ul>
Vous êtes ici :accueil » économie » Le métro d’Alger enfin inauguré lundi en grande pompe

Le métro d’Alger enfin inauguré lundi en grande pompe

Le métro d'Alger en test, le 8 septembre 2011 (© 2009 AFP)

Le métro d’Alger, en construction depuis près de trois décennies dans la capitale algérienne paralysée par les embouteillages, sera inauguré lundi par le président Abdelaziz Bouteflika en présence de nombreux ministres, a-t-on appris de source officielle.

En prévision de cet événement, le centre d’Alger autour de la Grande Poste, dernière des dix stations que desservira la rame depuis la zone est, a été entièrement repeint en moins d’une dizaine de jours par des ouvriers travaillant d’arrache-pieds, ont constaté les journalistes de l’AFP.

Alger la blanche a retrouvé sa fraîcheur dans le centre mais ses volets et balcons sont désormais respectivement gris et noir et non plus bleu azur comme cela l’a été pendant des décennies.

La société RATP-El Djazaïr est chargée de l’exploitation du métro avec plus de 400 agents. Son fonctionnement est prévu sept jours sur sept de 5h00 du matin à 23h00 (04h00 GMT à 22h00 GMT). D’une longueur initiale de 9,5 km, le métro d’Alger reliera la Grande Poste au quartier Al Badr à Kouba (sud-est).

Faute de financements, le projet, lancé au début des années 1980, avait été suspendu à deux reprises, dans les années 80, puis durant la décennie noire.

Il a ensuite été relancé à la faveur de plans d’investissements publics lancés à partir des années 2000.

L’équipement de cette ligne souterraine -voie ferrée, matériel roulant, poste de commande et aménagement intérieur des stations- a été confié aux sociétés allemande Siemens, française Vinci et espagnole CAF, pour un montant total de 380 millions d’euros.

La RATP avait remporté en 2007 un contrat pour la mise en service et l’exploitation de la nouvelle ligne de métro pour une période de huit ans.

Des extensions de cette première ligne de métro sont déjà en cours de travaux.

© 2009-2014 StarAfrica

Revenir en haut de la page