Bundesliga : Bayern Munich, RB Leipzig, Borussia Dortmund... Qui jouera les premiers rôles cette saison ?

Le Bayern Munich ouvre la saison 2017-2018 de Bundesliga ce vendredi soir à domicile, avec la réception du Bayer Leverkusen. Les Bavarois, quintuples champions d’Allemagne en titre, tenteront cette année de se succéder à eux-mêmes dans un championnat où, malgré une préparation estivale ratée, ils semblent encore être bien seuls au monde. Le RB Leipzig ou encore le Borussia Dortmund tenteront de faire mieux que la saison dernière.

Bayern Munich… Candidat à sa propre succession malgré un été compliqué
Cinq défaites en six matchs amicaux. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Bayern Munich, 27 fois champion d’Allemagne, a vécu un été particulièrement mouvementé. Cette saison, Carlo Ancelotti joue gros. Après une saison 2016-2017 ponctuée du seul titre de champion (éliminations en quarts de la Ligue des champions (contre le Real) et en demi-finale de la Coupe d’Allemagne (contre le Borussia)), le technicien italien se sait encore plus attendu cette année. L’ancien entraîneur du PSG a tenté un coup en demandant le prêt de James Rodriguez, qui ne rentrait pas dans les plans de Zinédine Zidane au Real. Un pari qui commence mal puisque le Colombien s’est blessé à une cuisse et manquera les prochaines semaines. De manière générale, le Mercato bavarois a été particulièrement mouvementé. Les fins de carrière du capitaine Philipp Lahm et de Xabi Alonso ont été conjuguées aux arrivées des internationaux allemands Sebastian Rudy et Niklas Süle mais aussi de Corentin Tolisso, joueur le plus cher de l’histoire de la Bundesliga (41,5M€ hors bonus).

A cela s’ajoute la frustration de la star polonaise Robert Lewandowski qui a reproché à ses coéquipiers de ne pas l’avoir assez aidé à remporter le titre de meilleur buteur du championnat (30 buts contre 31 buts pour l’attaquant de Dortmund, Pierre-Emerick Aubameyang). C’est pour cela que cette saison, le seul poste qui n’a pas été doublé est celui d’attaquant. Formé au club, Thomas Müller sort d’une saison calamiteuse et voudra montrer un autre visage. Quintuple champion d’Allemagne en titre, le Bayern Munich, quatrième club le plus riche du monde, n’avait pourtant jamais enchaîné trois titres consécutifs, même au milieu des années 70 lorsqu’il dominait l’Europe. Moins séduisants dans le jeu, les Bavarois n’ont jamais été autant dominateurs au niveau national que ces derniers mois. Chaque année, le club présidé par Uli Hoeness est champion de plus en plus tôt. Après la victoire en Supercoupe (2-2, 5-4 tab contre le Borussia Dortmund), les hommes de Carlo Ancelotti n’attendent qu’une chose, débuter enfin le championnat.
RB Leipzig, Borussia Dortmund, Hoffenheim… Viser encore les premières places

La saison dernière, le Bayern Munich a terminé avec une avance de 15 points sur son dauphin, le surprenant club du RB Leipzig mais a surtout laissé le Borussia Dortmund, troisième, à 18 unités. Passé de la 5eme division à l’élite en six ans, le RB Leipzig, promu l’an passé, a surpris tout son monde en terminant deuxième de la Bundesliga. Le club, propriété du groupe Red Bull, sera en quête de confirmation. Certains de ses joueurs comme son meilleur buteur de la saison dernière, Timo Werner (21 ans, 21 buts) ou encore Naby Keïta (22 ans, 8 buts) ont été sollicités mais le club de la Saxe a, pour le moment, résisté. Leipzig a également conservé le meilleur passeur de la Bundesliga, l’international suédois Emil Forsberg (25 ans, 21 passes). L’an passé, le RBL possédait l’équipe avec la moyenne d’âge la plus basse (23,9 ans), ne recrutant aucun joueur de plus de 24 ans et basait son jeu sur un pressing haut et des phases de transitions rapides. Le club a recruté Bruma (22 ans). L’ailier portugais intègre donc déjà sa cinquième formation mais peut donner un nouvel élan à sa carrière. Bien qu’il soit détesté en Allemagne, le RB Leipzig reste extrêmement soutenu chez lui et pouvait compter, la saison dernière, sur une affluence moyenne de 40000 spectateurs pour chaque rencontre à domicile.

Troisième l’an passé, le Borussia Dortmund visera encore plus haut cette saison et voudra surtout reprendre la place de dauphin au RB Leipzig. Encore marqué par l’attentat contre son bus avant le quart de finale aller de Ligue des champions contre Monaco en avril dernier, le Borussia est à la recherche d’une équipe compétitive cette année. L’entraîneur Thomas Tuchel est parti, Peter Bosz, ancien technicien de l’Ajax, l’a remplacé. Mais surtout, le club vit un Mercato mouvementé avec les cas Pierre-Emerick Aubameyang et Ousmane Dembélé qui n’ont pas caché leurs envies de départ. Si les deux stars partaient, le BVB récupérerait alors d’importantes sommes d’argent mais devrait surtout reconstruire une partie de sa ligne offensive. Le Borussia Dortmund a recruté un milieu de terrain polyvalent en la personne de Mahmoud Dahoud (21 ans). Après deux grosses saisons au Borussia Mönchengladbach, l’international Espoirs allemand devrait rapidement se mettre le public du Signal Iduna Park dans la poche.

