ul>
Vous êtes ici :accueil » économie » Afrique: le numéro un de l’agrochimie Syngenta veut investir 500 millions de dollars

Afrique: le numéro un de l’agrochimie Syngenta veut investir 500 millions de dollars

Un épi de maïs (© 2009 AFP)

Le numéro un mondial de l’agrochimie, le suisse Syngenta, veut investir plus de 500 millions de dollars (394 millions d’euros) sur dix ans en Afrique afin d’y développer son activité, a-t-il annoncé vendredi.

Syngenta prévoit notamment de recruter et de former plus de 700 personnes dans le secteur de l’agronomie, de mettre en place des réseaux de distribution et de logistique, ainsi que des unités locales de production, a précisé le groupe bâlois dans un communiqué.

L’objectif du leader du secteur est de toucher plus de 5 millions de producteurs en Afrique, de réaliser des gains de productivité d’au moins 50% et de dégager un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars sur dix ans, a-t-il ajouté.

« Notre ambition est de contribuer à transformer l’agriculture africaine », a souligné le directeur général de Syngenta, Mike Mack, cité dans le communiqué. « Nous comptons jouer un rôle de premier plan dans les partenariats public-privé qui seront nécessaires à la concrétisation de cette transformation », a-t-il indiqué.

Selon le patron de Syngenta, le groupe helvétique veut « offrir aux producteurs les connaissances, les outils, la technologie et les services dont ils ont besoin, indépendamment de la superficie de leurs champs ou du système de culture qu’ils utilisent ».

Syngenta, qui produit des semences, des engrais et de produits de protection pour les cultures, a réalisé l’année dernière un bénéfice net en hausse de 14% à 1,6 milliard de dollars. Sur un chiffre d’affaires total de 13,3 milliards (+14%), près de 4 milliards sont enregistrés dans la région Europe, Afrique et Moyen Orient. L’Afrique représente moins de 10% des ventes de cette région.

Signature : ZURICH (AFP)

© 2009-2014 StarAfrica

Revenir en haut de la page