique (2006-2008), ses principaux exploits sont liés à son pays d’origine avec notamment trois titres de champion d’Egypte ainsi que deux Ligues des Champions de la CAF remportés sous les couleurs d’Al Ahly.

58) Tshimen Bwanga – 🇨🇩 RD Congo

Surnommé le « Beckenbauer noir », l’emblématique libéro du TP Mazembe et des Léopards de la République Démocratique du Congo est considéré par plusieurs observateurs comme étant le meilleur défenseur central que le « Continent-mère » ait jamais enfanté. Elu Ballon d’or africain en 1973, puis joueur du siècle de la RDC en 2000 par l’IFFHS, le natif de Lubumbashi a fait les beaux jours des Corbeaux entre 1969 et 1982. Il fut également le leader de la génération exceptionnelle des Léopards qui ont représenté pour la première fois l’Afrique sub-saharienne en Coupe du Monde lors de la 10ème édition de 1974 en Allemagne de l’Ouest.

57) Chérif Souleymane - 🇬🇳 Guinée

Seul joueur de Guinée à avoir été sacré Ballon d’Or africain (1972), le légendaire canonnier du Hafia FC de Conakry, Chérif Souleymane, a été l’acteur majeur des plus beaux succès du football guinéen. Leader incontesté d'une génération dorée, qui a dominé le Continent africain durant les années 1970, il remporta notamment trois Coupes d'Afrique des clubs champions en 1972, 1975 et 1977. L’enfant de Kindia (Guinée) mena également le Syli National vers une deuxième place historique lors de la Coupe d’Afrique des Nations 1976 en Ethiopie (remportée par le Maroc).

56) Daniel Amokachi - 🇳🇬 Nigeria

Celui qu'on surnommait « le Buffle » en raison de sa puissance physique et ses qualités athlétiques hors du commun, a été l’un des joueurs les plus adulés de son époque au Nigeria et en Afrique. Vainqueur de la CAN 1994 et des Jeux Olympiques de 1996 sous le maillot des Super Eagles, l’homme aux 51 capes avec le Nigeria (14 buts) formait une triplette létale avec Yekini et Amunike. L’ancien buteur d’Everton, du FC Bruges et du Besiktas avait tout pour s’imposer comme étant l'un des meilleurs attaquants de sa génération mais une grave blessure au genou l’a contraint à arrêter le football prématurément en 1999. Le meilleur souvenir que l’on garde de lui est sans doute sa magnifique réalisation signée face à la Grèce lors de la Coupe du Monde 1994.

55) Jules Bocandé - 🇸🇳 Sénégal

Idole de toute une génération au Sénégal au cours des années 80, l’illustre «serial-buteur» du FC Metz et du Paris Saint-Germain, Jules Bocandé, a massacré bien des défenses sur les terrains de la Ligue 1 française, finissant même meilleur buteur du championnat, avec 23 réalisations lors de l’exercice 1985-86. En 223 matchs en L1, il a inscrit 69 buts. Le buteur aux dreadlocks a également contribué en 1984 à l'un des plus grands exploits du football français avec la qualification du FC Metz face au FC Barcelone en Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes grâce à une victoire 4-1 sur les terres catalanes, après avoir perdu le match aller 4-2. Joueur clé des Lions de la Téranga, il mena également son pays vers une mémorable qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 1986 en signant notamment un triplé historique face au Zimbabwe (3-0) lors des qualifications.

54) George Finidi - 🇳🇬 Nigeria

Vainqueur de la Ligue des Champions UEFA en 1995 sous les couleurs de l’Ajax Amsterdam, Finidi George, plus connu sous le nom de « Finidi » (futur rayonnant en nigérian) fut l’un des cadres de la prestigieuse écurie néerlandaise aux côtés des Kanu, Rijkaard, Overmars, Davids, Seedorf et Litmanen au cours des années 90. Mais c'est surtout sous le maillot de sa sélection nationale que sa légende sera forgée. L’homme aux 62 sélections avec les Super Eagles a été l'un des leaders de la fantastique génération qui a remporté la Coupe d’Afrique des Nations en 1994 et qui a assuré deux brillantes participations aux Coupes du Monde 1994 et 1998.

53) Ahmed Faras - 🇲🇦 Maroc

Ballon d'or africain en 1975 et meilleur buteur de l’histoire de la sélection du Maroc avec 42 réalisations en 77 sélections, Ahmed Faras est considéré comme étant le meilleur attaquant marocain de tous les temps. Le légendaire buteur du SCC Mohammédia, seul club qu’il connut durant sa riche carrière, a mené une génération exceptionnelle de Lions vers leur premier et unique sacre africain remporté en Ethiopie en 1976. Faras était également le buteur vedette de l’équipe nationale marocaine ayant disputé la Coupe du Monde de 1970 au Mexique, une première pour le Maroc et l’Afrique.

52) Ilunga Mwepu – 🇨🇩 RD Congo

Pilier défensif des glorieuses épopées du football zaïrois des années 60, Joseph Mwepu Ilunga a remporté la Ligue des Champions africaine à deux reprises avec le F.C Englebert, en 1967 et 1968, triomphant également à la CAN 1974 avec les Léopards. Mais c’est lors de la Coupe du Monde 1974 en Allemagne de l’Ouest que sa légende se sera forgée à travers une curieuse séquence qui aura marqué l’histoire de la compétition. Face au Brésil, et alors que les joueurs de la Seleçao se préparaient à tirer un coup franc, l’illustre défenseur central du TP Mazembe jaillit de son mur, se rua vers le ballon et tira de toutes ses forces pour le dégager devant les yeux ébahis de Jairzinho, Rivelino et l’arbitre, tous trois médusés. Il écopa alors d’un carton jaune, provoquant la stupéfaction de ses partenaires et l’hilarité des 35000 supporters du Waldstadion de Francfort. Si son geste atypique a été longtemps considéré comme étant une méconnaissance des règles, il s’est avéré que l’action était parfaitement volontaire selon les explications d’Ilunga lui-même. L’intéressé a déclaré par la suite qu’il a cherché en fait à se faire expulser pour exprimer son désaccord avec certains dirigeants de la Fédération zaïroise de football.

51) Mahmoud Al Khatib - 🇪🇬 Egypte

Ballon d'or africain en 1983 et élu Sportif Arabe du 20ème siècle, le mythique buteur d’Al Ahly du Caire, son club de toujours, aura tout gagné sur le Continent africain. Considéré par plusieurs observateurs comme étant le meilleur joueur égyptien de tous les temps, Al-Khatib, alias « Bibo », a glané pas moins de dix championnats nationaux ainsi que deux Ligues des Champions d'Afrique (1982, 1987) en seize années passées sous les couleurs des ‘Diables Rouges’. Deuxième meilleur buteur de l’histoire des Pharaons (39 buts en 60 sélections) après Hossam Hassan, Al Khatib a mené sa nation au sacre continental en 1986 où il signa deux magnifiques réalisations lors de la finale de la CAN qui a vu les Egyptiens triompher aux tirs au but face au Cameroun.
134321c48703f736c7fa9f0e99a3be1c%%%%%%%