A la lutte pour le podium jusqu’au bout et finalement quatrième l’année dernière, Hoffenheim voudra encore jouer les premiers rôles en Bundesliga cette saison. Arrivé sur le banc du TSG en février 2016 à seulement 28 ans, faisant de lui le plus jeune coach de l’histoire de la Bundesliga, Julian Nagelsmann sera toujours bien là. L’entraîneur allemand n’a pas été impressionné et a qualifié son club pour les barrages de la Ligue des Champions l’an passé. Hoffenheim pourra encore s’appuyer sur un réservoir de jeunes talents avec Serge Gnabry (22 ans), ancienne pépite d’Arsenal, acheté par le Bayern mais prêté dans la foulée, Andrej Kramaric ou encore Mark Uth ainsi que sur son attaquant Adam Szalai. Séduisant gaucher, Kerem Demirbay (24 ans) a été l’un des grands artisans de l’excellente saison d’Hoffenheim l’an passé. Utilisé dans le cœur du jeu, l’ancien joueur de Schalke 04 est apprécié pour son intelligence balle au pied et pour sa justesse technique.
Schalke 04, Bayer Leverkusen, VfL Wolfsburg… Réaliser une meilleure saison
Habitués à jouer les premiers rôles, Schalke 04 et le Bayer Leverkusen ont fini très loin des premières places la saison dernière, respectivement 10eme et 12eme. Cette saison, Schalke 04 pourra s’appuyer sur Leon Goretzka (22 ans, 1,89m), décrit comme le joueur le plus doué de sa génération avec Julian Draxler. Le milieu de terrain relayeur ou meneur de jeu sera encore cette année la pièce maîtresse du jeu des demi-finalistes de la Ligue des Champions 2011 grâce à sa technique et son jeu de passes. Le club basé à Gelsenkirchen a recruté Amine Harit, ancien Nantais, qui fait déjà l’unanimité un mois après son arrivée. De manière générale, Schalke a été particulièrement actif sur le Mercato, dépensant pas moins de 47,5 M€. L’un de ses plus gros coups reste néanmoins l’arrivée sur le banc d’un nouvel entraîneur en la personne de Domenico Tedesco (31 ans), sans expérience dans l’élite, en remplacement de Markus Weinzierl. Le technicien allemand devient donc le deuxième entraîneur le plus jeune du championnat derrière le coach d’Hoffenheim, Julian Nagelsmann (30 ans). Grâce à une préparation réussie, Domenico Tedesco a déjà convaincu et la saison s’annonce prometteuse du côté de Schalke 04.

Troisième en 2013 et 2016, quatrième en 2014 et 2015, le Bayer Leverkusen reste donc sur une très décevante 12eme place la saison dernière, son plus mauvais classement depuis 2002-2003. Alors qu’il fait partie des clubs les plus réguliers de Bundesliga, le Bayer Leverkusen n’a pourtant jamais remporté le championnat. Cette saison, les Rouge et noir voudront retrouver leur rang et viser les premières places du classement. Le Bayer pourra compter sur Benjamin Henrichs (20 ans), l’avenir de la Nationalmannschaft. La saison passée, le natif de Bocholt a disputé 29 rencontres de Championnat.

Le VfL Wolfsburg est passé tout près de la correctionnelle la saison dernière. Seizième du classement, le dauphin du Bayern il y a deux ans, s’est maintenu in extremis en Bundesliga, fréquentée depuis 1997, à l’issue du barrage remporté contre l’Eintracht Brunswick (1-0, 1-0). Les Loups étaient donc bien loin de leur quart de finale de Ligue des champions perdu contre le Real Madrid (2-0, 0-3) en avril 2016. Le champion d’Allemagne 2009 voudra éviter de reproduire les erreurs de l’an passé. Cette saison, Wolfsburg s’est renforcé en dépensant pas moins de 36,5M€ mais a aussi perdu certains éléments importants comme Ricardo Rodriguez, cédé au Milan AC ou encore Luiz Gustavo, parti à l’Olympique de Marseille.
VfB Stuttgart, Hanovre 96… Ne pas faire l’ascenseur
Un an après l’avoir quittée, le VfB Stuttgart, champion de 2. Bundesliga, et Hanovre 96, deuxième de D2, réintègrent déjà la Bundesliga. Le champion d’Allemagne 2007 n’avait plus connu la deuxième division depuis la saison 1976-1977. Le club du Bade-Wurtemberg, emmené par ses deux Français Jérôme Onguéné et Benjamin Pavard, va tenter de s’installer de nouveau durablement parmi l’élite, bien qu’il ait été peu actif sur le marché des transferts. Le VfB a, malgré tout, enregistré les arrivées d’Anastasios Donis (Juventus Turin) ou encore de Dennis Aogo (Schalke 04). Hanovre 96, qui n’avait plus connu la descente depuis 2003, n’a pas traîné non plus en deuxième division. Peu active lors du Mercato, la formation entraînée par André Breitenreiter devrait jouer le maintien cette saison et tentera d’éviter de faire l’ascenseur.