Vous êtes ici :accueil » Jeux Olympiques » LE PORTRAIT DU JOUR / KENYA/ David RUDISHA : Le sacre d’un perfectionniste

LE PORTRAIT DU JOUR / KENYA/ David RUDISHA : Le sacre d’un perfectionniste

Panoramic

Copyright : Panoramic

Le stade olympique de Londres a vécu jeudi un moment exceptionnel avec le sacre du Kenya David Rudisha. Le Roi du double tour de piste a gratifié les fans d’athlétisme d’une prestation de très haut niveau conclue par un fabuleux record du monde. Le Kenyan avait bien caché son jeu en répétant à l’envi que son seul objectif de la saison c’était un premier sacre olympique et qu’il ne pensait pas un instant au record du monde. Et voilà qu’il fait d’une pierre deux coups. Un titre et un chrono (1’40”91).Dans une finale maîtrisée de bout en bout, le champion du monde en titre a frisé la perfection. Sur la distance la plus exigeante de la course à pied, il a déployé l’ampleur et la fluidité d’une foulée vraiment parfaite. Parti à cent à l’heure, à la fin du premier tour, il a profité de la poussée incroyable d’un autre prodige en formation, le Botswanais Nigel Amos, pour aller chercher ce fameux record non programmé. Les dix centièmes gagnés font du Kenyan le premier coureur à descendre sous la barre des 1’41” et le premier à pouvoir envisager sérieusement à franchir celle des 1’40”. Dans son sillage, Nigel Amos (18 ans), pulvérise le record du Botswana et signe la onzième meilleure performance de tous les temps.

Mais remontons le temps. La saga du prodige des hauts-plateaux kenyans a commencé réellement en 2010. Une année pleine et formidable qui lui avait permis de remporter le Trophée du meilleur athlète de l’année décerné par la Fédération internationale d’athlétisme. Il ne pouvait pas en être autrement tant les performances réalisées par le Kenyan furent exceptionnelles. En effet, le record du monde du 800 m amélioré deux fois au cœur de l’été n’était pas un fait banal. La meilleure performance du double tour de piste, propriété jusqu’alors du Danois (ex-Kenyan) Wilson Kipketer (1’ 41’’23),était placée tellement haut qu’elle paraissait inatteignable. À l’image du chrono du 800 m féminin détenu par la Tchécoslovaque Kravatchilova. Pourtant, David Rudisha est allé chercher le sacré Graal avec panache Mais le natif de Kilgoris ne s’était pas contenté de réaliser un simple coup d’éclat au milieu d’une série de chronos médiocres. Non, cette année-là David Rudisha avait multiplié les grosses performances. Au total une douzaine de 800 m parcourus entre 1’43’’ et 1’41’’.

Ce qui rend plus impressionnant le parcours de l’athlète, c’est de le voir multiplier les exploits sans être poussé dans ses derniers retranchements par une concurrence acharnée. Depuis 2010, le redoutable mais inégal soudanais Abubaker Kaki a été l’un des rares athlètes à avoir pu apercevoir de près le dos du maillot du Kenyan dans des courses de prestige. L’Anglais Sebastien Coe dans les années et 80 et le Danois Wilson Kipketer dans les années 90 avaient eu droit, eux, à des adversaires autrement plus teigneux et plus pressants.

Le cavalier seul de Rudisha explique sans doute l’adoubement et l’admiration de Wilson Kipketer. Le Danois avait déclaré il y a deux ans à son sujet, à l’issue d’une victoire du recordman du monde à Split lors de la Coupe Continentale : « Ce n’est qu’un début. Il a encore un très long chemin devant lui. Et celui qui battra son record n’est peut-être pas encore né. » Par ailleurs, en grand professionnel de la piste, Wilson Kipketer avait bien étudié la façon de courir de son héritier et ses conclusions étaient formidablement optimistes : « Je valais 46 secondes sur 400 m, avait-il affirmé lors d’une conférence de presse tenue en Croatie en septembre dernier, David pas loin de 45 secondes. Avec son style de course en avant, le compte est bon, il sera sans doute le premier à courir le 800 m en moins de 100 secondes (1’40’’). »

Après le festival réalisé jeudi 9 aout au stade olympique de Londres cette déclaration de l’un des plus grands maîtres de l’histoire du double tour de piste trouve toute sa justesse. Le talentueux élève est en train de lui donner raison . En deux ans, il a remporté ses premiers titres majeurs : le Championnat du monde et les Jeux olympiques tout en s’approchant des fameux 1’40’’. Et le festin ne fait que commencer. Un festin que tenteront de lui contester, tout le monde l’espère, d’autres milers talentueux, à l’image du jeune outsider botswanais, Nigel Amos. Vivement la suite.

Profil

RUDISHA David Lekuta

Né le 17 décembre 1988 à Kilgoris, Kenya

Spécialité : 800 m

Record : 800 m : 1’40’’91 (record du monde)

Palmarès

Champion olympique 2012, champion du monde 2011, champion d’Afrique 2010

Ses dix meilleurs chronos (2009-2012)

09 août 2012 (Londres) : 1’40’’91

29 août 2012 (Rieti), 1’41’’01

10 septembre 2011 (Rieti), 1’41’’ 33

10 juillet 2010 (Heusden-Zolder), 1’41’’51

06 juillet 2012 ( Paris), 1’41’’54

09 juin 2012 (New York), 1’41’’74

06 septembre 2009 (Rieti), 1’42’’01

04 juin 2010 (Oslo), 1’42’’04

23 juin 2012 (Nairobi), 1’42’’12

22 juillet 2011 (Monaco), 1’42 ‘’61

à propos de l'auteur

nombre d'articles : 15480

© 2009-2014 StarAfrica

Revenir en haut de la page