Vous êtes ici :accueil » Sport » PREMIÈRE ÉTAPE DE LA DIAMOND LEAGUE: L’Afrique fera le spectacle

PREMIÈRE ÉTAPE DE LA DIAMOND LEAGUE: L’Afrique fera le spectacle

Panoramic

Copyright : Panoramic

Comme chaque année depuis la création de la Diamond League, le meeting de Doha lance souvent de façon spectaculaire la saison outdoor de haut niveau. En cette année olympique, ce rendez-vous est encore plus important. L’athlétisme africain y sera présent quantitativement et qualitativement. Les organisateurs ont bien fait les choses. Les invitations qu’ils ont lancées en direction du continent noir offriront finalement des confrontations passionnantes entre les meilleurs spécialistes du demi-fond. Les observateurs surveilleront de près l’opposition sur 800 m entre le Kenyan David Rudisha, champion et recordman du monde, à Mohammed Aman (18 ans). Ce coureur est la dernière trouvaille d’un athétisme éthiopien, jusque-là un tantinet effacé sur les distances du demi fond court (800 m et 1500 m). Avec le natif d’Asella , l’Ethiopie espère perturber les plans du Kenyan lors des Jeux Olympiques de Londres. Le rendez-vous de Doha peut donner d’intéressantes indications pour la suite de la saison. Dans l’épreuve reine de l’athlétisme, le 1500 m, le combat sera tout autant rude. Le Soudanais Abubaker Kaki Khamis, qui a déserté pour une fois le 800 m, aura fort à faire devant l’armada kenyane dirigée par le fantastique Asbel Kiprop. Le champion olympique et champion du monde en titre et vainqueur de la Ligie de Diamant 2011 compte bien marquer son territoire dès cette première étape de l’édition 2012.. Kaki ne sera pas son seul adversaire de taille, il devra également tenir compte de la faim de succès de son compatriote Silas Kiplagat auteur d’un superbe 1’44”78 le weekend dernier à Nairobi, soit une belle façon de soigner encore plus son impressionnant finish. Le public de Doha aura la chance de se régaler avec deux autres scombats de géants sur les distances supérieures. Dans l’épreuve du 3000 m, un regard particulier sera porté sur l’Ethiopien Kenenisa Bekele qui déploie des trésors de patience et d’efforts pour retrouver son niveau de 2008, lorsqu’il fut sacré double champion olympique à Pékin (5000 m et 10 000 m). En affrontant le Kenyan Augustine Kirprono Choge (7’28”79), entre autres coureurs de talent, il ne pouvait pas rêver d’une plus belle adversitédans l’entamede sa campagne estivale. Chez les dames, le match Kenya – Ethiopie sentira autant la poudre. Les Ethiopiens pensent beaucoup aux Jeux de Londres où ils espèrent ne pas être débordés par leurs voisins et ”meilleurs ennemis” comme ce fut le cas lors des derniers championnats du monde à Daegu. En Corée du Sud, les coureurs des haut-plateaux avaient récolté seulement cinq médailles (une en or) contre dix-sept (sept en or) pour les Kenyans. A Doha, ils compteront , entre autres, sur Meseret Defar pour remporter le 3000 m féminin. Selon les statistiques, l’Ethiopienne mène par 12 succès à 4 dans tableau des oppositions entre les deux athlètes. Le résultat du 11 mai indiquera sans doute la tendance pour 2012. Toutefois, c’est du 1500 m que pourra venir l’étincelledu premier meeting de la Diamond League. En effet, la Kenyane Pamela Jelimo aura à coeur de démontrer qu’elle a définitivement fermé la parenthèse de la morosité et qu’elle est désormais prête à repartir en conquête. Lumineuse à Pékin en 2008, alors qu’elle fêtait à peine ses 18 ans, elle revient au top au bon moment. A la lecture de ses performances hivernales, on peut penser que son rêve de réaliser le doublé à Londres a de sérieuses chances de se concrétiser. Jelimo pourra annoncer la couleur à Doha en ayant la bonne idée de réaliser un gros chrono et en dominant sa talentueuse compatriote, Vivian Cheruiyot.

à propos de l'auteur

nombre d'articles : 15480

© 2009-2014 StarAfrica

Revenir en haut de la page