nav>
Vous êtes ici :accueil » politique » Afrique du Sud: Winnie Mandela défie encore la direction de l’ANC

Afrique du Sud: Winnie Mandela défie encore la direction de l’ANC

Winnie Madikizela-Mandela lors d'un congrès de l'ANC, le 4 juin 2010 à Johannesburg (© 2009 AFP)

Winnie, l’ex-épouse de Nelson Mandela, a ouvertement défié la direction de l’ANC, au pouvoir en Afrique du Sud, en s’affichant mercredi aux côtés d’opposants exclus du parti pour indiscipline à l’occasion du 94e anniversaire du grand homme, a rapporté la presse jeudi.

Winnie Madikizela-Mandela s’est rendue mercredi à Qunu (sud-est), le village d’enfance de Nelson Mandela où il s’est retiré, flanquée de Julius Malema, président de la Ligue de jeunesse de l’ANC, exclu du parti pour indiscipline et de deux de ses lieutenants qui ont été suspendus, a raconté The Sowetan.

« Merci beaucoup pour nous faire voir qu’il est possible de libérer économiquement notre peuple et améliorer son quotidien », a-t-elle notamment lancé à Malema, qui milite pour une nationalisation des mines et des banques sans compensation et à une saisie des terres exploitées par les fermiers blancs.

Principal opposant à la direction du président Jacob Zuma, Malema s’est fait connaître par son discours populiste, ses provocations et ses nombreuses attaques visant la communauté blanche (10% de la population sud-africaine environ), qui vit toujours confortablement et a gardé les principaux leviers du pouvoir économique après dix-huit ans de pouvoir de l’ANC.

Il a été exclu de l’ANC fin avril, officiellement pour indiscipline, alors que la justice commence à s’intéresser à son luxueux train de vie, qui contraste fortement avec la pauvreté de ceux qu’il défend.

Winnie Madikizela-Mandela, elle même souvent taxée de populisme, avait déjà vertement critiqué l’ANC il y a une semaine, estimant que le parti –dont elle est toujours députée– n’utilisait la famille Mandela que quand il en avait besoin.

« Notre pays est en sérieuse difficulté car nous faisons des promesses, et ces promesses ne sont pas tenues », a-t-elle encore attaqué mercredi, selon The Sowetan.

Winnie devait inaugurer une garderie en compagnie de Graça Machel, l’actuelle épouse de Nelson Mandela, mais cette dernière a quitté les lieu avant la cérémonie expliquant qu’elle ne pouvait plus attendre une Winnie qui avait plus d’une heure de retard. Winnie et les anciens dirigeants de la Ligue de jeunesse sont arrivé aussitôt après, a raconté le journal.

Signature : JOHANNESBURG (AFP)

© 2009-2014 StarAfrica

Revenir en haut de la page