Vous êtes ici :accueil » tech » Un centre d’Etude et de recherche en Tic au Bénin en gestation

Un centre d’Etude et de recherche en Tic au Bénin en gestation

Le Bénin envisage de se doter très prochainement d’un centre d’Etude et de recherche en TIC qui contrôlera les appareils magnétiques en vue de la protection de la population contre les effets des rayonnements non ionisants, a annoncé mardi à Cotonou, le ministre béninois de la Communication, Max Awèkè.

 »De très nombreuses sources de rayonnements non ionisants ou champs électromagnétiques nous entourent. Il s’agit, des rayonnements solaires, des appareils de la téléphonie mobile ainsi que de nombreux autres appareils, qui émettent des ondes électromagnétiques haute fréquence, soupçonnés d’exercer des effets négatifs sur la santé’’, a expliqué le ministre Max Awèkè, à l’ouverture des travaux de l’atelier national sur la mise en place d’un cadre technique et réglementaire sur la protection de la population contre les effets des rayonnements non ionisants.

Pour le ministre de la Communication, bien qu’actuellement il n’existe aucune preuve en ce qui concerne des risques sanitaires éventuels, il est prouvé néanmoins que ces ondes électromagnétiques pénètrent dans le corps humain.

‘’Il a été démontré que ces ondes peuvent modifier l’architecture de certaines protéines du corps humain et stimuler notamment les médiateurs du stress ; ces ondes électromagnétiques sont aussi suspectées d’induire des cancers’’, a-t-il souligné.

Les pays en développement comme le Bénin devraient, selon lui, veiller, par des engagements politiques, à suivre de près les implications scientifiques des rayonnements non ionisants dans la population, en adoptant notamment des mesures de précaution déjà en marche dans les pays sous développés.

‘’Notre pays doit se doter d’un arsenal juridique, réglementaire et technique adapté. La comptabilité électromagnétique des équipements et appareils électriques utilisés au Bénin doit être normée et contrôlée’’, a-t-il souhaité.

 

Signature : APA

© 2009-2014 StarAfrica

Revenir en haut de la page