ul>
Vous êtes ici :accueil » Afrique » L’attaque déjouée à Toulépleu et le refus du FPI d’aller aux régionales et municipales en vedette à Abidjan

L’attaque déjouée à Toulépleu et le refus du FPI d’aller aux régionales et municipales en vedette à Abidjan

APA

Copyright : APA

« Toulépleu, une attaque déjouée, trois assaillants arrêtés », écrit Fraternité Matin, le quotidien pro-gouvernemental, là où le Jour Plus parle d’une démonstration de force à la frontière libérienne.

‘’Le Dragon bleu mis en déroute », estime ce quotidien ajoutant que ‘’cinq éléments du commando arrêtés ». Le Jour Plus en met par ailleurs en relief, le rôle joué par les populations.

Soir Info, révèle à propos de cette attaque déjouée que des enseignants étaient à la tête du commando. ‘’Il y a eu plusieurs morts », annonce le préfet de Toulépleu dans les colonnes de ce journal.

‘’Toulépleu attaqué hier, les FRCI ripostent, plusieurs morts », renchérit l’Inter, tandis que dans les colonnes du Nouveau Réveil, le préfet de Toulépleu, Karim Diarra ‘’explique tout et rassure ».

S’agissant du bilan de cette attaque déjouée de Toulépleu, Nord Sud Quotidien se veut plus précis. ‘’4 assaillants tués à Toulépleu, 4 miliciens arrêtés », renseigne ce journal.

Pour la Matinale, l’Ouest a été encore attaqué par les ‘’va-t-en guerre » avec comme bilan trois morts.

La conférence de presse animée hier jeudi par le président par intérim du FPI, Pr Miaka Ourétto est également en bonne place dans les colonnes des journaux quotidiens ivoiriens.

‘’Présidentielle 2015, le FPI aura son candidat », titre Fraternité Matin selon qui l’annonce a été faite hier par Miaka Ourétto, le président par intérim du FPI.

A la Une de Notre Voie, le journal officiel du FPI, Miaka Ourétto se veut catégorique à propos des élections locales du 21 avril prochain.

‘’S'est une mascarade », soutient-il en tranchant que son parti n’est pas concerné par les élections régionales et municipales du 21 avril prochain.

Dans les colonnes de Soir Info, le Pr Miaka croit que ‘’le peuple installera le FPI au pouvoir ».

L’Intelligent d’Abidjan se demande pour sa part si le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) est au bord de l’implosion.

‘’Alliance FPI-PDCI, Miaka dévoile des secrets », affiche en ‘’Une » l’Intelligent d’Abidjan. ‘’Des responsables du PDCI m’appellent, je n’en dors pas », révèle en effet Miaka Ourétto.

Pour l’Expression, le FPI a appelé hier la communauté internationale au secours. ‘’Ouattara nous doit un milliard », ainsi parle Miaka Ourétto en référence aux subventions que l’Etat donne aux partis politiques.

Dans un dossier, l’Expression donne les raisons pour lesquelles, le FPI ‘’fuit » selon lui les élections.

‘’Ouattara agit à sa guise, assuré de toute impunité », titre le Courier d’Abidjan. ‘’Le FPI fait du chantage et réclame 1,6 milliard de fcfa », estime de son côté la Matinale.

© 2009-2014 StarAfrica

Revenir en haut de la page