Vous êtes ici :accueil » économie » L’Afrique du Sud s’intéresse à nouveau à l’A400M

L’Afrique du Sud s’intéresse à nouveau à l’A400M

Un Airbus A400M (© 2009 AFP)

L’Afrique du Sud s’intéresse à nouveau à l’achat d’avions de transport militaire A400M, plus de deux ans après l’annulation d’une commande de huit appareils, a indiqué un responsable du groupe public d’équipements de défense Denel, cité vendredi dans la presse.

Le gouvernement sud-africain avait annoncé en novembre 2009 l’annulation d’un contrat signé en 2005 avec l’avionneur européen Airbus en raison d’une escalade des coûts jugée insupportable alors que le pays était en récession et d’importants retards de livraison.

Le prix des huit avions (837 millions d’euros au taux de change de l’époque) avait été multiplié par sept, selon Pretoria.

Mais l’annulation du contrat avait été contestée par l’armée sud-africaine, qui dit avoir besoin de cet avion pour des opérations de maintien de la paix, de même qu’elle a mis à mal Denel Aerostructures, une filiale de Denel touchée par l’annulation des contrats de compensation.

L’amélioration de la conjoncture a permis de revenir à la table des négociations, a indiqué Ismail Dockrat, directeur général de Denel Aerostructures, jeudi en marge de la présentation des résultats du groupe sud-africain.

Le responsable a toutefois refusé d’entrer dans les détails, selon le quotidien économique Business Day.

Interrogé par la presse sud-africaine il y a quelques jours au salon aéronautique de Farnborough (Royaume-Uni), M. Dockrat s’était montré confiant sur la prochaine signature de contrats de sous-traitance pour l’A400M.

L’A400 M devait commencer à être livré dès la fin 2009. Mais victime d’importantes difficultés techniques et managériales, il accuse un retard d’au moins trois ans et ne sera pas livré avant 2013.

Signature : JOHANNESBURG (AFP)

© 2009-2014 StarAfrica

Revenir en haut de la page