Vous êtes ici :accueil » Interview » Interview/Ligue des Champions-COTON SPORT GAROUA / D.LAVAGNE : « Aucun litige sur Babanda »

Interview/Ligue des Champions-COTON SPORT GAROUA / D.LAVAGNE : « Aucun litige sur Babanda »

panoramic

L’équipe de Coton Sport de Garoua est arrivée à Douala ce dimanche 15 mai, en provenance de l’Algérie, où elle a joué vendredi un match décisif des 8èmes de finale retour de la Ligue des Champions Orange contre l’Entente sportive de Sétif. Bien que battus (0-2), les Cotonculteurs sont passés en force pour la suite de la compétition grâce à leur large victoire à l’aller 4 buts à 1. Mais, leur qualification est aujourd’hui contestée par les Algériens qui les accusent d’avoir aligné irrégulièrement, Joël Babanda, soupçonné d’être encore sous contrat avec l’ASO Chlef.

Denis, comment s’est passé votre séjour dans la ville de Sétif ?

On a fait un bon voyage, on a été bien accueilli par l’équipe de Sétif, bien nourri bien logé, il n’y a eu aucun problème. Nous avons joué dans un stade archi comble, avec beaucoup de supporters, une ambiance chaude. Sauf que l’équipe de Sétif a été aidée par un arbitrage assez partial. Heureusement que pendant les 90 minutes, on a eu une équipe de Coton Sport très combative et très courageuse qui nous a permis de décrocher la qualification.

L’ESS vous accuse d’avoir aligné le joueur Joël Babanda qui serait encore sous contrat avec le club algérien de l’ASO Chlef. Les Sétifiens ont donc porté des réserves de qualifications qui pourraient vous éliminer sur tapis vert…
Le joueur Babanda a été libéré par la FIFA. Il était à un moment encore sous contrat avec l’ASO, mais, cette équipe ne le payait plus depuis un certain temps. Le joueur a porté plainte à la FIFA, qui l’a libéré de tout engagement avec ASO depuis, je crois, août 2010. Tout est clair, il n’y a aucun problème là-dessus. Le blocage qui était le CTI (certificat de transfert international, ndlr) on l’a reçu de la FIFA par le nouveau système de transfert informatisé. Dans ce dossier, l’Entente de Sétif va encore être ridicule, parce qu’ils cherchent tout et n’importe quoi pour justifier leur défaite. Ils ont tantôt accusé l’arbitre du match aller, tantôt la Fédération camerounaise de football de les avoir mal traités, ils essaient de trouver tous les moyens pouvant les permettre de se qualifier pour la suite de la compétition. Alors que Coton Sport était le plus fort sur le terrain. S’ils étaient un grand club, ils accepteraient le verdict sportif. Là, ils vont encore aller être ridicule devant la FIFA, devant la CAF alors que le problème du joueur a déjà été réglé devant les autorités compétentes.

Donc, vous n’avez pas peur de subir la même sanction que celle du Tout Puissant Mazembe, qui vient d’être écarté après avoir aligné un joueur litigieux?
On n’a aucun souci sur le cas de Joël Babanda, on a tous les papiers de la FIFA qui prouvent que notre joueur a été libéré de son contrat avec le club algérien et était en droit de signer pour Coton Sport de Garoua.

Si rien ne change, vous jouerez la phase des poules. Est-ce que votre équipe a les moyens de faire mieux qu’en 2008 quand vous aviez joué la finale de cette prestigieuse compétition ? Faire mieux, c’est remporté le trophée…
(Sourire) Je crois qu’il faut déjà être comptant qu’on soit arrivé en phase de poule. Maintenant on va se préparer, on va essayer de renforcer le groupe, on va aussi essayer de tout faire pour que les joueurs restent au sein du groupe car, vous savez qu’on s’achemine vers la fin de saison sportive avec tout ce qui se présente comme transfert de joueurs.

Le tirage au sort vient d’être fait, vous connaissez vos adversaire de la phase des poules : le Raja Casablanca, Enyimba et El Hilal. Quelle réaction au vue de la composition de votre groupe ?

Je trouve notre groupe relevé avec des équipes dotées de bonne réputation. On y est déjà, on va prendre match par match pour essayer de s’en sortir. L’objectif est de gagner d’abord le premier match. Et après, plus la compétition avancera, plus on verra ce qu’on va faire…

Propos recueillis par Paul Nana

à propos de l'auteur

nombre d'articles : 9973

© 2009-2014 StarAfrica

Revenir en haut de la page